La Féclaz 2012

Stage club à la FECLAZ

Ce stage avait pour but de donner de bonnes bases aux débutants, mais aussi, d'offrir un magnifique terrain de jeu aux quelques "anciens" qui voulaient nous accompagner.
Il s'est déroulé sur les terrains du championnat du monde 2011 à La FECLAZ (massif des Bauges) du 18 au 25/08/2012.
Les participants:
La famille Cornaille au grand complet avec François, Céline, Léa et Claire
La (presque) famille Santandreu avec Michaël, Manon et Elina.
Les individuels: Pascale Bocquet, Isabelle André et Stan (qu'on ne présente plus).
La famille Pereira.

Le départ vers ces magnifiques terrains s'est malheureusement (date de location oblige) déroulé un jour de chassé-croisé. C'est donc tout naturellement que les 2 véhicules remplis d'orienteurs, impatients de découvrir le calme de la haute montagne, ont dû ronger leur frein dans les bouchons.

Vers 16.30h, arrivée à Chambéry.
Première épreuve (pas programmée) d'orientation pour trouver l'entrée de carrefour afin d'y faire le plus gros des courses pour la semaine, mais aussi un complément de carburant.

Enfin on attaque la falaise vers la Feclaz dont la croix du Nivolet, visible depuis la vallée et qui surplombe cette petite station de ski, nous laisse facilement imaginer que l'on n'aura très peu l'occasion d'enclencher la 4ème vitesse.
Déchargement des bagages dans les 2 chalets qui nous ont été réservés et déjà il faut redescendre à Chambéry pour y accueillir Pascale et la famille Santandreu à la gare. L'occasion pour François et moi de découvrir que, même en descente, on ne passe pas la 4ème.

A partir du lendemain matin, le petit rythme des activés, immuable jusqu'à la fin, s'est mis en place.
Au programme; Travail technique le matin, pique-nique sur le lieu de travail, pose des pré-balisages pour le lendemain, piscine pour les jeunes et quelques fois pour les moins jeunes, sauna ou séance bronzage, préparation du repas et du travail technique du lendemain.

A noter tout de même une très belle ballade au cours de laquelle nous avons joint l'utile à l'agréable et qui nous a menés au pied de cette immense croix du Nivolet, qui nous paraissait si minuscule depuis la vallée. Passage par un col, d'où partait la finale de la longue distance des championnats du monde 2011, et qui nous a offert un panorama magnifique. D'un côté la vallée de Chambéry et de l'autre Aix les bains et le lac du Bourget malheureusement couvert de brume.
Mais aussi, en milieu de stage, une petite course de nuit au cours de laquelle on s'est rendu compte qu'en dessous de 1000 lumens il valait mieux s'abstenir.


Pour ceux qui n'y étaient pas, et qui pourraient donc penser qu'en montagne c'est le grand calme, qu'ils tentent d'imaginer ce que peuvent donner une soixantaine de vaches, dont une trentaine sont dotées d'une magnifique cloche, et qui défilent à 20 mètres du chalet à 6 heures du matin.......
Pour autant,  je ne pense pas que nous ressemblons à ces idiots qui décident de se retirer à la campagne et qui portent plainte contre ces aléas et habitudes quotidiennes qui font partie de la ruralité.
C'était en effet très agréable d'avoir à notre porte, lait, fromage blanc et tomme de Savoie.


Tout le monde sait que lorsqu'on est occupé, le temps passe vite. Ce fut le cas. Vendredi est vite arrivé.
Après un dernier exercice technique par binôme, il fallait déjà préparer le départ.
Les enfants en profiteront une dernière fois pour une longue séance piscine.
Pour cette dernière soirée pas question de resalir les ustensiles de cuisine nettoyés l'après-midi; Alors direction le restaurant pour y déguster les spécialités locales.
Ce fut pour Nadine et moi l'occasion de constater que ce stage avait plu à tous car, en guise d'apéro, on nous couvrit de cadeaux. Saucisson, vin, tisane dont je tairai le nom et pâté, mais aussi un petit mot sympathique de tous et toutes accompagné d'un travail personnel de la part des enfants. Quelle surprise ! Mais aussi, quelle émotion .....
Encore  merci à tous les participants  pour cette gentille attention. Je vous assure que pour nous ce fut un plaisir de partager ces quelques jours avec vous tous.

Samedi, très tôt, c'est le chargement des bagages dans la toute nouvelle voiture de la famille Cornaille qui monopolise les énergies. 7 personnes avec leurs bagages, même dans une spacieuse 5008, et même pour 20 kilomètres, ça laisse des traces. N'est-ce pas Mike ?

Retour un peu pluvieux pour ceux qui prenaient la route et vers 18h30 tout le monde avait rejoint ses pénates sans encombre.
Fin d'une belle semaine dont quelques photos, glanées sur les appareils des uns et des autres, nous permettront de revivre les bons moments.
Mais....qui sait !!!??? peut être que l'année prochaine, à cette même période de l'année, une autre région de France ou de Navarre nous aura de nouveau réunis.
ce site a été créé sur www.quomodo.com