44330 LA CHAPELLE HEULIN
02 40 06 78 88
BILLARD CLUB HEULINOIS
Au coeur du Muscadet

Assemblée générale dEcembre 2016

Discours d'ouverture de l'Assemblée générale du 10 décembre.
Par Jean-Paul Sinanian, président de la Fédération française de billard.
 
Mesdames, messieurs,
Il y a 4 ans maintenant, vous m’avez confié la présidence de la Fédération française de billard. Je croyais avoir mesuré la difficulté de la tâche qui allait être la mienne. Avec beaucoup d’enthousiasme et sans doute pas mal d’inconscience, je pensais sincèrement pouvoir en quatre ans et avec mon équipe, mettre la FFB en marche et sur la voie du succès. Nous avons beaucoup travaillé, nous avons beaucoup essayé. Nous avons sans doute voulu trop en faire, en tout cas trop de choses en même temps.
L’érosion du nombre de licenciés a été stoppée et la Fédération a été remise sur la voie de la croissance. Celle-ci est encore insuffisante à mon goût mais elle a le mérite d’exister.
Je me souviens avoir fait ce jour-là allusion à un discours célèbre de Martin Luther King, en disant que je rêvais d’une fédération avec laquelle chaque ligue travaillait main dans la main. Je me suis investi personnellement pour que ce rêve devienne réalité. J’ai fait des efforts considérables de communication, de transparence. Je ne suis pas un doux rêveur et je sais bien que dans ce domaine-là, rien n’est acquis et que c’est loin d’être parfait. Mais les progrès établis sont nets et le climat des discussions depuis quatre ans est considérablement apaisé et toujours constructif. J’en suis fier parce que cela permet d’espérer progresser ensemble.
L’autre élément positif, difficile à quantifier mais très important à mon sens, est la prise de conscience progressive et de plus en plus large de la situation effectivement délicate du billard en France et de l’impérative nécessité de consacrer une partie de nos ressources à nous structurer et à nous développer. C’est pour moi, le point de départ indispensable pour nous permettre de sortir de l’ornière. Nous avons pris conscience en tant que dirigeants nationaux et dirigeants régionaux de ces éléments et de l’intérêt de nous coordonner et de travailler ensemble.
Il est maintenant nécessaire de convaincre les dirigeants des CDB et surtout des clubs. Je n’avais pas réalisé à quel point il serait difficile d’atteindre les dirigeants des clubs et aussi que leur vision et leurs intérêts immédiats en tous cas, n’étaient pas forcément les mêmes que ceux des dirigeants régionaux ou nationaux. Ce qui devrait constituer une force, 2/3 de clubs municipaux, est devenue une faiblesse : n’ayant pas de crainte quant à leur survie immédiate, les dirigeants se sont souvent contentés de gérer le quotidien. N’étant pas visible de l’extérieur et ne faisant aucun effort pour recruter des nouveaux, ils ont vu leur population vieillir, diminuer jusqu’à ne plus pouvoir renouveler leurs dirigeants. Et encore aujourd’hui, après quatre ans de pédagogie et de constance dans le discours d’alerte, certains sont inertes et ne veulent ou ne peuvent pas changer de méthode.
Nous avons choisi de visiter ces clubs et pour ce faire, nous avons embauché un agent de développement qui a sillonné la France et a essayé d’aider les clubs en leur fournissant des outils de développement. Là encore, nous n’avions pas mesuré suffisamment le coût de cette action que nous ne pourrons pas maintenir. Nous nous rendons compte qu’il est plus efficace d’agir à partir de l’échelon régional.
Sur le plan financier, nos actions trop nombreuses et la périodicité de nos recettes et de nos dépenses nous ont entraînés dans des errements coupables, et le déficit 2014/2015 restera pour moi un échec cinglant. Mais il nous a permis de remettre les choses à plat, d’être plus rigoureux et de redresser nettement les comptes en 2016. Il nous faudra réfléchir et vous proposer ensuite un nouveau calendrier financier pour nous permettre de composer le budget prévisionnel avec plus de lisibilité des dépenses sur l’exercice en cours.
Une autre de nos réussites est d’avoir aidé à développer l’offre régionale blackball. En effet il existe un potentiel de licenciés et de clubs au blackball. La politique de la FFB a longtemps été d’améliorer le circuit de tournois nationaux et force est de constater que malgré cette offre aujourd’hui très aboutie, le nombre de licenciés n’augmentait pas. L’augmentation du nombre de licenciés a débuté quand l’offre sportive régionale s’est développée, comme en Bretagne, puis en Pays-de-la-Loire, Centre, Limousin, etc. Il apparait aujourd’hui évident qu’il faudra miser sur le développement et la structuration de cette offre régionale blackball si l’on veut poursuivre et consolider cette progression. Le snooker et le billard américain pourraient être aussi un axe de diversification mais là le problème est compliqué par la disparition progressive des salles commerciales qui fleurissaient un peu partout en France et qui ont progressivement disparu.
Pour que ces deux modes de jeux retrouvent une progression de leur population, il faudrait s’attacher à mettre de nouvelles tables, à créer des clubs associatifs, à fédérer des salles commerciales quand elles existent encore. Un de mes regrets sur ces quatre années est de ne pas avoir totalement réussi à faire fonctionner harmonieusement les différents organes de la Fédération. Le bureau a eu un peu de mal à trouver son rythme de croisière, les commissions notamment sportives ont eu du mal à intégrer la globalité de l’action fédérale.
Il y a eu des départs sur des désaccords et des bugs dans certaines commissions qui pouvaient être évités. Ce que je tire de l’expérience de ces quatre ans de mandat, c’est que les moyens de la Fédération sont limités tant sur le plan financier qu’humain. Aussi faut-il à mon sens être plus mesuré sur le nombre des actions entreprises et les prioriser. L’objectif que je voudrais me fixer, nous fixer avec le futur comité directeur et le bureau pour les mois et les années à venir, sera de travailler plus en transversalité et avec des réunions et des points d’étapes plus fréquents. Par exemple, je souhaite mettre en route des réunions téléphoniques de bureau bimensuelles. Il faudra continuer à faire des réunions téléphoniques aussi fréquentes que possible avec les commissions entre deux CD.
Il est également clair que nous devrons intensifier les échanges avec les ligues et les CDB et mieux nous répartir les tâches à travers des actions que nous définirons et prioriserons ensemble. La présence de présidents de ligue au comité directeur sera maintenue et nous ferons en sorte de nous déplacer aussi souvent que possible dans les réunions de ligue afin de montrer l’entente et la coordination de l’action entre échelon national et régional et/ou départemental et pour répondre si besoin directement aux représentants des clubs pour expliquer notre action.
Un des chantiers de la mandature qui me tient à cœur sera la mise en place d’un véritable service de formation avec des diplômes pour les encadrants, progressifs et correspondance dans d’autres domaines. Ce service devra aussi permettre aux dirigeants de club, de ligues voire nationaux de se former. Le but est de progresser ensemble dans la compréhension de la structure fédérale et de l’action à mener pour développer notre sport.
Enfin, le défi qui nous attend et auquel il faudra répondre impérativement, notamment au billard carambole, sera de trouver le moyen de rendre à tous les gens dans les clubs et notamment aux joueurs loisirs, un véritable intérêt pour la FFB, un véritable sentiment d’appartenance.
Le dernier élément de réussite de notre action sera de convaincre les clubs de s’ouvrir sur l’extérieur, de se moderniser et d’accueillir de nouvelles populations à la fois plus jeunes et féminisées. Le comité directeur compte 7 femmes et c’est un nouveau départ pour l’ensemble de la Fédération. Je suis sûr que leur vision enrichira nos travaux et changera notre façon de voir les choses.
Pour conclure, je voudrais réaffirmer ici à quel point je crois en la force de la cohésion et du travail en équipe. Seuls nous ne sommes rien, ensemble nous pouvons renverser des montagnes et réussir les choses les plus incroyables.
Comme le disait Henry Ford : «  Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble c’est la réussite ».
Merci de votre attention.
 
Toutes les informations sur le site
Jean-Paul Sinanian,

p

résident de la Fédération
française de billard.

Composition du comite directeur

L’Assemblée générale élective de la Fédération s’est tenue le week-end du 10 et 11 décembre 2016 à Joué-Lès-Tours (37). Jean-Paul Sinanian a été réélu président de la Fédération française de billard, et Olivier Coumert est reconduit dans ses fonctions de trésorier général. Lecompte rendu de cette Assembléea été publié sur le site. Les présidents des commissions techniques et sportives ainsi que le Bureau seront.

Membres du Comité directeur nommés le 14 janvier 2017 :
Nguyên Baylatry - Ile-de-France     
Jean-Paul Boudoux - Hauts-de-France     
Olivier Coumert - Auvergne-Rhône-Alpes (Trésorier)
Stéphane Crosnier - Nouvelle-Aquitaine     
Paul Dal Cortivo - Ile-de-France     
Thierry Deleglise - Hauts-de-France     
Jérôme Desroziers - Ile-de-France     
Jean-Jacques Gangloff - Grand Est     
Stéphanie Giron - Auvergne-Rhône-Alpes     
Jean-Pierre Guiraud - Hauts-de-France     
Geneviève Kercret - Bretagne (Médecin)
Serge Lecroart - Hauts-de-France     
Alain Le Garrec - Bretagne     
Éric Leroux - Centre-Val de Loire     
Gérard Mathias - Ile-de-France     
Claudine Mesny - Ile-de-France     
Isabelle Mortreux - Hauts-de-France     
Johann Petit - Normandie     
Delphine Pizzinat - Ile-de-France     
François Pouilhe - Nouvelle-Aquitaine     
Pierre Reynaert - Hauts-de-France     
Viviane Rouchon - Pays-de-la-Loire    
Claude Schaffran - Auvergne-Rhône-Alpes     
Jean-Paul Sinanian - Méditerranée (Médecin - Président)
Elise Souchet - Ile-de-France     
Éric Vaquier - Ile-de-France     

message de la FFB

Bonjour à toutes et à tous,
La Fédération Française de Billard met en place une FORMATION qualifiante D.F.I. (Diplôme Fédéral d'Initiateur) et qui s'adresse aux personnes en possession du C.F.A. du 28 Août au 2 septembre 2017 à Gradignan (33).
Vous trouverez ci-joint le lien vous donnant toutes les informations nécessaire à votre inscription si vous le souhaitez.
http://www.ffbillard.com/articles/formations-au-diplome-federal-dainitiateur-dfi-nouveau-format-509.html
Louis Edelin, responsable de la formation fédérale est à votre disposition pour tous renseignements souhaités : edelin@ffbillard.com
L'objectif de cette formation est de mettre en capacité les clubs à perfectionner de mieux en mieux leurs adhérents.
Viviane Rouchon
Secrétaire C.D.S.B.V.
 
 
 
 
 
 
 
Quomodo