Basket Club Hericois
contact@bchericois.fr

Vafessa Fofana, nouveau parrain du basket-club

Le talent ne suffit pas, il faut travailler sans relâche et partager son énergie. C’est le message transmis par les deux joueurs du NBH venus entraîner les jeunes joueurs.
Mercredi, les jeunes basketteurs et basketteuses ont accueilli le nouveau parrain du basket-club héricois pour la saison 2018-2019. Le temps d’un après-midi, Vafessa Fofana avait quitté la salle du Nantes Basket Hermine, accompagné du nouveau meneur américain, Dee Davis.
Pour l’occasion, les deux joueurs ont
 
retrouvé leur âme d’enfant, en allant à la rencontre des petits du BCH, en participant à des ateliers et en échangeant avec eux sur les techniques de jeu. Avant de satisfaire aux traditionnelles dédicaces et de photos. Outre les posters de l’équipe du NBH, des places pour le match du 14 décembre ont été offertes aux plus jeunes.
Un professionnel comme entraîneur
Edgar Pergiaud chargé des relations avec les clubs, accompagnait les deux Nantais. « Nous apprécions d’aller à la rencontre de la trentaine de clubs partenaires du département, et notamment de venir au BCH, qui est celui qui depuis trois ans amène à la Trocardière le plus de spectateurs. À l’image du prochain Nantes-Poitiers du 27 décembre, qui amènera 200 joueurs dont une majorité de joueurs »
Du haut de son 1,98 m, le joueur, français d’origine ivoirienne de 26 ans, revenu à Nantes cette saison après un an d’absence confirme : « Je suis heureux d’entraîner les petits. C’est important de véhiculer une image positive de notre sport, en toute simplicité. De rappeler aussi mes valeurs, notamment que le talent ne suffit pas, et qu’il faut travailler sans relâche. J’ai été bien accueilli ici et je souhaite y revenir. Déjà je leur donne rendez-vous pour le match de Noël, le 27 décembre, à la Trocardière. »
Son coéquipier américain, Dee Davis, né à Bloominton, dans l’Indiana, meneur de l’équipe, tient le même langage que son ami Vafessa, par interprète interposé. « Moi je veux partager mon énergie, et dans toutes les situations être positif. »
Avec son sourire communicatif, il a su comme son collègue apporter du bonheur aux petits basketteurs. Le père Noël avant l’heure en quelque sorte
Vafessa Fofana, nouveau parrain du basket-club