Boxe française - Hervé Kirch, champion de France

Hervé Kirch, champion de France

Hervé Kirch (BF Saverne) est devenu, dimanche &er avril 2018 à Paris, champion de France assaut. Rappelons qu'il existe deux types de compétitions en boxe française-savate : le combat et l'assaut.alors que lors des combats, la puissance  des coups n'est pas limitéé (le hors-combat, ou KO, de l'adversaire est possible), lors des assauts, les coups ne sont pas portés, on parle alors de touches, et le boxeur est jugé sur ses qualités technico-tactiques.

Le jeune Otterswillerois de 25 ans - qui était entré dans l'histoire un jour de décembre 2013 en devenant champion du monde junior à Haikou dans la capitale de la province insulaire chinoise de Hainan - s'était qualifié pour ce championnat de France assaut, en battant le 25 février dernier à Pompey (Meurthe et Moselle) le Rémois Nicolas Gawron en finale du Grand Est (en -85kg - mi-lourds). Son frère Aubin (en -65kg - super-légers) n'avait pu franchir l'obstacle régional en s'inclinant devant le Pompéien Johan Ghassiri, futur champion de France.

Samedi 31 mars, à la halle Carpentier à Paris, Hervé Kirch a d'abord battu, en poule de qualification, ses 3 adversaires à l'unanimité des juges, avant d'écarter en demi-finale Maël Bizot du Sports de contact Lille Etudiants Club (SLEC). Dans l'autre demi-finale, Allan Urvoy (ESC Boxing Club Colombes), le vice-champion de France en titre, s'était défait du Landais Jérôme Lamolie (AS Hossegor) à la majorité des juges. En finale dimanche, sous les yeux de son entraîneur Yvon Nugel et de François Benard, ainsi que de son frère Aubin, qui s'était chargé de l'échauffement, Hervé Kirch n'a pas laissé passer l'occasion d'étoffer son palmarès. 3Je ne voulais pas me louper, j'ai commencé très fort pour imposer mon rythme", explique celui qui va s'imposer à l'unanimité des juges. "C'est grâce à ses déplacements, sa vitesse et son coup d'oeil, malgré le fait que son adversaire soit gaucher, qu'il a pris le dessus", souligne Yvon Nugel.

Ce titre devrait normalement le sélectionner à nouveau en équipe de France et lui permettre de disputer le championnat du monde en Bulgarie en octobre prochain.

Photo DNA : la délégation de Saverne BF, avec de gauche à droite, Yvon Nugel, Aubin Kirch, Hervé Kirch, François Benard et Jacky Kirch, en verve à Paris.
ce site a été créé sur www.quomodo.com