Trail D-Tour, 45 km et 2000 m de D+, La Réunion. / Récit de Nicolas

Samedi 18 mars 2012, j'arrive au quartier des Camélias à St Denis de la Réunion avec deux collègues du club, Philippe et Bruno.

Le temps est gris et légèrement pluvieux ( tiens? ça me rappelle chez moi ) mais cela n'altère en rien  notre bonne humeur. Nous nous dirigeons vers le stand pas loin de la ligne de départ pour retirer  notre dossard et le t-shirt de course obligatoire ( ça va il est pas trop moche ) puis en même temps  prendre un petit déjeuner avant de retourner direction la voiture se préparer.

D'autre membres de DSA sont présent : Yves le père de David notre entraîneur ( au moins 10  participations au grand raid à son actif + celui de 2012 avec sa femme Régine ) Nadine ( que je ne
connais pas) et Gilles la fusée du club. Il y a aussi la présence de Thierry Chambry et le champion  de ce début de challenge
( challenge montagne Saint Rolan 2012 ) Gilsey Félicité qui à gagné le trail  des anglais début mars.

Le départ est donné à 6h30, comme d'habitude c'est très rapide, direction le Colorado et sa fameuse  montée.  D'emblée, ça bouchonne à l'entrée du sentier, ( nous sommes environ 700 à avoir pris le départ )  la montée en mode marche active, se fait relativement bien.
Arrivé au Colorado le premier ravito m'attend, je m’y arrête vite fait, histoire de prendre un verre  d'eau puis repartir direction le kiosque de la plaine d'Affouche.
Cette boue qui colle au pattes ne me facilite pas la tâche la moindre petite descente ou montée que  je rencontre devient vite un calvaire. Enfin une route forestière au moins 2 voir 3km, ça fait du  bien de retrouver un sol stable et d'avoir de meilleurs appuis.

J'arrive au kiosque de la plaine d’Affouche , (le 2ème ravito), je recharge les batteries puis repars  en direction de piton fougère avec à nouveaux du sentier monotrace. 
Les paysages sont magnifiques  ( passage sur des crêtes, vue imprenable etc …).

Les efforts commencent à se faire sentir ça monte ça descend, c'est du matraquage de jambes , j'alterne  marche active et course à pied.
Par moment je m'emporte, je peste, à cause de cette boue qui ne facilite pas du tout ma progression.
Je regrette même à un moment de ne pas avoir une paire de bâtons tellement c'est gras par  endroit, je me fais doubler par de meilleurs grimpeurs et grimpeuses que moi.

En effet, il y a quelques féminines que j'ai essayées de suivre mais cela s'est révélé vite impossible  car leur niveau était bien au dessus du mien. Mon ego touché, je décide de me laisser  mourir derrière un buisson.

Et bien non je décide de continuer et enfin j'arrive au gîte de la roche écrite. Il n' y a pas de ravito  en haut, simplement un robinet d'eau. Je recharge un des deux bidons de boisson  isotonique et l'autre simplement d'eau.

Maintenant il faut redescendre, direction Mamode Camp. La longue descente ( environ -1700m)  bien glissante,(je trébuche au moins deux trois fois), fut pour moi que du plaisir malgré les vautres.  Pas une seule fois je me fais doubler, c’est ma petite revanche sur les grimpeurs et grimpeuses.

J’arrive enfin au quartier des Camélias, après 6h07 de course. Je me classe 108ième sur 545 finishers.

Nous étions environs 700 à prendre le départ, donc il y a eu pas mal d’abandons et d’autres qui se  sont fait avoir par la barrière horaire je pense.  Une superbe course que je recommande.

Toutefois, un grand déçu dans notre club. Gilles à qui la
victoire a échappé de très peu à cause d' une erreur de balisage dans la descente et pour le plus  grand bonheur de Gilsey Félicité qui remporte la deuxième course de ce challenge. Il termine quand
meme deuxième en 4h27, chapeau bas.

Nicolas. 

Webmaster : Ronan

Nous contacter