CARNAC FOOTBALL CLUB
BP 153 - 56340 CARNAC
06 60 45 55 19

Coupe de Bretagne: K Pluvigner-Carnac FC: 1-2

Coupe de Bretagne/ Pluvigner - FC Carnac: 1-2. Le réalisme de Carnac

 

Pour ce 16es de finale de la Coupe de Bretagne, les Pluvignois recevaient leurs homologues carnacois avec l'ambition de l'emporter pour préparer au mieux la seconde partie de championnat. Au terme d'un match disputé, les visiteurs se qualifient en étant plus réalistes.

 

Dès le début de la rencontre, Carnac crée le premier danger devant les buts locaux. La tentative de K.Mallet passe à côté (3e). Peu après, les hommes de Yannick Guélou réagissent. Sur une passe de Lunel, Le Trépuec contrôle et lobe le portier Le Mentec, avancé, le ballon atterrit sur le dessus de la transversale (6e). Pendant cette première période, Pluvigner a la possession du ballon tandis que Carnac évolue en contres. Peu avant la demi-heure, les visiteurs créent à nouveau le danger. Suite à une passe de Le Blouch, M.Mallet frappe des 20 mètres, le cuir passe de peu au-dessus (28e). Cinq minutes plus tard, les Kériolets sont tout près d'ouvrir la marque, le tir de Guguin frise le montant des buts visiteurs (34e). Juste avant la mi-temps, Carnac se crée deux grosses occasions. Sur la première, la reprise de Guillouche est repoussée par Belz, le portier des KP. Mais sur la seconde tentative, ce même Belz ne peut que s'incliner suite à une frappe enroulée d'Arhuero (0-1, 45e+1). Dix minutes après la reprise, les visiteurs se créent une balle de 2-0 mais le tir d'Arhuero passe de peu à côté (55e). Dans la foulée, les Kériolets répliquent. Sur un ballon mal renvoyé par la défense carnacoise, Ogier se saisit du cuir et tente une reprise détournée par Le Mentec (58e). Les locaux poussent pour égaliser. Moy s'y essaie sur coup franc, le ballon passe de peu au-dessus (65e).

 

Arhuero puissance deux

 

Dans les dix dernières minutes, les hommes d'Emmanuel Le Fur font le break. Après un ballon perdu par la défense locale, Arhuero intercepte le ballon et s'en va tromper Belz d'une petite louche astucieuse (0-2, 82e). Dans le temps additionnel, Pluvigner réduit la marque. Moy déborde et centre pour Aouchiche qui dévie le ballon, Le Trépuec arrive et trompe Le Mentec d'une frappe puissante en pleine lucarne (1-2, 90e+3). Les visiteurs s'imposent en s'étant fait quelques frayeurs mais se qualifient pour le tour suivant.

La fiche technique

Arbitre: M.Laguillier, de Quimper. BUTS. Pluvigner: Le Trépuec (90e+3); Carnac: Arhuero (45e+1 et 82e). AVERTISSEMENTS. Carnac: Le Blouch (77e) et Le Rouzic (80e).

Pluvigner (DSE) - Carnac (DSE) : 1-2
Carnac établit d'entrée un pressing assez haut, mais ce sont les Kériolets qui se montrent les premiers dangereux. Le Trépuec récupère le ballon à trente mètres du but de Le Mentec, avancé, mais sa frappe lobée rebondit sur la transversale du portier carnacois.
Les locaux sortent la tête de l'eau mais la frappe de Poquet est trop croisée. Carnac gère les assauts pluvignois sans dommage et reprend le contrôle des opérations dans le dernier quart d'heure de la première période. Alors que monsieur Laguillier s'apprête à renvoyer les deux équipes aux vestiaires, Arhuero s'empare du ballon à dix-huit mètres, légèrement excentré, enveloppe sa frappe et trouve le petit filet de Belz (0-1, 45'). Pluvigner repart de l'avant et propose un jeu collectif de qualité mais manque de poids devant.

Au contraire de Carnac qui double la mise par l'inévitable Arhuero qui s'infiltre dans la surface et pique son ballon devant Belz (0-2, 78'). Dans les arrêts de jeu, une déviation de Aouchiche profite à Le Trépuec qui fusille Le Mentec et réduit le score.

KÉRIOLETS PLUVIGNER - CARNAC : 1-2 (0-1).

Arbitre : M. Laguillier

BUTS : Pluvigner : Le Trépuec (92') ; Carnac : P.-Y. Arhuero (45', 78').

Yannick Guélou (Pluvigner) : « Depuis le début de saison, c'est le même scénario qui se répète. Nous sommes cohérents dans le jeu mais manquons de réalisme dans les zones de finition. »

Emmanuel Le Fur (Carnac) : « Nous avonsalterné les temps forts et les temps faibles mais c'est une victoire, bien que poussive, qui semble logique. »