Récit d'Eric, 72 km, 3 juin 2012

Ce matin, le 3 juin je me suis levé a 1h30 pour prendre une navette à 3h30 qui nous emmène a Mouthe ( près de pontarlier ),où est donné le départ à   5h30. Je  suis quand meme un peu stressé, malgré mes bons résultats des semaines passées  j'ai peur d'étre un peu juste physiquement, mais il est trop tard pour se poser des questions.

Dans le sas de départ il y a beaucoup de montagnards reconnaissables à leurs sponsors de ski de fond et de biathlon. Le ciel est encore clair jusqu'au départ, quand tout à coup une pluie diluvienne arrive avec de gros coups de tonnerre. Ca commence fort ! Je démarre assez rapidement, les premiers kms sont assez faciles, une succession de petites montées et descentes jusqu'au tremplin de ski de Chaux-neuves et une multitude de marches à monter (100m+) mais les organismes sont frais et ça se monte bien malgré la pluie et le vent. 
Au km 15 commence la première ascension jusqu'a la Roche champion, je suis en forme : je grimpe un peu trop vite et dans la grande descente qui suit malgré les cailloux et la boue je commets la même erreur, je descends comme sur un 30 kms, même si pour l'instant tout va bien ! 

J'arrive à Morez au 35ème km, c'est la que commence véritablement la course et les difficultés, une montée interminable de 5 kms vers le Gros Cretet et une descente rendue dangereuse par la pluie en direction de la station des Rousses. Ca commence à me tirer sur les jambes, 46 eme km et la course est loin d'etre finie, je baisse donc un peu le rythme pour m'économiser, avec raison, car la montée jusqu'au radar satellite de la Dole au 60eme est terrible surtout quand on est fatigué, s'ensuit la descente de 5kms tres raide vers Valserine boueuse et glissante, très dure a contrôler quand les quadriceps ne répondent plus ( c'est là qu'il faut du mental ! ).

Heureusement la fin de course est plus cool et sentant l'arrivée mes forces reviennent dans les 5 derniers kms mais je reste prudent dans la dernière descente où il y a encore des chutes, je franchis l'arrivée sous la pluie battante ,regarde mon chrono et constate que finalement je m'en sors bien et même tres bien vu les conditions climatiques.

Un très beau parcours, à prendre au sérieux !!
 


Webmaster : Ronan

Nous contacter