Récit d'Éric sur l'UTMB ( parcours de repli : environ 110 km )

 Tout d'abord, la fin de ma prépa à l'utmb fut laborieuse, un manque d'envie et de motivation sur les sorties longues qui prennent beaucoup de temps, et que je trouvais vraiment pesantes et c'est donc avec soulagement que j'ai terminé mon programme.

Je suis donc arrivé à chamonix le lundi soir ou je rejoins Augustin pour prendre une bière car il fait vraiment tres chaud,Yvan lui n'arrivera que mercredi. Nous discutons de l'équipement a prévoir car les prévisions météo sont très mauvaises et nous ne connaitrons notre véritable tenue de course que la veille quand l'organisation nous informe que 4 couches de vêtements sont conseillées  car les températures seront hivernales et que la course a été redéfinie. Le parcours n'a plus rien à voir avec le mythique UTMB pour lequel je me suis entrainé. Une déception immense, mais nous n'avons pas le choix !

Le départ est donc donné vers 19h sous un temps encore clément et nous avons même la chance d'accueillir le premier de la CCC ( parcours raccourci aussi ) qui arrive.

Beaucoup de coureurs sont deja équipés grand froid avec les surpantalons étanches.
Je cours les premiers kms avec Yvan jusqu'aux Houches, ensuite je le laisse filer, je transpire déja beaucoup apres 8kms.
Dans la première descente apres le Delevret j'ai du mal à trouver mon rythme avec tous ces vêtements, le sac ,la pluie qui tombe, la boue et la nuit, je subis donc ce début de course et je m'accroche jusqu'a la montée de la Balme ou le pantalon devient obligatoire car la neige tombe et il commence à faire froid. C'est vraiment dur d'enlever les vêtements trempés par la sueur et la pluie, mais je décide de me changer intégralement, je grelotte et claque des dents mais je repars aussitôt pour éviter de penser et de me refroidir encore.

J'accélère l'allure pour me réchauffer dans la descente des Contamines et les sensations reviennent, je suis beaucoup mieux et je sais déja par experience que je garderais ce rythme jusqu'à la fin. Ensuite vient la montée de Bellevue assez raide suivie d'une longue descente dans la boue vers les Houches, que je négocie bien sous la pluie qui n'arrête pas. Puis arrive la plus belle partie de la course 25 kms de montées et descentes en balcons sur le parcours du cross du mont blanc, le jour s'est levé, il ne pleut plus et c'est vraiment agréable, une montée terrible avant Argentières, et 10 kms assez faciles pour rejoindre l'arrivée dans une ambiance surchauffée et vraiment unique, propre à Chamonix.

Le bilan : un parcours modifié sans saveur sous une pluie battante, mais une organisation toujours au top qui a su s'adapter.
Ce week end la montagne ne voulait pas de nous et il faut la respecter. Une immense frustration et je grognais qu'on ne m'y reprendrais plus apres tous ces mois sacrifiés au trail. Mais apres réflexions a froid, je sais que l'utmb, je le ferais un jour entièrement  !!!!

 


Webmaster : Ronan

Nous contacter