Les Braquets

 

La réforme des Braquets en marche

Le Championnat de France de l’Avenir de Beauvais (Oise) était peut-être le dernier où l’on assistait à un contrôle des braquets pour les Juniors. Il était déjà annoncé au mois de juin que la Fédération Française de Cyclisme envisage de supprimer la limitation des braquets pour les Juniors dans les courses réservées à leur catégorie avec une mise en application à partir de 2021.

 L'UCI SUR LE GRAND BRAQUET

Mais entre-temps, l'Union Cycliste Internationale s'est emparée du sujet. “L’UCI en a entendu parler et en fait, ils avancent plus vite que nous sur ce sujet. Ça pourrait être validé dès le prochain congrès deseptembre. Je crois que ça peut être mis en place pour la saison 2020”, annonce Julien Thollet, le sélectionneur national des Juniors.

Cette suppression du braquet limité pour les Juniors au niveau international irait dans le sens de l'évolution constatée par Julien Thollet. “On voit que le gabarit de nos jeunes n’est plus le même qu’avant. On l’a encore vu récemment sur piste, avec des Juniors qui font tomber le record du Monde et qui roulent en 3’58”. Ce sont des temps que l’on ne pouvait même pas imaginer chez les Élites il y a dix ans. Ces jeunes développent des qualités supérieures à celles des générations précédentes. L’alimentation, l’entraînement, le matériel, font que le niveau augmente”.

APPRENDRE À JOUER DU DÉRAILLEUR

Si cette nouvelle évolution est confirmée, le travail des éducateurs devra alors être renforcé, toujours selon l'entraîneur national. “Il faudra expliquer aux jeunes comment jouer avec le dérailleur. Avancer vite en vélo, ce n’est pas uniquement appuyer fort sur les pédales, mais aussi bien tourner les jambes. Il faut coupler les deux. Avoir de la force et de la vélocité, et c’est là que l’on développe de la puissance”.

En revanche, pour les catégories plus jeunes (Cadets, Minimes), la décision est du ressort des fédérations nationales. Ludovic Sylvestre, vice-président de la FFC et président de la commission route, évoque “un sujet clivant”. Les discussions sont nombreuses, les arguments, de part et d’autre, également. “C’est très partagé et c’est pour ça que l’on prend notre temps au niveau de la Fédération, pour bien analyser le sujet. A titre personnel, je serais pour lever la limitation des braquets au niveau des Juniors, et la garder au niveau des Cadets. Je pense que pour un Junior 2e année, qui participe à des courses avec l’équipe nationale, qui dispute le Championnat du Monde, et qui peut potentiellement se retrouver stagiaire professionnel un an plus tard, l'écart est énorme. Il y a quelques années, on disait qu’il fallait préserver les gamins de 17 ou 18 ans. Au football, si on avait fait ça, nous n’aurions peut-être pas eu Mbappe en finale de la Coupe du Monde. Encore une fois, c’est un souhait exprimé à titre personnel, mais également un peu l’état d’esprit de la commission route”.

ce site a été créé sur www.quomodo.com