CARNAC FOOTBALL CLUB
BP 153 - 56340 CARNAC
06 60 45 55 19

US LA GACILLY – CARNAC FC: 3-1

L'équipe première se déplaçait une nouvelle fois amoindrie à La Gacilly. Malgré cela, l'équipe avait l'ambition de ramener quelque chose de ce difficile déplacement. Malheureusement, il n'en fut rien. Le match démarrait sur un rythme élevé et sur son premier ballon BENOIT venait battre JOUANNO de près. F. MAHE avait la balle d'égalisation sur une balle par dessus la défense mais COUE revenait couper l'action en concédant le corner. C'est d'ailleurs sur un corner que les Gaciliens allaient avoir la balle de 2-0. JOUANNO appréciait mal la trajectoire et l'attaquant local reprenait de volée mais LE TALLEC détournait. Le ballon revenait sur un autre Rouge mais J. MAHE sauvait également sur la ligne. Sur l'action suivante, BENOIT frappait de la gauche mais JOUANNO détournait des poings. Finalement, les Carnacois laissaient l'orage passer et sur un raid solitaire de F. MAHE, l'arbitre octroyait un coup franc à 18 mètres aux Bleus. J. MAHE se chargeait de la sentence et plaçait le ballon hors de portée de LE COMMANDOUX. Score de parité à la pause pas immérité sur le contenu de la première période même si les Gaciliens se seront crées davantage d'occasions franches.
La seconde mi-temps repart de la pire des manières pour les Carnacois. Beaucoup de jambes sont lourdes. Les ailes sont submergées et la charnière LE TALLEC-MAHE J. est obligée de multiplier les couvertures. Sur une action à gauche, BENOIT centre fort dans les 6 mètres et trouve DANO qui donne l'avantage à ses couleurs. La suite du match est clairement en faveur des hommes de Jean-Marc Mahévas qui prennent l'ascendant au milieu et gèrent parfaitement leur unité d'avance. Carnac ne se créera plus d'occasions si ce n'est quelques coups de pieds arrêtés. En fin de rencontre, BENOIT part en contre, élimine JOUANNO et scelle le sort du match.
La victoire Gacilienne est méritée même si les Carnacois ont réalisé une première mi-temps de qualité et ont tenté de poser le ballon tout au long de la partie. Il aura manqué le souffle dans les 30 derniers mètres. Seul F. MAHE se sera montré comme une menace pour l'arrière garde locale en parvenant à se créer des occasions. Toutefois, nous ne pouvons que féliciter le groupe de joueurs une nouvelle fois. Les 13 présents s'entraînent sans rien lâcher malgré les résultats décevants et plusieurs joueurs qui abandonnent discrètement le navire. A 13H, certains de nos supers bénévoles ont versé une larme à l'annonce du forfait de la B. Pourtant, ils étaient présents à 15H à La Gacilly et malgré la défaite, vous leur avez rendu le sourire.
13 joueurs en A, 6 en B qui met donc un forfait ! 40 licences pourtant, comment expliquer ça ? Quand je vois des mecs comme Erwan Le Blouch qui a joué un mois avec 3 côtes félées, quand je vois Hugo Le Meitour essayer de courir tous les jours pour voir si son genou est assez solide pour jouer, quand je vois Steve Le Lay s'entraîner 2 fois par semaine malgré une rupture du ligament croisé antérieur et du ligament croisé postérieur, quand je vois PY Arhuero nous dépanner un week-end sur deux alors qu'il ne devait pas jouer cette saison ou encore John Guehi jouer 90 minutes ces deux derniers week end alors qu'il n'est sensé reprendre que dans 15 jours je me dis que le travail effectué vaut le coup d'être fait. Maintenant, il est clair sur sur les 40 joueurs inscrits, plus de la moitié ne joue clairement pas le jeu. Le nombrilisme tue le foot à Carnac ! Il y a des tricheurs ! Je ne vais pas faire des lois pendant des heures mais joueurs carnacois prenez le temps de lire l'article que je partage au dessus, si ça peut guérir les fractures mentales de certains... Il y a deux matchs dimanche prochain, Vince et moi n'irons pas faire du porte à porte pour vous supplier de jouer. A vous de savoir si vous êtes des bonhommes ou des zéros ! Prenez vous en main et épargnez nos bénévoles et dirigeants d'une nouvelle désillusion !
Equipe: JOUANNO – RATON, MAHE J., LE TALLEC, HEMERY – CLAVEL, MAHE N., GUEHI – LE BELZ, LE COURTOIS B., MAHE F. puis RAJI et KERNEUR