P’tit Dej. à 8h pour un départ à 9h, comme chaque année pourrait-on dire. On se tiendra à ces horaires tout au long de la semaine.


Nous quittons les monts du Forez par une petite route très agréable quoiqu’un peu défoncée. C’est pas grave nous sommes tous, pilotes et motos, en « rodage ».


Arrivés à Courpière, sur la D906, la grande route nous incite à tourner un peu plus la poignée et 5 km plus loin, lorsque les virages se font plus présents, on ne rend pas la main… on met juste un peu plus d’angle.

Une belle entrée en matière que cette large route aux grandes courbes, prises à des vitesses prohibées.

Près du gîte de Rochemulet

IMG_8451 vue depuis le gite de Rochemulet.JPG

A peine chauds, nous arrivons déjà à Ambert. Petite pause pour revenir sur ces premiers kilomètres. On a tous le sourire jusqu’aux oreilles ! Sourire que l’on va perdre un court moment, lorsque nous attaquons la montée toute gravillonnée du col de Chemintrand, avant Viverols.


Heureusement la suite sera meilleure et la route bien qu’étroite nous permettra de vite avancer en profitant de plusieurs points de vue sur les monts du Forez.

 

A Craponne, petite pause café, en terrasse, avant de partir à l’assaut de la Haute Loire. Les premiers kilomètres se font sous la menace des panneaux « attention gravillons » pour finalement ne pas en croiser un seul. Mais la prudence est de mise jusqu’à Retournac.


Après avoir traversée la Loire, la montée sur Yssingeaux se fait sur un rythme plus rapide bien aidé par la qualité de la route.

La Loire à Retournac

IMG_8461 LaLoire a Retournac.JPG

Le pied entre St Agrève et Le Cheylard

IMG_8468 Entre St Agreve et le Cheylard.JPG

Arrêt SP95 à Yssingeaux et petit loupé en repartant. En suivant la direction de Tence, on manque la « route touristique » pour en prendre une un peu moins intéressante à moto. Pas grave on aura le temps de se rattraper.


De Tence on file vite, par une route plutôt droite, jusqu’à St Agrève où on fera la pause déjeuner.

 

En guise de dijo, le tronçon St Agrève – Le Cheylard c’est le top ! Nous embrassons les premiers paysages cévenols avec cette route qui surplombe l’Eyrieux. Une route pas trop large au revêtement nickel, où se succèdent des virages serrés mais jamais piégeux, le tout sans un vrai bout de droit.

La première occasion qui nous est donné de limer les pneus un peu plus loin.. et on ne s’en prive pas ! Un des meilleurs passages de la virée.

Après le Cheylard, la route qui monte au col de Mézilhac est un peu plus défoncée et étroite. Qu’à cela ne tienne, on en profitera pour rouler plus cool en profitant du paysage et en lorgnant sur ce gros nuage noir qui semble nous attendre en haut.


Arrivés au col, la route est trempée, mais le vent a entrainé l’orage plus au sud. On ne demande pas notre reste et on met cap au nord sur le « plateau ».

 

Entre Lachamp-Raphaël et Ste Eulalie nous profitons d’un panarama hors norme sur les Cévennes ardéchoises. Tout est en nuance de vert, ponctué du jaune des genets odorants. Sans s’en rendre compte on roule au pas, le nez en l’air et la visière ouverte… une autre façon de profiter des bons moments à moto.

sur le plateau ardéchois

IMG_8473 Plateau ardechois pres de Lachamp Raphael.JPG

Après Ste Eulalie on longe la Loire, encore ruisseau à truites à cet endroit, pour finalement plonger vers Montpezat. La route se remet à tourner et là encore, s’en vraiment s’en rendre compte, le rythme change… mais en s'accélérant cette fois.


On enroule en mettant pas mal d’angle, deux doigts sur le frein. De quoi vite se retrouver dans la vallée. Olivier qui commence à mieux sentir la "grosse" Honda se régale.

 

Il est 16h30 et après un petit passage à l’intermarché pour le repas du soir et le plein, on monte à Arlix, chez Olivier.


Une première journée où l’on a bien roulé et dont les derniers kilomètres nous ont fait plonger dans les Cévennes. Demain, on attaquera notre boucle.

bord de Loire

IMG_8475 La Loire apres Ste Eulalie.JPG
ce site a été créé sur www.quomodo.com