Avant 1914

C'est à la Belle Époque qu'apparaissent les premiers chars en carton pâte, une spécialité qui fait la spécificité du carnaval Albigeois jusqu'à nos jours. Un peu plus de vingt ans après Nice, Albi met en place un défilé où les chars ont toute leur place. "Carrus navalis" (le char naval), c'est une hypothèse avancée pour l'origine du mot carnaval. Elle complète l'éthymologie habituellement acceptée de "Carne levare" (enlève la chair), évoquant le début des privations du carême. Carnaval 1 est de 1904, mais l'ont précédé les concours régionaux et fêtes du Pays Albigeois, créés à la fin du XIXe siècle, par les commerçants de la ville, pour longtemps les organisateurs de la fête. Le burlesque est souvent présent dans les cavalcades de chars du printemps ou de l'été, témoin la bataille de confettis à vélocipède de 1893.
Roi1905.JPG
Roi et Reines

Carnavals et mi-carêmes de la Belle Epoque se succèdent jusqu'en 1914. Le Roi de carton pâte y figure, ainsi que la Reine de chair et d'os. Défilés de musique, bals, feux d'artifice accompagnent la fête bien structurée. Fêtes populaires où les quartiers participent ; les cortèges costumés et masqués venant du Bout du Pont se retrouvent sur le Vigan, cœur de la cité.
La plus ancienne photo du carnaval d'Albi est Carnaval 2 de 1905. Tiré par des bœufs, le Roi de carton pâte débonnaire et rabelaisien, brandit une fourchette en guise de sceptre. Sa bedaine repose sur l'énorme saucisse qu'il chevauche. En 1996, près d'un siècle après, les carnavalières d'Albi se sont inspirées du Roi de 1905, pour illustrer le Roi gourmand.
Dans l'entre deux guerres

Mais qu'est devenu carnaval entre les deux guerres ? Le choc du premier conflit a interrompu les festivités. Finis les débordements, lors des années folles à Albi. Les fêtes du Pays Albigeois ne renaissent qu'en 1923 et leur bénéfice est consacré au monument aux morts de la grande guerre. La cavalcade de juillet est un événement très attendu. En 1931, une cavalcade pour le mardi gras accompagne la première braderie. Il y a encore des Reines de la mi-carême, dans les années 30, dont le char est tiré par des chevaux. Des photos l'attestent. En 1932, c'est la première quinzaine commerciale, mais carnaval a disparu avec la crise économique, précédant la seconde guerre.
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com