Compte-rendu de Denis sur le 28 km

Mais ou sont passés les Garciaux ?

St Perreux petite commune du Morbihan, en bordure de l'Oust toute proche de Redon organisait ce samedi son trail des Garciaux avec 800 participants dont 280 sur le 28km, les autres distances étant 7 et 15 km.

A mon arrivée, la question était de savoir ce qu’étaient les Garciaux. La réponse me fut donnée de suite mais je vous laisse la découvrir dans mes quelques lignes.

Pour l'après course, mais sur réservation 4 beaux cochons étaient déjà en train de griller. ( Non se ne sont pas les Garciaux ! ). Mais il fallait réserver car de nombreux coureurs viennent en groupe pour profiter de cette fête après l'effort.

Départ 14h30 sur le halage afin d'étirer le peloton, mais très vite nous rentrons dans le bois des Fraux à la recherche de nos Garciaux. De nombreux slaloms nous obligeaient a être très attentifs aux racines et autres pierres. Puis commencent les nombreux passages en bord de rivière propices a nos recherches.

Beaucoup de bénévoles ( ce ne sont pas non plus les Garciaux ) aux différents croisement ou dangers.

Au bout de 4/5 km commencent les premières successions de montées descentes toujours en sous bois. Les jambes répondent bien. Après nous être écartés de l'Oust pendant un quinzaine de Km nous y retournons pour ne plus jamais le quitter en y traversant même un bras a l'aide d'une corde. De nouveau de nombreux raidillons se présentent a nous dont notamment un très long juste après le deuxième ravitaillement. Retour sur le halage où nous pouvons apercevoir de l'autre coté de la rive la fameuse ''île au pies'' que nous n'aurons pas l'honneur de monter.

Mais tous ces passages en lignes droites ne durent pas, comme à chaque fois nous rentrons très rapidement dans de nouveaux sous bois. Puis arrivent les 4 derniers km ou nous partageons le circuit avec les coureurs du 15km. Dernière grosse montée que j'ai très bien avalée; trop bien sans doute car les crampes arrivent.

Il faut se contraindre a alterner marche et course a 4/5 reprises pour les faire passer. Puis l'arrivée approche; dernière surprise nous devons passer sous un pont qui enjambe l'oust mais heureusement pas dans l'eau mais sur des palettes en guise de radeau.

Apres donc ces 28 km plaisants nous arrivons sans avoir pu trouver
les Garciaux et la réponse à notre question se trouvait dans les arbres car les traditionnelles rubalises rouges et blanches étaient remplacées par de petites pancartes blanches avec une anguille rose qui sont en fait nos fameux Garciaux. Très belle course donc.

Denis

 

Vos commentaires :

oliv a dit il y a plus d'un an
bravo denis belle course et derniere ligne droite avant le golf a+
 
 
 
 

Webmaster : Ronan

Nous contacter