Boxe Française - Une belle répétition

Boxe Française - Une belle répétition

Devant un public venu en nombre au Cosec des Dragons de Saverne, les frères Kirch ont assuré le spectacle lors du gala de leur club.

Ce n'était pas le premier gala du club saverois, habitué à promouvoir la Boxe Française en Alsace depuis trente ans, mais celui de samedi 19 novembre 2016 trônera en bonne place parmi tous ceux qu'il a organisé.
"C'est le deuxième plus grand succÈs en termes d'affluence" apprécie Yvon Nugel, l'entraîneur du BF Saverne. Avec 350 entrées payantes et plus de 500 personnes au total, le Cosec des Dragons avait fait le plein.

Aubin et Hervé s'imposent devant leur public
Le public a pu apprécier le spectacle sur le ring, puisque onze combats étaient au programme de la soirée (aucun forfait n'a été à déplorer, c'est assez rare pour être souligné), avec des boxeurs venus d'Alsace, de Lorraine, de Bourgogne, de Belgique et d'Italie.
Le soutien du public Savernois n'a malheureusement pas permis aux quatre boxeurs alsaciens engagés en demi-finale des Championnats de l'Est d'obtenir leur qualification pour la finale.
Sarah Hanry (Illkirch), Morgan Bouzenot (Colmar), Marc Bader (Masevau) et Yann Ritzenthaler (Wintzenheim ont ainsi tous dû reconnaître la supériorité de leur adversaire.
Yvon Nugel a lui savouré les prestations de ses deux protégés, Aubin et Hervé Kirch, tous deux vainqueurs à l'unanimité. "Ils sont sur le bon chemin".
Aubin (-60kg), vice-champion de France chez les juniors et en quête de l'or cette année, a domine l'expérimenté Italien Fransceco Bartoloni.
Son frère aîné, Hervé (-75kg) a pris le meilleur sur le "puissant et explosif" Italien Reda El Mazhor. "C'est une bonne répétition avant les Championnats de France".

Aiout en confiance
Le bilan du BF Saverne aurait pu être parfait sans la défaite de JEan Nugel contre le Belge Leny Krokos. Etudiant dans le sud de la France, le fils de l'entraîneur local a pu revenir en Alsace ce week-end.
"Je suis plus exigeant avec lui, confie son père, Yvon Nugel. Il était un peu stressé de boxer à domicile et il a été en-dessous de ce qu'il sait faire. C'est dommage, son adversaire était vraiment à sa portée".
Ambitieux en Elite A cette saison, l'OStwaldois Sydney Aiout (-80kg) avait pris l'ascendant sur le Lorrain Mickael Allard. Il espérait profiter des cinq reprises de ce combat pour peaufiner sa boxe.
Il n'a pu le faire que l'espace de trois rounds, son adversaire ayant été disqualifié pour trois avertissements. "Mavictoire reste belle", souffle Sysdes Aiout. Reste maintenant à en faire de même aux "France".

Article DNA du 22/11/2016 - Photo DNA : Hervé Kirch (à gauche) a dominé l'Italien Reda El Mazhor. Le Savernois s'avance avec ambition vers les Championnats de France Elite A.
création de site internet avec : www.quomodo.com