"Salle d'Armes MICHEL GUILLEY"
59 avenue du petit bois 08000 Charleville-Mézières
06 62 66 68 85
ESCRIME CHARLEVILLE
CECM crée le 17/11/1927
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Projet Escrime scolaire 
 
 
ESCRIME A L'ECOLE 
MATERNELLE / PRIMAIRE / COLLEGE
 
 
IMPORTANT
Avec le COVID 19:  Le matériel est attribué aux enfants pour toutes les séances. Le matériel reste à l'école avec
l'étiquette de l'enfant. Interdiction d'échanger son matériel avec un autre éléve. 
 

Présentation
L’escrime doit beaucoup sa notoriété à ses champions et donc à la compétition.
Cependant, cette discipline fait référence à des valeurs et à un développement des conduites motrices propices à une pratique en milieu scolaire très enrichissante. C’est pourquoi, au même titre que les autres activités physiques et sportives, l’escrime peut être pratiquée au sein de l’école.
Les relations privilégiées qu’entretiennent depuis de nombreuses années la Fédération Française d’Escrime et les Fédérations Sportives Scolaires prouvent, s’il en était besoin, que l’escrime scolaire est bien une réalité.

Pour les prestations proposées, l’arme retenue est le fleuret ou le Sabre . Au-delà du fait qu’il s’agit historiquement d’une arme d’étude et que l’adéquation de son poids et de sa taille permet une pratique par de jeunes élèves, c’est surtout la notion d’arme conventionnelle (en référence aux règles du jeu) qui a orienté notre choix.

L’escrime : sport d’opposition

L’affrontement ne se présente pas dans des conditions semblables à celles des autres sports : l’utilisation d’une arme a pour conséquence d’imposer des règles de sécurité, d’éloigner les protagonistes et donc de modifier l’espace
d’intervention de l’élève. Par l’intermédiaire de l’arme, une relation se crée entre les deux escrimeurs, sur le plan psychologique et psychomoteur.

Comme tous les sports d’opposition, c’est un sport individuel se pratiquant à deux, dans lequel il ne peut y avoir dépassement de soi-même qu’à travers l’autre. La finesse de la manipulation de l’arme répond à la force physique. Elle oblige l’impulsif et le violent à se maîtriser. Au contraire, sous le masque, celui qui est plus réservé pourra davantage s’exprimer.
L’arme permet donc de rétablir des forces entre deux élèves.

L’Escrime à l’école

L’escrime ancienne (de cinéma, artistique ou de spectacle)

Origine de l’escrime :
Du combat brutal à deux mains du Moyen-Âgeà l’art élégant du XVIIIe siècle, il y a un grand pas. L’escrime de pointe qui permit les succès romains a totalement disparu au MoyenÂge. La seule loi y est celle du plus fort.
Au début du XVIe siècle, les méthodes italiennes et surtout espagnoles se répandent en France, prenant la supériorité du coup de pointe et précisant les différentes techniques d’attaque et de défense.
Molière résumait l’escrime à « l’art de toucher sans être touché ». Le maître joueur et escrimeur d’épée l’avait compris : son enseignement portait d’abord sur la défensive.
Les épées s’allègent peu à peu, permettant de réunir en une seule arme l’offensive et la défensive. Apparaissent alors les coquilles profondes, abritant bien la main. Leur utilisation va permettre d’augmenter les potentiels défensif et
offensif, tout en sécurisant l’attaque.

Les atouts de l’escrime ancienne :

Cette discipline est, par sa richesse, complémentaire de l’escrime moderne. Elle permet de développer :

-Une richesse gestuelle : utilisation des deux mains, extension de la surface valable et, par conséquent, des techniques d’attaque et de défense élaborées. Le corps devient un instrument de communication par lequel s’expriment l’énergie, la
peur, l’assurance…
-Une richesse cognitive : connaissance des époques historiques, des armes utilisées, d’un contexte précis, d’un scénario à mémoriser et à interpréter.
-Une richesse créative : dans l’élaboration et l’interprétation du scénario, lescostumes et, en particulier, dans les différentes phases d’affrontement scéniques à réaliser.
Voilà, en fait, une escrime qui, par ses richesses, peut permettre un réel
épanouissement de l’enfant.

L’escrime artistique en milieu scolaire :
Cette activité est en relation directe avec les programmes d’histoire. L’intérêt pour les enfants est de vivre, de ressentir les grandes périodes historiques, comme le Moyen-Âgeou la Renaissance.

Cette activité permet aussi d’éveiller et de développer la curiosité, l’imagination
et le sens créatif des enfants dans l’élaboration de spectacles (scénario, mise en
scène, recherche de thèmes musicaux, de costumes, de décors…)

L’Escrime à l’école


A.Tenue, infrastructure
-Chaussures de sport, t-shirt, bas de survêtement et ungant (pour protéger la main qui tient le fleuret) que lesenfants apportent
-Salle d’escrime, gymnase, préau, grande salle à ladisposition
 
B.Élèves
-Classes MS et GS avec 2 groupes maximum de 16  ( 1er groupe 30min et 2e groupe 30min)
-Classes de CP au CM2, avec un effectif compris entre 20 et 30 élèves.
-Classes 6e à 3e,  avec un effectif compris entre 20 et 30 élèves.
 
C.Enseignants
-BPJEPS (BEES 1) du club : Maître Benoit Guilley
-Professeurs des écoles

D.Nombre de séances
-10 séances de 1 heure (modulables mais 7 séances minimum)

LES OBJECTIFS

A.Compétences générales
-Connaître les règles de sécurité et les respecter .
-Vaincre, dans le respect des règles et de l’adversaire .
-Accepter l’échec comme une évaluation positive .
-Accepter la décision d’un arbitre .
-Résoudre et maîtriser les problèmes posés parl’opposition à autrui .
-Développer la responsabilité et l’autonomie .
-Savoir s’exprimer en employant les termes appropriés.

B.Compétences propres
-Se déplacer et s’organiser pour toucher sans se fairetoucher (logique interne de l’activité)
-Coordination, latéralisation, notion de distance .
-Marquer le point en jouant sur la diversité des actions, lescontraintes spatiales (cible et piste), le point faible del’adversaire .
-Accepter l’affrontement et maîtriser ses émotions.

C.Compétences spécifiques
-Déplacements : marche, retraite, fente .
-Actions offensives : attaques simples avec ou sans fer,attaques composées avec ou sans fer .
-Actions défensives : retraites, parades .
-Arbitrage : les commandements de l’arbitre, décomposerla phase d’arme, donner une décision et attribuer latouche, savoir remplir une feuille de poule.


ANIMATION

A.Formes de groupements, présentation des tâches
-Par ateliers tournants .
-Collectifs par binômes .
-Formes ludiques .
-Travail en autonomie par groupes de 3 ou 4 .
-Présentation par fiches, à l’oral ou pardémonstration.

ÉVALUATION

A.Différentes formes d’évaluation
-Évaluation diagnostic :
. Assauts
. Assauts à thème
-Évaluation formative :
. Contenu et planification des séances
-Évaluation sommative :
. Arbitrage et organisation d’une poule dans laquelle les enfants sont en autonomie.


DÉTAIL ET TARIF DE LA PRESTATION

-Cycle d’escrime SPORTIVE: 10 séances d’1 heure

-Séances modulables (7 séances minimum)

-Découverte de l’escrime sportive

-Objectifs : apprentissage des déplacements, destechniques offensives et défensives ;compréhension des règles du jeu à traversl’arbitrage.

-Remise de diplômes personnalisés.

Coût total : (50€/heure) = 500,00€ TTC / 10 séances       350.00€ TTC / 7 séances
Frais de déplkacements : 0..33€ /km
Nettoyage matériel : 20€
Diplôme et médaille : 20€

-Fêtes d’écoles

-Organisation de démonstration d’escrime, interprétés par les enfants, le matériel est prêté.

-Matériel

Le matériel est fourni.
-Escrime moderne :
-30 équipements aux normes CE : vestes, masques, fleurets Sabre

Pour tout renseignements:

Cercle d’Escrime de Charleville-Mézières
59 avenue du petit Bois
08000 Charleville-Mézières
 
Contact : Maitre Benoît Guilley 06/62/66/68/85