Résultats

Gilles 159è
1h34
Jean-Louis 209è
1h38
Stéphane 262è
1h47

Le récit de Gilles

Après le Glazig répondre à l'invitation de Xavier pour cette première édition du 16,6 du "Bois Joli"  me convenait parfaitement. Après avoir été accueilli par Xavier nous nous retrouvons pour le  départ avec Jean-Louis et Stéphane et ses 2 coachs (un vrai président en campagne) parmi plus de  300 participants. Pas mal pour un essai ! 

Et c'est parti, je me cale au milieu du peloton à ma place  habituelle que je ne quitterai plus ou presque. Ça glisse pas mal et parfois les appuis sont difficiles à  trouver. J'en laisserai même une chaussure dans la boue super collante. Le temps de rechausser et  c'est bien une bonne vingtaine de place de perdues et pas mal de rire en passant. Parcours sympa  sans difficulté autour de la retenue d'eau et jusqu'au 2ème ravitaillement je reste sur un rythme  constant (assez élevé pour moi) tout en essayant de regagner quelques places. Pour finir le dernier  tiers, et comme tout se passe bien j'essaie d'accélérer un peu. Xavier est bien à son poste "attention  passage dangereux". Belle gamelle dans un passage très glissant et je me fais reprendre par le trio  que je viens de doubler. J'en remets un petit coup pour reprendre ma place et l'arrivée est déjà  là. Un bon ravitaillement avec tout ce qu'il faut, et avec Jean-Louis qui suivait juste derrière nous  attendons l'arrivée de Stéphane. Et le voila qui fait le spectacle en filmant l'arrivée de ses protégés. 

Voila une matinée sympa à découvrir un nouveau coin qui se termine. Je n'ai plus qu'à reproduire le  même déroulement de course sur des parcours plus longs et ce sera parfait...

Le récit de Jean-Louis

 J’ai trouvé ce trail très intéressant avec de beaux paysages ,j'avais décidé de le faire tranquillement vu la météo (vent et pluie) mais comme je me sentais bien sur ce parcours et que je repassais des coureurs régulièrement j’ai donc fini sur un bon rythme avec un chrono très honorable pour moi. Ce trail me parait très réussi avec ses petites bosses et la boue qui va bien, bonne organisation, accueil très sympa de Xavier et j’ai été ravi de rencontrer Stéphane, en somme un bon dimanche matin ! 

Le récit de Stéphane

 Pour une première, c’est réussi. Une ambiance de fête de village ou plus de 250 coureurs se sont retrouvés dans cette petite commune Tremereuc, au nord de Dinan.
Content de retrouver Xavier qui m’accueille en compagnie de Gilles et Jean-Louis que je rencontre  pour la première fois. Une photo est réalisée dans la salle ou seront remis les récompenses et vient  le moment de se préparer pour ce trail de 16,500km. 
Comme tout bon trail Breton qui se respecte, le  vent et la pluie sont de la partie. Ils seront des nôtres au départ et à l’arrivée.

Cette course se fait en compagnie du copain de ma fille-handballeur de son état de sportif-et novice  en course à pied et encore plus en mode trail. Sa motivation est là mais nous n’avions pas prévu de  telles conditions météorologiques et j’avoue que de le voir chausser de chaussures de course sur  route m’inquiète.

Le départ est enfin donné, nous décidons de partir sur un rythme cool soit 10.5km/h. Je me retrouve,  assez vite, dès les premiers kilomètres, en fin de peloton. Qu’importe, j’ai décidé, aujourd’hui,  de servir de lièvre, d’aider, de me faire plaisir de cette manière. En plus, suite au trail du vignoble  nantais, la semaine est light et donc cette course est de bonne augure.

Le parcours est agréable, dominant un magnifique paysage ou se mêlent partie boisée, plan d’eau  en contre bas dont nous ferons tout le tour, barrage….Un dénivelé facile pour les traileurs que nous  sommes. Le 1er ravito arrive au 7e km, nous ne nous attardons pas, juste un verre d’eau.

Les difficultés qui se présentent sont plus liées au terrain qui est de plus en plus boueux et lorsque  l’on passe après le gros du peloton, ça devient délicat : manque d’adhérence, glissade assurée. Mon  poulain s’en sort comme il peut avec ses chaussures non adaptées. Nous arrivons au dernier ravito  au 12e km. Notre allure a baissé, nous voici à peine à 10km/h. Le terrain a eu raison de mon acolyte.
Les montées, certes petites, se succèdent. J’encourage mon poulain, je sens que ça tire dure, la  vitesse varie autour de 9 à 8km/h.
Le panneau 16kms vient de passer, nous approchons de l’arrivée. Les 500 derniers mètres sont  courus sur route, ce qui permet à mon collègue de course de relancer un peu la machine et finir en  1h48.

Nous sommes contents : mon poulain qui vient d’en finir avec son 1er trail et dont les premiers mots  seront « c’était génial, sympa. Je vais faire le 22kms du trail des 3 chapelles » et moi qui ait fait un  nouvel adepte de la course nature en réalisant une petite sortie de récup après le 51km du vignoble  nantais.

Webmaster : Ronan

Nous contacter