Compte-rendu de Jean-Paul sur le 42 km de la Vallée du Scorff

Que de boue !!!


Dimanche matin, je retrouve David  qui fait lui aussi me 42 km, petit briefing avant le départ, conseil de prudence le terrain est gras, les rochers et descentes très glissants.


Nous sommes une soixantaine de traileurs au départ, c’est peu, je participe à ce trail dans l’esprit d’une sortie longue donc pas de folie.

Les 10 premiers km sont roulant bonne mise en jambe, quelques difficultés sur les 10 km suivants, d’ailleurs au cours d’une descente à l’aide d’une corde celle-ci me reste dans les mains, je me récupère tant bien que mal, pas de mal mais grosse frayeur, idem pour le traileur juste devant moi ainsi que ceux qui suivaient. 
En plus eux n’avaient plus de corde pour descendre !

Je passe au 20 e en 2h10 ça va. Passage hyper technique entre le 22 e et 23 e, impossible de courir, rocher, single en devers, glissade de partout, tronc d’arbre en travers : la totale, suivra une partie plus roulante mais grasse le long de Scorff avant d’attaquer les dernières grosses difficultés 30 e , 37 e , 38 e sur certaines parties plates je me lâche un peu tout va bien, le dernier faux plat dans un champ est long mais ça y est l’arrivée est là.

Grosse surprise personne pour accueillir les traileurs, les résultats sont déjà en train d’être donnés dans la salle polyvalente,  gros moment de solitude et de déception.


Bravo à l’organisation pour le tracé et à la gentillesse des bénévoles sur la route comme aux ravitos.


Pour finir, la météo de la semaine dernière et des deux derniers jours avait rendu le parcours usant et difficile, les passages au niveau du Scorff qui avait légérement débordé par endroit ont été maintenus cela nous a fait du bien car la chaleur commençait à pointer  le bout de son nez.


Satisfaction personnelle, j’ai bien géré ma vitesse et mon alimentation, je n’ai pas puisé dans mes reserves, pas trop de douleurs à l’arrivée ni le lendemain.

Un peu de récup, de vélo puis place à la fin de la prépa pour Ambazac et les gendarmes et voleurs.


Jean paul Caillibot


Webmaster : Ronan

Nous contacter