Le Bleymard - Aubenas

C’est le dernier jour de roulage mais nous ne trainons pas plus que les autres matins et à 9 h nous rejoignons la route Mende - Villefort pour reprendre ce tracé agréable. Dès les premiers tours de roues nous reprenons le rythme soutenu et plaisant que nous avons abordé la plupart du temps sur ces superbes routes cévenoles.

 

Une pose photo au château de Castanet et nous voilà déjà à Villefort. La courte montée sur le col du Mas de l’Ayre est roulante et offre de superbes point de vues sur la partie orientale des Monts Lozère.


La descente vers les Vans est plus étroite mais toujours aussi bonne. On y file bon train, même si nous stoppons deux fois pour quelques photos sur la corniche vivaro-cévenole et les Préalpes.

au bord du lac, le château de Castanet

IMG_8586 Le chateau de Castanet.JPG

Au Vans la pause café se fait dans une ambiance très méridionale. Le contraste est saisissant entre Villefort et les Vans pourtant distant d’à peine 25 km.


Nous avions décidé de faire le détour par les gorges de l’Ardèche même si pour cela on savait qu’il faudrait passer par un secteur moins intéressant.

 

La traversée des bois de Païolive, au début, est bien sympa puis la route devient plus droite aux environs de Barjac. La suite jusqu’à St Martin d’Ardèche tourne un peu plus mais la route bosselée et le revêtement moyen ne nous emballent pas.

avant les vans, la vue vers le nord

IMG_8589 En descendant vers Les Vans.JPG

A St Martin nous apprécions la vue sur Aiguèze, mais le nombre de camping-cars et autres touristes nous incitent à la plus grande prudence avant d’attaquer les gorges.


Du temps où nous habitions dans le coin avec Olivier, on savait qu’à partir de juin les motards n’allaient plus dans les gorges pour se tirer la bourre balader…

 

De toute façon, même si on fait la route tranquillement le panorama faut largement le déplacement. Ce sont les quatrièmes gorges de notre virée et il faut bien reconnaitre que ce sont les plus spectaculaires.


On ne saurait trop vous conseiller d’aller y trainer vos pneus. Là encore de nombreux arrêts photos ponctuent les quelques 35 km de la route des gorges.

un des nombreux point de vue dans les gorges

IMG_8599 Les gorges de l'Ardeche.JPG

Pause déjeuner à Vallon Pont d’Arc où pour la première fois sur ces cinq jours nous sommes entourés de touristes. Mais ça ne va pas durer car l’itinéraire choisi pour terminer notre balade quitte les grands axes, après Ruoms, pour monter à l’assaut du col de Meyrand via Largentière.

 

Et ce sera un final digne de tous les kilomètres déjà parcourus. Bon d’accord, la route est étroite, voire très étroite, pourrie, voire très pourrie, mais quel paysage !!


Le massif du Tanargue nous surplombe de ces flancs couverts de genets et, cerise sur le gâteau, au col de Meyrand nous avons la vue sur pratiquement l’intégralité de notre virée… le pied !

dans la montée au col de Meyrand

IMG_8605 En montant au col de Meyrand.JPG

Un petit toboggan pour remonter au col de la croix de Bozon et nous entamons notre dernière descente, sur Aubenas.


Même si le cadre est sympa, la route n’est pas terrible au début, mais le bitume devient vite meilleur et nous mettons de l’angle pour en profiter jusqu’au bout.

 

Comme lundi soir, un passage à l’intermarché pour ravitailler et nous montons à Arlix où nous n'arrivons pas très tard pour la dernière étape de cette boucle.


Le lendemain nous partirons assez tôt à l’assaut du col de la Chavade , car si personnellement j’arriverai vers 14h, c’est pas mal de route qui attendent Jean-Luc et Olivier. Un petit mot sur la Chavade : Olivier revait de le faire à moto mais c'est un grand axe et comme partout, les virages sont coupés et des tronçons à 3 voies sont aménagés pour doubler les nombreux camions. A oublier donc.

dans la descente du col de la Croix de Bozon

IMG_8616 En descendant du col de la croix de Bozon.JPG

Bilan


Cette année encore, nous avons réussi notre coup, avec pas loin de 1400 km sur des routes excellentes pour la plupart, et des paysages à couper le souffle les trois quart du temps.


Si coté panorama, les Alpes ou les Pyrénées savent en mettre plein la vue avec la haute montagne, les paysages cévenol, et particulièrement les gorges valent largement le détour.


Pour ce qui est du plaisir à moto, plusieurs cols alpestres nous avaient emballés, mais la qualité du bitume et des tracés durant ces quatre jours nous ont presque plus régalés. En tout cas bien plus que les cols gravillonés des Pyrénées.


J’avais déjà parcouru les Cévennes à pied et à VTT et y avais roulé quelques fois à moto, mais y « zigzaguer » durant 4 jours, comme nous l’avons fait, c’est le top !

ce site a été créé sur www.quomodo.com