Trail de Noël par Augustin / 28 km et 1700 m de D+

Le 9 décembre 2012 se déroule le « trail de Noël » à Olllioules dans le VAR. 
Deux formats sont proposés :  Un de 28km et 1600D+   en individuel ou par équipe et un de 15km avec 700d+ se dressent devant les 1500 traileurs qui osent les défier. En 2011, une participante célèbre Corinne Favre ( multiple gagnante de la 6000d et autres compétitions. ) considérait que ces parcours comme de vrais trails de montagne avec tous les ingrédients réunis : dénivelés cassants tant en montée qu’en descente, terrain très technique etc….
Cette année, les organisateurs ont ajouté une surprise nommée « la cheminée » mais ça vous le lirez plus tard.

Je participe à cette course avec des collègues de travail pour former les binômes : Fabien avec moi ; Damien avec Christophe.

Nous prenons des photos mais la  température de 2° nous contraint à  nous échauffer avant l’heure par cette journée froide mais très ensoleillée.

Accolade avec les collègues Damien (1er trail pour lui) et Christophe (préfère la route) que nous verrons à l’arrivée. Une minute avant le départ, les 1500 personnes rendent un Hommage à ce traileur décédé pendant le grand raid de la réunion.


Nous démarrons avec en prime 2.6km de montée sur route qui nous mène sur les hauteurs de Châteauvallon. Cette 1ere partie, nous met en jambe pour aborder la montée du Col de Garde puis celle du Mont Caume. Notre progression avec Fabien est linéaire sur les 12.5km 800mD+ de  sentiers randonné et single Tracks jonchés de pierres instables roulant sous nos pieds. Cette gestion de course permettra de doubler régulièrement les concurrents jusqu’à l’arrivée. La descente du mont Caume nous conduit facilement vers  « Le Bau des 4 Aures » 

Le 2nd ravito est en vu et après avoir rempli mon bidon et fabien avoir mangé, nous nous dirigeons vers cette fameuse « cheminé » 600m de pente à 35% par certains endroits. Nous ne courons pas (bien sur) et nous devons nous accrochés car c’est parfois dangereux. Les quadriceps sont mis à rude épreuve après 20km de course. Il nous reste encore 8km de descentes et de montées que nos muscles vont « aimer ».


Notre allure est en moyenne de 8km/h sur ce terrain technique. La descente dans les gorges d’Ollioules est particulièrement délicate à aborder. En effet, nous courons  sur les pierres  et nos chevilles souffrent. Ici et là des concurrents sont arrêtés à cause d’une entorse + ou – importante. Nous devons rester vigilants pour éviter  de se blesser. Trop tard ; ma cheville lâche et heureusement elle reprend sa place aussitôt. La douleur est aigüe mais courte. Je redouble de vigilance mais après 25km c’est un peu compliqué. Mon collègue est derrière moi  par peur de chuter.


Nous nous retrouvons en bas de cette portion rocheuse et attaquons les 2 derniers km  mais l’allure baisse. Dernière montée ( merci à l’organisation ) et ultime descente ( re-merci l’organisation ) car les jambes « morflent » Certains descendent à reculons sur ce dénivelé négatif d’environ  25%.


L’arrivée est en vue avec fabien : 4h20. Nous finissons 142è équipe sur les 370 inscrites.

Il me reste beaucoup de travail pour être mieux sur ce type de course. 

La prochaine sera le Mont Coudon : 26km pour 1300d+.

Les collègues Damien et Christophe sont arrivés en 5h50.

Webmaster : Ronan

Nous contacter