Petit retour sur le trail de 23kms & 400D+ Dunes et Bouchots de dimanche dernier que je plaçais comme objectif sortie longue et test de mon fibulaire sur un terrain typé trail. L'occasion, aussi, de tester les chaussures Ultra Cardiac de chez North Face gentiment remis par notre ambassadeur régional Sam Baudry.
Comme à chaque occasion qui nous est donnée, une photo des membres du team engagés sur cette distance est réalisée pour les journaux spécialisés.

Le départ est donné dans une ambiance conviviable, à la bonne franquette sans micro, à la voix: 5,4,3,2,1...c'est parti!
Les quelques 300 coureurs s'élancent dans un premier faux plat montant de 100m, dans un lotissement, avant d'atteindre la plage de Bonabri, le premier bain de pied et le fameux escargot que je passe tout en réfléchissant au principe d'entrée et sortie. Tout le monde se marre à se croiser dans cet endroit très restreint ou chacun sortira vivant.
J'ai choisi l'option de suivre mon régulateur préféré Merlin qui sert de lievre à Karine. Je sais qu'avec lui, ce sera ni trop ni pas assez et ça me convient car je doute un peu de ma capacité à encaisser les cotes et autres up and down du circuit, n'ayant pas fait de spécifiques trail depuis plus d'un an. En compagnie donc de Merlin et de Vincent nous servons de chevaliers servants à Karine. Y'a pire comme compagnie sait-elle dit Nous traversons une longue plage ou se succede des trous gorgés d'eau de mer, de petits ruisseaux restant du retrait de la mer. Vincent impose un petit rythme soutenu, je crains un peu pour lui, lui qui me disait avant le départ ne pas etre au mieux.

Quant à moi, malgré ma grosse séance vélo de 57kms la veille, les jambes répondent bien et je me laisse emporter par le rythme de Vincent. La premiere féminine, à ce moment de la course est à coté de moi, Merlin et Karine sont juste derriere.
Nous abordons, enfin, le sentier des douaniers par une premiere belle montée qui nous ménera en sous-bois ou sur des crètes ou se succederont de beaux raidillons en single trace, des passages dans de petits ruisseaux, des montées et descentes avec corde.

J'ai pris un petit peu d'avance sur les autres membres du team. Les 10 premiers kms seront fait en 58mn. Le ravito est là, à la sortie d'une grosse montée. J'en profite pour manger un morceau de banane et boire. C'est le moment ou je vois passer Vincent, Merlin, Karine et Christian. Il emmene tout ce petit monde avec une belle aisance. Je décide de ne pas trainer afin de me raccrocher au wagon. je finis par reprendre Vincent dans une descente, je le sens avec le frein à main, au bord de l'explosion. Il paie son départ trop rapide. Je décide de me lacher dans les descentes pour rattraper Merlin, Karine et Christian. Nous traversons de superbes paysages: embouchure du Gouessant, pont Roland, les ponts neufs le viaduc situés à la sortie d'une grosse patate. Je ralentirai, à la sortie, pour bien m'hydrater, laissant à mes amis du team quelques metres d'avance. L'idée est de rester à leur contact jusqu'à l'arrivée. Je m'accomode de mon rythme qui passe bien mais je reste attentif aux sensations ressenties par mon tendon à la moindre portion de terrain accidenté. D'ailleurs, les singles en dever l'ont un peu révéillé mais je gère.

Je finis par récupérer Karine et Merlin sur la plage de Bonabri que nous retrouvons à nouveau. Mon allure me surprend, je suis bien dans ma course, pas de difficulté à devoir courir sur ce sable moue., les foulées déroulent bien. A la sortie de cette longue chevauchée sur la plage, nous faisons trempete, encore une fois, dans le pédiluve naturel. Un dernier ravito nous attend. Je prends le temps de boire un verre de coca puis je repars au moment ou Merlin arrive. Les cuisses, à ce moment de la course, sont un peu dans le dure mais la encore, je ne doute pas car l'idée de bosser le D+ me convient. Le sentier cotier va nous amener sur Hillion avec une succéssion de petits raidillons traites et bien cassants. Je finis par retrouver Christian le berger. Moi qui croie à cet instant qu'il est sur le 23kms. Je suis surpris de le voir à l'arret, pétri de crampes, tellement facile au passage du ravito au 10kms pour moi. Je m'arrete pour lui demander des news. Juste le temps qu'il me dise qu'il n'avance plus. J'apprendrai, dans la semaine, qu'il était sur le 33 et qu'il finira à une 34eme place. Chapeau bas le berger!!
En attendant, désoler, je file. La balade se terminera par un exercice de commando militaire avec ce filin à escalader le long d'un haut talus bien glissant et boueux avant d'entrer dans Hillion, de retrouver le site de l'arrivée.
Un chrono de 2h23 et une place de 86 / 277 arrivées.
Satisfait de ma course. J'ai bien bossé les cuissots et le cardio. Mes ultra Cardiac m'ont bien plu. Je vous en dirai plus après le dernier essai d'une autre version de chez NTF.
Au final, une belle sortie longue dans notre magnifique Bretagne. Une course conviviale, une organisation bien rodée sans chichie.
Aucunes douleurs post course si ce n'est le fibulaire qui a m'a un peu ennuyé 24h après mais la sortie endurance douce de mardi soir m'a rassurée. Place à la grosse sortie longue de 5h30 dimanche prochain en mode ultra marin avec les comperes Olivier Lelu & Vincent Doreau.