Tout sur la FCM

FC : Fréquence Cardiaque
FCM : Fréquence Cardiaque maximale pendant un effort

INTRODUCTION

La maîtrise de la fréquence cardiaque pendant l’entraînement est une notion fondamentale que l’on essaie de prendre en compte depuis longtemps. Autrefois, on se contentait de compter ses pulsations (prendre son pouls) sur 15 ou 30 s à l’issue d’un effort. L’arrivée des cardio-fréquencemètres sur le marché, à des prix abordables permet d’envisager une autre approche de l’entraînement et de la gestion des courses en fonction de sa propre fréquence cardiaque.

DEFINITION DE SON PROFIL CARDIOVASCULAIRE A L’EFFORT

La littérature médico-sportive propose plusieurs méthodes pour définir certaines caractéristiques telles la FCM, la FC de réserve, le calcul du pourcentage de la FC… en se référant aux méthodes d’Astrand, de Karvonen… Il s’avère qu’il n’existe pas de profil « type », et que chaque athlète est différent et va diverger plus ou moins des modèles théoriques. Il est donc préférable de déterminer par des mesures de terrain (ou de laboratoire en médecine du sport) son profil « FC » à un moment donné, tout en sachant que ce profil va évoluer en fonction de plusieurs paramètres tels que : l’entraînement, la santé etc.

Deux approches sont envisageables :

Recueil d’un maximum d’informations données par le cardio en relevant et notant ses FC en course (toutes distances), et sur tous les types d’entraînements. Si le cardio le permet, relever les FC max, FC moyennes…ainsi que les fichiers de la séance avec les courbes. Cette approche qui est un peu empirique, nécessite un cumul important d’informations et une analyse approfondie.

Réalisation d’un test de paliers à allure progressive (méthode DELERUE). Ce test permet de mesurer l’évolution de la FC en fonction de l’allure et d’en déduire beaucoup de caractéristique telles que : VMA, FC max, points forts, points faibles…. Ce test peut se superposer au cumul des infos décrit ci-dessus. Pour le protocole et l’analyse de ce test il faut s’approcher d’un entraîneur qui pratique cette méthode.

UTILISATION DU CARDIO A L’ENTRAINEMENT ET EN COMPETITION

1-Entraînement :

La connaissance de ses caractéristiques « FC » va permettre à l’athlète de contrôler sa séance d’entraînement et de ne pas se tromper d’objectif. Il saura quelle FC respecter en fonction du type de séance (régénération, endurance, allure spécifique…). La mise en évidence par le test de paliers de zones de FC qui ont besoin d’être développées va permettre à l’athlète de s’améliorer en devenant plus performant pour une FC constante. Une préparation spécifique à un objectif va se faire en privilégiant un travail à la FC déterminée. Dans cette démarche on va toujours rendre la FC prioritaire par rapport à la vitesse (sauf pour les séances de VMA). La vitesse pourra être un indicateur de forme et de progression.

2-Compétition :

La maîtrise de la FC doit amener l’athlète à connaître quel palier va supporter son organisme en fonction de la longueur de l’effort.
On s’autorisera uniquement des dépassements de quelques pulsations (5 maxi) pendant quelques secondes. La difficulté sera la détermination de cette FC. Le test, le cumul et l’analyse des infos ainsi que l’entraînement permettent cette détermination.
Cette donnée évite les erreurs de gestion d’allure et permet de s’adapter à toutes les perturbations (dénivelé, météo, formé…)

CONCLUSION

Le cardio fréquencemètre est un outil supplémentaire à disposition du coureur de fond (trail, route…). Il peut permettre d’optimiser son entraînement, d’aider dans la gestion des courses et d’analyser ses séances. Cette démarche demande une certaine rigueur, il faut respecter les consignes fixées pour que cela ait un intérêt. Certains athlètes l’utilisent à l’entraînement et en compétition, d’autres l’utilisent à l’entraînement et s’en affranchissent en course de peur que cela les perturbe. D’autres encore ont la sensation de perdre un peu de leur liberté avec un cardio ou un chrono et préfèrent écouter leur sensations. Pour ceux qui souhaitent s’aventurer dans cette approche ou approfondir leur pratique, prenez contact avec un entraîneur.

RENSEIGNEMENTS – INFOS

Jean-Paul COUETIL , "the coach". 


Webmaster : Ronan

Nous contacter