Boxe française - Championnats du monde jeunes en Serbie - Juliette Wolff sur le toit du monde

Championnats du monde jeunes en Serbie - Juliette Wolff sur le toit du monde

La Savernoise Juliette Wolff est montée le 10 juillet dernier sur la plus haute marche du podium à Kladovo (Serbie), lors des championnats du monde assaut de la catégorie des -56kg cadettes. Une victoire de la volonté pour cette jeune fille au talent immense.

Juliette Wolff avait un objectif au moment de mettre le cap sur les bords du Danube. Celui de gagner le titre de championne du monde assaut (l’assaut est une forme de rencontre à la touche, dans le respect des techniques de coups de poings et de pieds codifiées, toute puissance des coups est interdite).

Enthousiasme et engagement

« Je veux le titre mondial », avait-elle affirmé quelques jours auparavant au Cosec « Les Sources » à Saverne. Et la jolie demoiselle, qui vient de passer avec succès son bac de français et qui s’apprête à passer en Terminale S et Abibac au lycée Leclerc, pleine d’enthousiasme et d’engagement, le regard déterminé, forte d’un titre de championne de France décroché en mai dernier à Pamiers en Ariège, va tenir parole. Elle est devenue championne du monde.

L’histoire commence contre la Russe Valeria Yusef. Dans la salle du camp d’entraînement sportif de Karatas à Kladovo, une petite ville serbe de 9000 habitants située sur la rive droite du Danube, avec une fenêtre sur la Roumanie, Juliette Wolff imprime le rythme.

La protégée du duo Jean-Christophe Lobbé et Yvon Nugel, touche et retouche son adversaire. « Le combat est passé tellement vite, j’avais l’impression que c’était trop facile » raconte-t-elle. La Russe n’aura aucune chance.

Le lendemain, deuxième assaut, contre la Serbe Keri Valentina qui boxait « à domicile ». Dans un environnement hostile, face à une adversaire soutenue par un public acquis à sa cause, Juliette Wolff réalise une nouvelle sortie parfaite.

« Tout y était, la vitesse, la technique, la créativité » résume Jean-Christophe Lobbé. Les portes de la grande finale s’ouvraient devant la cadette du club de BF Saverne. Mais pour accéder à la dernière marche, la plus haute, il fallait battre la Croate Kristina Sokolic, championne d’Europe en titre et vice-championne du monde en 2011.

« Pour enlever la pression, je suis allée à la piscine. Je savais, que faisant partie de l’école croate, elle était très technique. Mais j’aime ce type d’adversaire qui monte sur un ring pour afficher ses qualités » précise Juliette Wolff. « Je m’étais dit aussi qu’il fallait d’entrée lui montrer qui était la patronne dans cette finale. »

Juliette Wolff touche son adversaire au ventre, puis à la figure. Le compteur points était ouvert.

Physiquement au point, avec Yvon Nugel il ne pouvait en être autrement, la Savernoise ne desserre pas l’étreinte. La championne d’Europe ne peut rien contre la championne de France qui s’empare de la couronne mondiale. Quand l’arbitre lève la main droite de Juliette Wolff, l’émotion est à son comble.

« Je crois que l’arbitre a dû la retenir par le bras, sinon elle s’envolait » déclare Jean-Christophe Lobbé son entraîneur, qui n’a pas arrêté de tambouriner pendant tout le combat dans les tribunes, aux côtés des parents de Juliette Wolff et de son petit frère Léonard.

La Marseillaise, la main sur le cœur

La gamine de Saverne ne sait plus où donner de la tête, elle est championne du monde cadette, la meilleure au monde de son âge ! Quelques minutes plus tard, son joli minois apparaît tout en haut du podium, des étoiles plein les yeux. Les couleurs bleu-blanc-rouge montent au mât, puis résonne la Marseillaise.

Enveloppée dans un drapeau tricolore, la main droite sur le cœur, Juliette Wolff chante, crie son bonheur.

« En la voyant sur la plus haute marche du podium, au sommet du tableau d’honneur, on avait du mal à comprendre. Imaginez, c’est la première du club qui arrive sur le toit du monde » enchaîne Jean-Christophe Lobbé. « C’est magnifique ! »

Oui, elle a été magnifique, Juliette Wolff durant ces championnats du monde assaut.


Juillet 2013

ce site a été créé sur www.quomodo.com