8éme Journée - BBM-JSA Bordeaux

Samedi 04 Novembre- 20h30 - Pallais des sports de Bordeaux
20046405_10155015146289888_2883666860799387397_n.jpg

 

Le bbm se rend au palais des sports de Bordeaux pour y affronter le leader de la poule B de NM2.
Fort de leur victoire récente chez l'ogre toulousain, les JSA sont sur une dynamique de cinq succès consécutifs et ont récupéré par la même occasion le statut de grand favori pour la première place. en effet, même si la saison s'annonce encore longue, l'effectif bordelais déjà impressionnant sur le papier semble avoir trouvé la bonne alchimie sur le terrain. le coach bordelais et les dirigeants auraient pu craindre que leur micro meneur américain (par la taille) Tyree Gaither soit un peu "gourmand" compte tenu de son très grand talent balle en main, mais ce dernier parvient à faire vivre la balle et impliquer tous ces coéquipiers.
Les ailiers ont donc trouvé leur place et des shoots car l'autre arme maîtresse, l’intérieur britannique Ochéréobia, s'avère être un joueur extrêmement efficace mais sobre. si on ajoute à cela l'expérience de l'ancien pensionnaire de PRO A Sami Driss, cela donne quelques frayeurs à leurs futurs adversaires...
Nous voilà donc dans cette position peu confortable même si ce match ne comporte pas une pression particulière pour les marmandais qui a priori ne sont pas calibrés pour ce type joute. toutefois, le groupe est ambitieux et travaille dur pour pouvoir affronter dignement tous les concurrents de la poule. donc pas question de se rendre en gironde tête basse et sans arme. Nous irons batailler avec quelques idées tactiques en tête pour tenter de faire déjouer les pronostiques. si la désillusion du derby perdue est définitivement derrière nous, alors on peut imaginer faire une belle performance face à un adversaire qui cherche avant tout à jouer un très beau basket!

 

.S.A. BORDEAUX (92) - B.B.MARMANDE (93)  A.P.

1er QT :            19/22                    Cumul :           19/22

2ème QT :          18/18                    Cumul :            37/40

3ème QT :          17/22                    Cumul :            54/62

4ème QT :          26/18                   Cumul :            80/80

Prolongation :   12/13                  Cumul :           92/93

LES FAUTES

J.S.A . BORDEAUX  :           222 Joueurs sortis pour 5 fautes :

OCHEREOBIA (40ème)

DRISS (44ème)

B.B.MARMANDE   :             23

1 Joueur sorti pour 5 fautes :

STOJILJKOVIC (45ème)

LES POINTS

J.S.A. BORDEAUX  :

GAITER (24)  DRISS (20)  VALLOIS (18)  OCHEREOBIA (9)  VIALARET (8)  AUBURTIN  (7)  DALMAT (4)  LOUIS-LOUISY (2)  PRUGNIERES (0)  ZEFANIA (0)

B.B.MARMANDE  :

STOJILJKOVIC (22)  JEAN-PIERRE (20)  BRUZAC (17)  JEAN-JACQUES (10)  DANIGO (8)  DEMBELE (8)  CONDE (5)  KOULOUMBA (3)  NATOF (0)   PONTENS (0)


QUI L’ EUT CRU ?

Le BBM a mené au score durant 40 minutes sur 45 et n’ a donc pas volé son exploit au détriment de Bordelais médusés.

L’ équipe bordelaise se présentait ce samedi avec son effectif retrouvé dont les meneurs Gaiter (USA) et Driss (Ex Pau-Orthez) qui avaient été ménagés la semaine précédente suite à quelques douleurs articulaires.

La première période était abordée sous forme d’ observation entre deux équipes prudentes. Gaiter ouvrait rapidement son compteur. Du coté adverse c’ est Jean-Pierre qui se testait dans ce qu’ il sait faire près du cercle. Dembélé et Stojiljkovic propulsaient leur équipe en tête puis Condé préservait une avance qui ne souffrait d’ aucune discussion tant le dispositif était prêt à parer aux velléités des locaux. (19-22 à la 10ème minute).

Vialaret et Vallois confirmaient leurs facultés à cibler juste et étaient les principaux réalisateurs en deuxième période. Toutefois l’ organisation girondine souffrait face à la défense des « bleus » de Rocco qui fonctionnait pour le mieux et… l’ adresse largement suffisante afin de maintenir le cap. Le BBM poursuivait en tête et c’ est Bruzac qui ciblait juste pour la première fois du match, protégeant ainsi un pactole de trois unités. (37-40 à la 20ème minute)

Après le changement de côté les locaux entreprenaient une reprise en mains. Ochereobia et Driss portaient le danger en scorant malgré une surveillance de tous les instants. Or le collectif et l’ application des marmandais  donnaient la réplique et préservait l’ avance obtenue précédemment. (45-48 à la 25ème minute). Un seul regret les marmandais laissaient passer l’ occasion de progresser en laissant 6 points en route sur des actions mal négociées.

La sortie de Gaiter, mis au repos, permettait une échappée belle de la part de Stojiljkovic et les siens. Danigo enchainait les contres et dissipait les doutes. (45-57 à la 27ème minute). Cet écart maximal était méritoire au vu de l’ attention défensive des « bleus ». A la sortie de Bruzac (ménagé) le retour de Gaiter – l’ homme le plus dangereux- n’ eut pas l’ effet attendu pour le Coach J. Duthé. Kouloumba décochait son seul tir du match et faisait mouche à trois points. (49-61 à la 29ème minute). La rencontre était bien contrôlée par les visiteurs qui restaient lucides et précis dans leurs actions. (54-62 à la 30ème minute)

Pas de quoi pavoiser encore car les « jaune-et-noir » pouvaient réagir à tout moment. Driss l’ avait bien compris et montrait l’ exemple à suivre. Toujours dans le match Jean-Jacques venu à la rescousse visait juste lui aussi et rendait la monnaie. (63-70 à la 34ème minute). Deux possessions lachées par Stojiljkovic obligeait Rocco à rappeler l’ ailier sur le banc. En même temps Bruzac reprenait son rôle à la mène et Condé, le sacrifié, commettait sa quatrième faute. Vallois sortait du banc et inscrivait 6 points pour son équipe et donnait l’ avantage aux bordelais à la 36ème minute. (74-72). Driss changeait d’ humeur et tentait de provoquer ses adversaires ; cela lui valut de passer très près de l’ élimination pour 5 fautes.

Jean-Pierre giclait sous le panneau une nouvelle fois et rétablissait l’ équilibre à 3.07 de la fin. (74-74). Toujours entreprenants les visiteurs laissaient aux artilleurs le soin de maintenir le cap. Ainsi Jean-Jacques se permettait d’ inscrire à 6.75m dans la minute suivante et était immédiatement imité par Driss. Le tableau affichait donc 77-77 jusqu’ à 24 secondes de la fin. Le scénario incroyable était lancé….

Un tir échoué de Jean-Jacques et une balle égarée des bordelais étaient suivis d’ une incursion positive de Bruzac. (78-79 à -16 secondes). Le match s’ emballait un peu plus encore car à -4 secondes Bruzac héritait de deux propositions de lancer-francs ; il ratait son premier tir et réussissait le second. (78-80). Le miracle sauvait les locaux lorsque Vialaret bénéficiait d’ une passe longue qu’ il convertissait sur le buzzer. (80-80). La prolongation se profilait et engrangeait des émotions insupportables.

Les Bordelais inscrivaient les premiers dans ce temps additionnel et restaient sous la menace de la défense marmandaise qui récupérait plusieurs fois le ballon au bout des 24 secondes imparties. Le BBM suivait son adversaire sur les talons sans jamais le rattraper. (89-85 à 2 minutes de la fin). Driss écopait d’ une faute technique à -1’47 et quittait le parquet. Quatre lancers sauvaient les « bleus » du largage. (91-88 à 1.01 de la fin). Fautes, temps-morts et ballons perdus prolongeaient le moment du dénouement final. Bruzac remontait la balle, se présentait face à deux adversaires et ciblait juste un nouveau « primé » qui soulevait une salle plutôt bien garnie et enthousiaste du spectacle proposé. (91-91 à – 29 secondes).

Gaiter inscrivait un seul point à -26 secondes et dans le même temps Stojiljkovic écopait de sa 5ème faute.

(92-91). Jean-Pierre s’ illustrait dans son exercice favori en scorant à -12 secondes  les marmandais reprenaient le commandement. (92-93). La dernière possession des Bordelais était contestée avec succès par les marmandais jusqu’ à – 2 secondes au cours duquel le ballon échouait dans les mains de Bruzac… (92-93).

Le BBM sortait vainqueur au finish d’ un match aux allures de « derby garonnais ». La joie des visiteurs au coup de sifflet final résumait toute l’ envie de perturber les shémas classiques.

Jusqu’ à ce jour jamais le BBM n’ avait fait plier une équipe assise sur le podium de la Poule que ce soit à domicile ou à l’ extérieur…

CHAGNE Jean-Pierre


ce site a été créé sur www.quomodo.com