Compte-rendu de Ronan sur le 87 km

J'ai décidé de parcourir les 87 km de la première édition de l'Ultra trail de la Brie des Morin à la suite d'un vrai coup de coeur pour l'organisation. En effet après avoir beaucoup échangé sur facebook et par mail, j'ai très vite compris qu'il fallait découvrir ces bénévoles, heureux d'accueillir des traileurs, de faire découvrir leur vallée et leur patrimoine. J'ai très vite eu l'impression de faire partie de la famille ! 

Cette course je veux la faire en mode prépa, sans objectif de chrono, faire une bonne sortie longue au cardio, bien gérer mes points faibles : alimentation et hydratation et accumuler du temps de course et de la distance en me forçant à marcher pour mon objectif majeur de fin juin : le grand raid du Queyras de 130 km et 8000 m de d+. Donc ne pas partir comme un lapin le jour d'ouverture de la chasse ( et exploser en vol au bout de deux heures !! ) 

Vendredi : préparatifs et départ vers la Seine et Marne 

Juste après les cours, direction le centre de Rennes pour trouver quelques victuailles bretonnes à offrir à l'organisation et aux bénévoles : caramels au beurre salé, gâteaux bretons et kouign aman ! Je pars donc en direction de St Cyr sur Morin en Seine et Marne, à l'est de Paris. La route va être plus longue que prévue avec un long bouchon pour traverser Paris d'ouest en est, je me rends compte que je ne vais pas pouvoir retirer mon dossard, tant pis, je file en direction de ma chambre d'hôte à 20 mn du départ. Super accueil, je suis tout seul, les autres chambres sont vides et la dame me demande où est mon VTT pour faire les 87 km...elle croit vraiment que je blague quand je lui dis que je vais courir !! 
Derniers préparatifs tranquilles dans la chambre, je vérifie la nourriture, les vêtements et ... mes chaussures histoire de bien mettre les semelles cette fois ci !! 

Samedi : le jour J 

J'ai dormi : incroyable ! C'est bien la première fois avant une grosse course. Un peu fatigué par le trajet en voiture de la veille mais content d'en découdre. Après un petit déj rapide, je me rends donc à St Cyr sur Morin. 
Je suis de bonne heure, les bénévoles sont déjà très actifs et vont m'accueillir comme un roi ! Tout le monde connaît le "Breton", c'est vraiment incroyable, je fais la bise aux organisatrices et on discute enfin pour "de vrai "! Je repars avec le cadeau de bienvenue : un coulommiers énooooorme !! miam miam. 
Après un retour à la case voiture pour prendre tout mon barda, je retourne dans la salle, l'occasion de discuter avec des têtes connues croisées sur différentes courses, Luca au défi de l'Oisans, mais aussi Thibaut de Coco et Rico, Lucky le numéro 1, quelques kikoureurs...L'heure du briefing a sonné et tout le monde va dehors...le temps va être un peu long avec de nombreux conseils...il fait froid...puis ensuite un peu de zumba pour réchauffer l'ambiance mais tout le monde a envie de partir ! 

La course : 

Environ 100 traileurs, pas un gros peloton, j'ai peur de me retrouver seul pendant de longues heures, j'ai même apporté mon ipod mais au bout de 100 mètres de course, comme d'habitude...je me retrouve avec un alter ego, un traileur super sympa et super bavard...avec qui je vais passer la journée entière, il partira juste en avant sur le dernier kilo pour doubler les gars devant !! C'est marrant pendant la course tout le monde était persuadé qu'on se connaissait, c'est ça l'esprit trail ! ( enfin mon esprit trail !! ). 
Les premiers km filent vite et sont très agréables, des petits singles en descente, des chemins de forêt, quelques longues lignes droites autour de champs et on arrive au premier ravito sur la belle butte de Doue. 18 km d'avalés, franchement je suis super étonné, c'est passé vite : un très bon signe, tout va bien. Il fait super beau et la vue est magnifique. 

Cette deuxième partie va s'avérer aussi agréable, toujours des paysages qui alternent, mon compère de course est un local, il a effectué une reconnaissance de tout le parcours, donc il me briefe régulièrement : je suis pour une fois certain de ne pas me perdre !! Cool. Un moment on se retrouve avec des coureurs de milieu de peloton du 30 km, c'est super sympa, ils nous prennent un peu pour des extra terrestres car ils sont dans le dur vers le 16è km et savent qu'on va en parcourir 87 km, petit moment de gloire !! 

La première féminine du 87 km nous croise peu après, elle avoue ne pas être très bien et suit ma foulée environ 5 minutes puis part en accélérant...elle me mettra une heure dans la vue au final !! Même chose avec un papy cascadeur qui avait des mollets de vainqueur du Tour de France ! 

On arrive à la Trétoire au km 37 encore en bonne forme, je discute avec une bénévole infirmière pendant de longues minutes et on repart. La pluie commence à faire son apparition, on se décide assez vite à mettre les coupe-vent  pour ne pas être trop mouillés, il reste encore beaucoup de km ! 

Beaucoup de longues lignes droites autour d'immenses champs avec vent de face presque tout le temps, pendant 7-8 km !! On croise un coureur un peu à la dérive, Tristan, un réunionnais qui habite à côté et qui ne supporte pas ses lignes droites et lâche un peu mentalement. Il s'accroche à notre foulée et voila le groupe de 3 qui va se souder et faire presque tout le reste de la course ensemble. En plus ils ont tous les deux de la famille et des amis qui les suivent donc je profite largement de leurs encouragements, c'est vraiment excellent !! On chambre, on rigole, on les entend de loin nous encourager. Ces km difficiles passent donc assez rapidement, on garde une alternance marche-course, mais je me sens pour la première fois un peu émoussé, la météo est devenue difficile, j'ai un peu froid et je n'ai pas assez bu ni assez mangé sur cette portion. Pas grave, je vais gérer. 
On alterne toujours les passages différents, les moments que j'apprécie le plus sont dans les forêts, on se croirait en moyenne montagne. 
 
Vers le 60ème kilomètre, j'admire le paysage magnifique d'un jardin incroyable avec des sculptures végétales, des formes étonnantes, on se croirait dans Alice au pays des merveilles et juste après on arrive à l'avant dernier ravito. Une bonne soupe pour me réchauffer et je décide de changer de t shirt. Pas terrible mon choix vestimentaire, j'avais juste pris un petit coupe vent décath pensant que cela suffirait, mon cuissard BA35 : donc j'ai froid partout ! 

On repart assez difficilement, il faut à chaque fois réchauffer la machine, la dernière partie selon mon compère Michael va être assez difficile. Je tiens bien mentalement mais je parle moins, je reste un peu en retrait, je suis limite limite mais ça va : un mélange de froid, d'hypo et de déshydratation plus un peu de fatigue quand même mais franchement j'ai été largement pire, on est quand même au 73è quand arrive le dernier ravito. Encore une bonne soupe bien chaude et on repart pour les derniers km, c'est encore assez varié, forêt, chemin, un peu de route. On doute un peu du kilométrage, mais notre fin connaisseur nous annonce encore une bonne côte, une longue descente et c'est le dernier km un peu technique !! OK alors c'est cool !! On monte et on descend longuement sans soucis puis Michael nous lâche, il chasse les deux gars devant et joue à domicile avec toute sa famille et ses potes qui l'attendent. Avec Tristan, on décide de finir ensemble, on commence à entendre la musique et le stade, c'est bon c'est bon, dernier passage tortueux créé à l'occasion, descente puis une belle ligne droite dans le stade avec une super musique et des acclamations. Waououououou. 

Je suis pas super bien, mais franchement par rapport à d'habitude c'est quand même top, je vais chercher mon t shirt finisher et je discute un peu avec l'organisation, je vais prendre une douche froide ( grrrr ) ce qui m'achève définitivement, je n'arrive plus à me réchauffer. Je ne peux pas manger sur place, je n'ai qu'une hâte aller prendre un bon bain chaud dans ma chambre. Vesna l'organisatrice s'occupe alors de tout, elle m'emballe le super repas d'arrivée ( fait par un restaurateur et excellentissime ) dans un sac. Je salue tout le monde et part la tête encore dans les étoiles de tous ces paysages, de toutes ces rencontres bien fatigué ! 

Bilan : 

Incroyable journée, des gens vraiment formidables, un accueil merveilleux du début à la fin, des bénévoles extraordinaires et sincèrement touchants. Des moments complètement improbables ( une mamie bretonne de Penmarch dans une maison complètement paumée avec qui j'ai discuté 2 minutes et qui en avait les larmes aux yeux de voir un Breton, un poney qui a forcé sa cavalière à me suivre toute une montée sur au moins 300 mètres...). Bref tout ce qui fait que J'ADORE le trail. 

Ne pas hésiter en toute sincérité à aller courir là-bas l'an prochain, c'est vivre une belle aventure et rencontrer des gens touchants, qui accueillent tout le monde, coureurs, accompagnateurs, comme s'ils faisaient partie de leur famille. 

Personnellement, mon chrono n'est pas formidable, je termine 56è en 11h49 mais j'ai parfaitement géré et dosé mon effort et je ne ressens pas de courbatures, j'ai même pu courir calmement dès lundi. Le mental a été parfait, la gestion de l'alimentation et de l'hydratation progresse. Bref, que du positif ! 

Un grand merci à Vesna ( et sa famille présente à tous les postes ! ), à Céline la reine du Kouin Aman pour sa gentillesse, à Michael mon compagnon de course avec qui on a bien discuté et bien déliré, il a même filmé régulièrement nos exploits, merci aussi à ses supporters ( ses potes qui criaient comme des malades et sa femme ), merci aussi à Tristan avec qui j'ai terminé main dans la main, merci à tous les bénévoles qui ont été énormes, merci à la propriétaire de la chambre d'hôte des Patrus très très sympa aussi. Cette première édition restera gravée à  jamais dans ma mémoire et je pèse mes mots ! 

Ronan









 
 
 

Vos commentaires :

denis a dit il y a plus d'un an
salut ronan . bravo a toi . et que de souvenirs . c'est un grand plaisir de courir dans ces conditions . avec vous superbe CR j'apprends tous les jours .vos conseils sont tous bénefiques .des courses de ce calibre c'est encore en reve pour moi @+ denis
 
 
 
 

Webmaster : Ronan

Nous contacter