Mon UTMB 2012 ( Yvan )

L'UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) est devenu mon objectif prioritaire depuis 2 ans. Cet ultra trail est la référence mondiale, beaucoup d'investissements personnel, familial, physique et financier pour être prêt ce 31 août 2012, avec pour objectif de finir dans le top 100 en moins de 30h et en prenant un maximum de plaisir.

 

Vendredi 31 août 2012, 12h, un sms : « course utmb annulée, course de repli de 100km environ avec 6000 m  D+, uniquement en France dans la vallée de Chamonix, départ 19h …. », c'est la stupeur !!! très déçu, démotivé, pas envie de participer, tout ça pour ça, tant d'investissements pour ça !!!!

Tout est à réorganiser, la stratégie, les ravitos, l'habillement, le programme de l'assistance ( Séverine est inquiète), que de questions , souvent sans réponses !


On essaie de se remotiver, on s'organise, on se prépare tout de même …


18h, je rejoins la ligne de départ et retrouve Eric, Augustin est un peu plus loin et 2480 « furieux » prêts pour un trail, pardon, un ultra trail de seulement 100km ! Mais on se motive, il ne pleut pas, bizarre … Le 1er de la CCC arrive sous l'acclamation d'un public important. On entend l'hymne de la course, Vangelis, le départ est proche, la tension monte un peu, c'est parti pour l'Utm...

La traversée de Chamonix est impressionnante, une foule énorme, ça ressemble à l'Utmb. 
J'ai rapidement chaud, j'enlève ma veste, j'effectue les 1er kms avec Rico, j'accélère un peu, les sensations sont super, « je suis motivé ! ». Je me retiens, la course est longue, le 1er col passe facile, c'est assez roulant et si c'était mon jour... la pluie arrive, je continue ma progression, tranquillou, je double toujours.

1er ravito, St Gervais, une foule impressionnante, c'est énorme, genre Tour de France, et toujours avec de super sensations, il pleut toujours , mais je n'ai pas froid. 2h16 de course et classé 178 ème .


Le parcours est toujours roulant à ma grande surprise ! La tactique de course est mise en place, je gère mon allure de sorte de rester à ce niveau de classement, de ne pas forcer, de suivre mon protocole alimentaire et l'objectif sera atteint...

2ème ravito aux Contamines, toujours du monde ! 3H33 de course et classé 204 ème, « nickel ! » .


Après 4 h de course, mal de ventre, une envie très pressante, je m'arrête une fois, une seconde fois en une heure, le mal de ventre est parfois intense, je dois ralentir, plus les 2 arrêts, ça commence à faire beaucoup, je suis inquiet …

Il commence à y avoir du dénivelé, j'ai de plus en plus de mal à me restaurer, 5h de course, le ravito de la Balme, je n'ai pas faim, juste un peu d'eau et on m'oblige à mettre un pantalon de course ou le pantalon k-way,  je suis en colère, « je n'aime pas courir avec ce pantalon », encore une perte de temps !

La neige remplace la pluie, 10  à 5 cm de neige au sol, du vent, ça monte bien, j'essaie de manger une barre, mais j'ai beaucoup de mal à l'avaler ! Et toujours ce mal de ventre qui ralentit ma progression, « pas bon » pour la suite de la course.


Avant le  ravito des Contamines, je m'arrête une nouvelle fois pour une envie pressante, « c'est la poisse totale !», toujours du mal à me ravitailler, Séverine me donne un cachet contre la diarrhée, 7h20 de course et  classé 261 ème. Je me change et j'enlève ce maudit pantalon K-way, je repars un peu plus léger, ça motive un peu.

J'ai de plus en plus mal au ventre, je ne mange plus, un peu d'eau, je me fais doubler, je n'avance plus ! Je m'arrête encore pour une envie pressante !

Ravito de Bellevue , 10h27 de course, classé 360 ème, il n'y a plus d'objectif de course, simplement essayé de finir, je m'oblige à avaler un gel, un peu de soupe …

Le SEUL point  positif ,  je n'ai pas froid , malgré les conditions climatiques .

Une grosse descente boueuse avant le ravito des Houches, je ne mange rien, juste un verre de coca, 11h15 de course, classé 351 ème.

Je me fais violence pour ne pas me faire doubler  et pour ne pas abandonner.

Le jour s'est levé, 6 km de montée sur ROUTE, merci … « On aura tout vu !!! ».

La pluie a cessé, après ces 6 km de route, des sentiers, de jolis paysage, enfin du vrai trail !

Par moment j'arrive à courir, je rattrape quelques coureurs , mais aussitôt repris , car je suis obligé de m'arrêter de courir lorsque j'ai trop mal au ventre. 2 grosses bosses au programme, je manque d'énergie, je n'ai pas mangé depuis longtemps . Lorsque je cours, je rattrape sans problème, d'autres coureurs, les jambes répondent très bien, aucune douleur (ça m'énerve encore plus!) . Une dernière partie de course sympa, des chemins techniques, avec de belles montées, une belle vue sur Chamonix, la météo a changé .

Argentières, dernier ravito, j'essaie d'avaler une barre, mais impossible, juste un peu d'eau !

15h47 de course classé 341 ème.


Il reste une quinzaine de km, ça va mieux, un peu moins mal au ventre, je double, les jambes sont toujours super. La fin est très roulante, j'arrive à accélérer et redouble encore. Chamonix approche, j'entends les speakers, Séverine m'attend avec impatience sur la ligne d'arrivée, je finis 319 ème sur 2480 partants en 17h04 pour environ 108 km, c'est la première fois que je finis dans cet état .

L'objectif n'est pas atteint … C'était l'objectif de l'année, et même l'objectif depuis 2 ans.


L'Utmb n'a pas eu lieu, je ne suis pas encore un FINISHER UTMB …

J'ai perdu beaucoup de temps avec ce mal de ventre, j'ai du m'arrêter plusieurs fois ( j'estime avoir perdu 2h ).

Le parcours de repli n'était pas génial, très roulant, de la route ,« bof » …

je pense que physiquement , j'étais prêt pour le « vrai UTMB », aucune douleur, aucune fatigue musculaire aux jambes.


Mais c'est la course !

L'année 2012 a été plutôt décevante dans l'ensemble, avec 2 objectifs prioritaires non atteints :

abandon à l'ultra trail de l'Ardéchois au 64 ème km et résultat médiocre à la course de repli Utmb ; et  3 places au pied du podium ( 2 fois 5ème et 1 fois 4ème ), dur dur d'être vétéran !!!


L'année 2013 , objectifs : petits  trails courts entre 25 et 50 km  et  peut-être un trail de 80km après l'été.

 

Yvan

 

ps : Bravo à Augustin et à Eric


Webmaster : Ronan

Nous contacter