Tout d'abord, une première, pour moi, ce genre d'épreuve. Jamais fait le hamster, le cochon d'Inde qui tourne, qui tourne sur un circuit de 3kms pendant un certain temps, un temps certain même.
Je n'ai pas mis longtemps à me décider car à un mois de l'ultra marin, cela me semblait opportun de voir comment le cerveau pouvait réagir sur ce type d'épreuve, si cette espèce de répétitivité à faire la boucle n'allait pas entamer le moral, voir où j'en suis en ce qui concerne la forme et si mon plan d'entraînement, moins axé sur de grosses sorties longues avec plus de vélo qu'en 2013, était judicieux ? 

Il était prévu que ce 6h se fasse en condition 177kms: en Cyrano ( 14/1 ) et VS entre 8 et 9 Max. Tout faux ! Rien n'a été respecté ! 

Avant de faire une auto-critique, place à la course, son organisation, son ambiance et les copains de Brocéliande Aventure 35 qui avaient arboré les couleurs d'Atol notre sponsor au sein de notre team de traileurs. Une équipe en relais de 6 et 4 coureurs en solo.

Arrivés sur le site situé au bord de la Rance, nous découvrons le circuit qui passera exclusivement sur le halage en aller-retour. Une ambiance familiale, très kermesse, conviviale à souhait nous accueille. Dossards récupérés, photos du team, débriefing de Stephane Remond ( merci pour l'accueil ) il va être temps de se mettre en route pour 6h.

Je prévois à peu près 50 bornes au vue de mon protocole. Fred et Olivier prennent le large rapidement dès la première boucle. Je connais le pépère Fred, malgré l'absence d'entraînement, il a l'habitude de ce genre de course, il accompagne Oliv pendant quelques tours, on se croise d'une rive à l'autre, on fait les kékés, on se fait coucou en mode je bouge la mano légèrement de gauche à droite !! je signale à Sébastien que contrairement à ce qu'il dit ( promenade dominicale) il va mordre et se prendre au jeu. D'ailleurs, au fil des boucles, Olivier perd son pacer !!

Seb et moi poursuivons notre périple avec une certaine facilité ce qui nous joue des tours puisque malgré mon bip de ma Garmin m'invitant à marcher 1 mn, nous maintenons notre allure autour de 9.5km/h, ne faisant qu'un bref arrêt qu'aux ravitos fort copieux. Nous passons les 2h de courses avec 19kms au compteur puis les 3h avec 28kms, les 4h et ces 40 bornes. Une régularité qui me plaît au point parfois d'accélérer 😡 merci Seb de m'avoir rappelé de temps en temps 😉
La chaleur s'est installée, je maintiens mon protocole alimentaire et de boissons avec arrêt systématique à chaque tour aux ravitos : je prends à la volée et à l'envie. Ça me convient. Je n'ai même pas utilisé ce que j'ai amené pour l'épreuve. Voilà au moins une validation en vue du golf: ce sera le strict minimum dans le sac pour éviter le coup de pompe, tout sera pris sur les ravitos.
Les heures défilent, je n'ai rien vu passer, enfin si, l'extra terrestre Fred qui me mettra un tour dans la vue les potes du relais qui finiront à une belle 4eme place / 22 équipes. Merci pour vos encouragements les copains 👍
Seb sent qu'il doit baisser sa vitesse, il m'invite à partir, ce que je fais aussitôt. Je monte légèrement le rythme car j'ai un objectif en tête: y'a un gars sur la rive opposée qui commence à baisser l'allure ou plutôt c'est moi qui pousse la machine.

Mon ami Olivier faut que je te chope avant le gongs 🙏  j'ai 1h30 pour y arriver. Le repère d'un panneau fluvial me donne un bon indicateur de mon challenge. Je gratte, je gratte jusqu'à revenir à 100m mais les cuissots sont un peu raides et à chaque arrêt ravito, Mr reprend le large. C'est un yoyo sympathique, on se marre d'une rive à l'autre 😂 je me rends à l'évidence, ce ne sera pas possible d'autant qu'il retrouvera de l'énergie. Bravo Olivier, ton premier 177kms sera une réussite, j'en suis certain !!!
J'atteins la 5ème heure avec 50 bornes au compteur. Allez nouvel objectif, atteindre 55kms. Le mental est la, je suis rassuré par mon entraînement car je ne subis pas la course, l'alimentation et les différentes boissons prises pendant les 6h ne m'ont pas perturbé.
J'attaque cette dernière heure au mental en ne regardant que le bout de mes chaussures 😀 et le Garmin. Je double des coureurs solo dont certains m'avaient doublé, je vois Seb sur le halage opposé, c'est super il  n'a rien lâché. Bravo aussi Seb pour ta course, on risque faire un bout de chemin ensemble dans un mois 😀 tous tes clignotants sont au vert. Cette fois-ci tu iras au bout, c'est sûr !!

Les 55kms sont atteints à leur tour, et si on allait gratter 1 à 2 bornes de plus, il me reste 20mn. Fred, en mode hamster, fidèle à lui-même, continue son chemin en toute quiétude. Ton retour à la compète fut un régal, je n'aurai jamais ton niveau mais c'est un toujours un régal de te voir. La piqure de rappel fut bonne pour toi. Te revoilà 👍Quel fondeur celui-là. Un mot d'encouragement de l'autre côté de la berge m'invite à ne pas lâcher.
Un dernier passage au ravito qui annonce le retour, les remerciements aux bénévoles bien mérités, je file vers l'arrivée en accélérant car les 56kms au Garmin sont atteints à ce moment. Je trouve les ressources mentales et physiques pour piocher et aller chercher les 57kms. Ce qui sera fait en franchissant la ligne d'arrivée en 6h03 pour 57.30kms.
Je retrouve Fred et Oliv, Seb nous rejoint. Débriefing collectif, Oliv est content d'avoir gardé la distance avec moi, on se marre, Fred me rappelle les objectifs de course 😜 la je déconne moins.
Au final, ce fut une belle journée. Une épreuve à faire en solo ou en relais car très bien organisée dans un magnifique endroit.
Quand à ma course, je me suis fait plaisir mais il est clair qu'il faudra être plus raisonnable dans un mois sinon la sentence sera irrévocable 😉