Communiqués du 19 juin 2020

Communique FFC 19 juin 2020 - Reprise des competitions.pdf
Document1.pdf

 

De l’UCI

 

Le 19 juin 2020, 19:24

L'Union Cycliste Internationale a publié, ce vendredi, le protocole sanitaire à suivre dans le cadre de la reprise des compétitions cette année. Ces mesures s'appliquent à toutes les courses UCI, Hommes et Femmes.
Ce protocole s'appuie sur plusieurs travaux, dont ceux de l'Organisation Mondiale de la Santé et ceux du groupe de pilotage dirigé par le directeur médicale de l'UCI, le Professeur Xavier Bigard.
L'application du protocole s'applique "principalement aux équipes (athlètes et encadrement), considérant que la gestion du public, hormis dans certains espaces délimités (zones de départ et d'arrivée), relève des autorités compétentes", prévient l'UCI dans son communiqué.

UNE ÉQUIPE PAR ÉTAGE
Le protocole prévoit trois niveaux d'interventions : Les mesures obligatoires, recommandées et souhaitables. La première mesure obligatoire est de désigner un coordinateur Covid-19. Avant la course, l'organisateur doit s'assurer que les hôtels puissent maintenir une "bulle de vie" autour de chaque équipe. Chaque formation sera regroupée sur un seul étage (ou une aile de l’hôtel), avec une salle à manger réservée et indépendante. Il faut aussi prévoir un "local quarantaine", une chambre seule par équipe pour isoler une personne qui présenterait des symptômes du coronavirus.
Le premier principe du protocole est de raisonner en "bulles" pour essayer de cloisonner. Chaque équipe (coureurs et tout l'encadrement) rentrent dans une "bulle équipe". Au moment de la course, les différentes bulles d'équipes se réunissent pour constituer la "bulle de peloton".

TESTS AVANT DE PARTIR
Pour pouvoir rentrer dans cette bulle, tous les membres de l'équipe doivent être testés au moins trois jours avant de partir au départ d'une course, sauf ceux qui ont une réponse immune positive à une analyse sérologique (augmentation d'anti-corps spécifiques du SARS-CoV-2 avec des tests validés par des autorités nationales de santé publique). Ceux-ci n'auront plus besoin d'autre contrôle Covid jusqu'à la fin de la saison. Dans les courses par étapes, un deuxième test PCR sera pratiqué, au moins trois jours avant le départ de la course. Seuls ceux qui sont négatifs pourront intégrer la "bulle équipes" et la "bulle peloton".
Pendant les courses par étapes, les contrôles de santé des coureurs seront quotidiens et sous la responsabilité des médecins d'équipe. La recherche de signes cliniques suspects (la fièvre, la toux, les maux de tête) sera consignée dans un questionnaire.

CONTRÔLES LES JOURS DE REPOS
Les coureurs seront recontrôlés dans les courses de plus de dix étapes, pendant les journées de repos par exemple. La pratique de ces tests est placée sous la responsabilité de l'organisateur.
Si cas suspect de Covid-19 il y a, le médecin de l'équipe ou de la course prend contact avec le médecin Covid de l'épreuve pour la prise en charge du patient. Mais rien n'est précisé dans le protocole sur d'éventuelles conséquences pour le reste de l'équipe.

MASQUE RECOMMANDÉ SUR LE PODIUM
Pour les cérémonies protocolaires, l'UCI ne les interdit pas mais recommande aux coureurs de porter un masque pendant cette cérémonie. Les coureurs doivent être espacés d'1,5m les uns des autres s'ils sont plusieurs sur le podium. Les coureurs ne doivent pas se toucher, pas d'accolade. Le local du contrôle anti-dopage doit aussi permettre de garder ses distances, en attendant son tour.
Dans les zones délimitées (officielles, journalistes et VIP), l'aménagement de l'espace doit permettre de maintenir la distanciation physique (1,5 m). Si cette distanciation est difficile à maintenir alors le port du masque sera obligatoire.

Les spectateurs seront en nombre limité dans les zones de départ et d'arrivée, en fonction des directives nationales. Ils seront maintenus à distance des coureurs. Le port du masque ne sera pas obligatoire mais encouragé. Enfin, les contrôles de ravitaillement seront interdits au public.

ce site a été créé sur www.quomodo.com