26 Place du Club Nautique - 83700 ST RAPHAEL
/
Téléphone
Bateaux et Gréements de Tradition de ST RAPHAEL
Les Copains à Bord
En mer le plus grand danger, c'est la terre....... Si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et salue les grains
 
 
 
Des rafiaux, des pointus,
         Les « Rafiaux", ou encore « rafiot » ce sont les  fils d’Armorique qui se languissaient au soleil de la Méditerranée, loin de leur brumeuse péninsule, qui ont donné ce nom aux bateaux colorés de notre région.
Plus élégamment, au début du XIXe siècle, des officiers de marine Toulonnais, l’ont appelé « pointu » en raison de leurs formes,  appellation la plus utilisée actuellement.
     De Nice à Toulon, Ils sont également appelés « gourses », vers Marseille Mourres de pouars ou encore « barquettes », plus à l’ouest de Marseille l’on trouve également la « Bette » aux formes différentes plus symétriques, à membrures rectilignes et à fond plat. Le long de la côte Sétoise ce sera la « Barque Catalane », avec une petite différence dans leur gréement mais toujours de type latin.
     Ces bateaux étaient utilisés pour la pêche, ou pour le transport de charge. Cet emploi a disparu avec l’amélioration des réseaux routiers et ferroviaires. 
De nos jours, quelques anciens professionnels continuent à les armer à la pêche. Les autres survivants, naviguent en plaisance. 
      Ces belles embarcations construites en bois, avec amour et passion par  des charpentiers de marine, tels que Michel RUOPPOLO, Michel GAY sur Marseille, Raphael AUTIERO à Fréjus et bien d’autres.
   Pour le construction, ces artistes  avaient un langage commun pour nommer les nombreux éléments que composent un pointu. La seule différence porte sur la traduction  faite en patois  ou langue locale. Mais bon nombre de ces termes sont encore en usage.
Les bateaux vus par  Pégé