Instabilité psychomotrice ou Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité

 

Tout d'abord, il faut signaler que l'instabilité psychomotrice est physiologique jusqu'à 3 ans. C'est en général, l'entrée en maternelle et la rencontre avec les autres enfants, les règles de vie en collectivité qui va permettre de la résorber.

Les deux pathologies sont souvent confondues, alors qu'elles ne recouvrent pas les mêmes origines et expression.

1.L'instabilité psychomotrice  est d'origine psychologique. L'enfant instable venant signifier son mal être à travers ce comportement moteur. Les causes peuvent être multiples. L'entretien permet en général de dégager les grandes lignes de l ’histoire de la personne, son parcours médical, sa sensibilité, son comportement, son rapport au corps et son image corporelle, sa relation aux autres, ses modes de communication, son contexte familial, les événements particuliers qui pourraient être des éléments déclencheurs. Dans ce cas de figure, la psychomotricité est souvent associée  à un suivi par un psychologue ou un pédopsychiatre

2.Le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)  est un problème neurologique qui entraîne des difficultés à inhiber (freiner) et à  contrôler les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique) et les comportements (impulsivité). Le TDAH touche environ 5% des enfants, majoritairement les garçons.

Les enfants atteints de TDAH sont principalement handicapés par les troubles cognitifs attentionnels (distractibilité, bougeotte des idées, difficultés à s’organiser par eux-mêmes, oublis et perte d’objets) et la désorganisation associée (procrastination : difficulté à commencer puis terminer ses tâches, éparpillement, retards, difficulté avec la notion du temps écoulé) et par l'impulsivité qui leur nuisent autant dans leur travail à l’école qu'à la maison. Parfois, ils présentent aussi une difficulté à moduler l’intensité de leur réponse émotionnelle (ce sont des enfants « à fleur de peau », « hypersensible »).

On reconnait différentes expressions au THADA :

- trouble attentionnel pur (absence de signes moteurs)

- trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité et impulsivité

- trouble avec prédominance de la composante impulsive et hyperactive

Dans ce cas de figure, le suivi psychomoteur est proposé en complément d'un traitement délivré par le pédiatre ou le neuropédiatre, un suivi psychologique peut également s'avérer nécessaire. 

ce site a été créé sur www.quomodo.com