5 - Français Langue de Scolarisation

Partagez la page :


.

LE FRANÇAIS LANGUE DE SCOLARISATION,
Situation en France


(par Claudine R. - mars 2013)
PLAN de la PAGE :

1- QUI est concerné ?

2- Situation en France
pour l'année scolaire 2010-2011

3- L'organisation 
de la scolarité des ENA

4- L'organisation et les missions
des CASNAV

5- Où trouver des structures d'accueil ?

6- Témoignages
des acteurs FLS

7- Outils (Évaluation initiale, guide d'accueil, scolarisation)

 

8- Établir un Programme de travail


9- Approfondir le sujet



Vous pouvez cliquer sur les MOTS en bleu (liens internes)
pour vous rendre directement à la rubrique concernée.

 
.
.
.

 

2 - Situation Année Scolaire 2010-2011

38 100 nouveaux arrivants non francophones de plus de 6 ans ont été scolarisés au cours de l’année scolaire 2010-2011 dont 18 500 dans les écoles élémentaires, 16 200 dans les collèges et 3 400 dans les lycées (dont 65% dans les lycées professionnels).


Rapportés à la population scolaire, les élèves nouveaux arrivants représentent à peine 0,4 % de l'ensemble des élèves de métropole et 0,8% des élèves scolarisés dans les départements d'outre-mer.


78,7% des élèves non francophones bénéficient d'une scolarité dans une classe spécifique ou d'un soutien ponctuel. Dans les collèges et les lycées professionnels, la part des élèves pris en charge est globalement plus importante : 91 % des non francophones sont accompagnés dans leur apprentissage de la langue française. En lycée général et technologique, les dispositifs de soutien sont moins souvent implantés et ne concernent que 69 % des élèves.


À ces élèves s’ajoutent près de 1 640 jeunes de plus de 16 ans pris en charge par les missions générales d’insertion (MGI) et les groupements d’établissements (GRETA).


Concernant l’origine géographique des primo-arrivants, il n’y a pas de données récentes disponibles. Les dernières données disponiblent datent de 2004. Aussi, même si les origines des flux migratoires évoluent en fonction des événements géopolitiques, on peut considérer que près de la moitié d’entre eux seraient confrontés à l’apprentissage (ou perfectionnement) de notre système d’écriture.


.

1 - Qui ?

On le nomme primo-arrivant, nouvel arrivant, ENAF ou ENA (élève nouvellement arrivé en France) ou dernièrement élève allophone (étymologiquement : élève qui parle une autre langue). Chaque année, entre 34 000 et 40 000 jeunes non francophones de plus de 6 ans arrivent en France et intègrent le système scolaire français, sans toutefois, être à même de s’assurer une parfaite autonomie en classe. C’est là que le FLSCO entre en scène .


La scolarité d’un enfant de moins de 16 ans est un droit, mais aussi une obligation. Assurer les meilleures conditions de l'intégration des élèves allophones arrivant en France est un devoir de la République et de son École. Aussi, afin de permettre aux nouveaux élèves allophones d’accéder rapidement à l’autonomie scolaire, le Ministère de l’éducation nationale a mis en place une organisation et des structures d’accueil, comme le confirme la nouvelle circulaire relative à la scolarisation des élèves allophones relève du droit commun et de l'obligation scolaire, en date du 02 octobre 2012 (à noter, cette circulaire abroge celle de 2002).


Pour autant, les mineurs de plus de 16 ans, qui ne sont plus soumis à l’obligation scolaire*, ne sont pas pour autant oubliés. Outre le fait qu’ils peuvent poursuivre leurs études en lycée, ils peuvent également être pris en compte par les MGIEN (mission générale d'insertion de l'éducation nationale) et les GRETA (groupement d'établissements publics d'enseignement qui mutualisent leurs compétences et leurs moyens pour proposer des formations continues pour adultes).


Il est à noter que l’enseignement aux nouveaux arrivants ne dispose pas d’un pilotage national et est laissé à la charge des académies. Ainsi, chaque académie dispose de son proche CASNAV (centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs) qui est chargé de l’accueil, l’orientation et la scolarisation des nouveaux arrivants, ainsi que de la formation de ses professeurs. Aussi, il est difficile de trouver une ligne directrice nationale puisque chaque CASNAV d’académie dispose de son propre site internet (plus ou moins développé), et que les bonnes idées des uns ne sont pas regroupées au niveau national. Armez-vous de patience car il vous faudra consulter régulièrement chaque CASNAV d’académie pour compléter vos connaissances (il y a 27 sites) ! Citons particulièrement les sites des CASNAV de Montpellier, Paris, Creil, Nancy et Lille qui sont assez complets et qui proposent des outils et idées de cours.

__________________

* En France, l’école est obligatoire de 6 ans à 16 ans

 
Repartition FLS.png
.
.
.

 

En métropole, en raison des flux migratoires et de l’attractivité de certaines régions, un tiers des académies accueille 65% des élèves non francophones. Ainsi, 6 régions se positionnent en tête :

- la région Ile-de-France (académies de Paris, Créteil et Versailles)
  avec près d’un tiers des primo-arrivants;

- la région Rhône-Alpes (Lyon, Grenoble) avec 12.8 %
- les régions du pourtour méditerranéen (Provence alpes
   Côte d’Azur, Languedoc Roussillon)
, avec 12.7 % ;

- l’Alsace-Lorraine (Strasbourg, Metz, Nancy) avec 6.5 %
Repart. Geo.png

* premier degré = écoles élémentaires

* second degré  = collèges et lycées

En ce qui concerne les départements d’outre-mer, la Guyane scolarise la plus forte proportion d’élèves non francophones (3,8 % de ses effectifs sont primo arrivants) avec 67 % des primo arrivants accueillis dans les DOM, très loin devant la Réunion qui prend la seconde place avec 19%.

A noter que les données consultables sur le site internet du Ministère de l’éducation nationale n’exposent pas la situation à Mayotte (DOM depuis mars 2009) où l’immigration principalement d’origine comorienne y est pourtant assez importante.

 

Nous ne disposons pas de données concernant les vices-rectorats des collectivités d’outre-mer : Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et Saint-Pierre et Miquelon.


Retour au Sommaire de la page

 
Sources : 

- Site du ministère de l’éducation nationale ,

- Lettre d’information mars 2012 du ministère de l’éducation

  nationale sur les élèves nouveaux arrivants non

  francophones en 2010-2011

Plus de données en consultant :

- La note d'information - N° 12.01 - mars 2012

Outre mer.png
CIRCULAIRE N° 2012-141 du 2-10-2012 relative à

3 - l’organisation de la scolarité des élèves
allophones nouvellement arrivés
(ENA)

LES GRANDES LIGNES

Dans le premier degré (écoles élémentaires) :


“les unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A) accueillent ces élèves pour un temps variable (et révisable dans la durée) en fonction de leurs besoins”


La circulaire développe très succinctement le cas des élèves en école élémentaire.



Dans le second degré (collèges et lycées) :


Il convient de distinguer deux types d'unité pédagogique pour élèves allophones arrivants, en fonction de leur niveau : les unités pédagogiques pour les élèves allophones arrivants ayant été scolarisés dans leur pays d'origine et les unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants non scolarisés antérieurement.


Les élèves ayant suivi une scolarité dans leur pays d’origine intègrent une classe normale avec un emploi du temps individualisé leur permettant de combler leurs lacunes en français.


Les élèves peu ou pas scolarisés intègrent une UPE2A à plein temps. Dans un premier temps, l’accent sera mis sur la maitrise du français dans ses usages fondamentaux. Dans un second temps l’élève recevra un enseignement des bases de l’écrit, de la lecture et de l’écriture. De plus, afin de permettre l’intégration de ses élèves dans la vie de l’établissement scolaire, ils sont intégrés à une classe normale pour toutes les matières ne nécessitant pas l’usage du français, comme le sport, la musique, les arts plastiques, … Ils participent également à toutes les activités scolaires. Sauf situation particulière, la durée de scolarité d'un élève dans un tel regroupement pédagogique ne doit pas excéder l'équivalent d'une année scolaire.


Les UPE2A sont regroupés en fonction des besoins géographiques. Ainsi tous les collèges et lycées n’en disposent pas (pour plus d'information, se reporter à la rubrique "où trouver les structures d'accueil")


La circulaire préconise également un enseignement de 9 heures minimum de français dans le 1er degré, et de 12 heures minimum dans le second degré.

Cas particulier des "ENA" âgés de plus de 16 ans

« Les élèves allophones arrivants âgés de plus de 16 ans, ne relevant pas de l'obligation d'instruction, doivent bénéficier, autant que faire se peut, des structures d'accueil existantes. Un réseau de classes d'accueil en lycée et prioritairement en lycée d'enseignement général et technologique se développe.
La mission générale d'insertion de l'éducation nationale (MGIEN), chargée de la prévention et du raccrochage, développe des dispositifs conjoncturels en collaboration avec les Casnav, ayant pour objectif de faire accéder ce public à la maîtrise de la langue (orale et écrite), d'élaborer un projet professionnel individualisé et d'intégrer un parcours de formation, par la découverte des filières professionnelles existantes, leur garantissant un diplôme qualifiant. »


Retour au Sommaire de la page

CIRCULAIRE N° 2012-143 du 2-10-2012 relative à

4 - l’organisation des CASNAV
(Centres académiques pour la scolarisation
des ENA et des Enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs)


 

« Le Casnav est une structure d'expertise auprès du recteur et des directeurs académiques sur le dossier des élèves allophones nouvellement arrivés en France et des élèves issus de familles itinérantes et de voyageurs.


Cette expertise porte sur l'organisation de la scolarité des publics concernés, sur les ressources pédagogiques, sur la formation des enseignants et des cadres. Il participe également aux réflexions sur les politiques linguistiques. Structure d'appui académique ou interacadémique, il fonctionne dans le cadre d'un réseau d'échanges et de mutualisation au service de tous les acteurs impliqués dans le suivi des élèves allophones et des élèves de familles itinérantes.


Par des conseils et une aide pédagogique aux équipes enseignantes dans les écoles et les établissements, par des actions de formation, par la diffusion de documents pédagogiques ou d'autres ressources, il facilite l'accueil et la prise en charge des élèves dont la maîtrise du français et les connaissances antérieures peuvent être variées et parfois en décalage par rapport à celles des élèves du même âge.


Sa priorité est la maîtrise de la langue française et des apprentissages scolaires dans le cadre de l'accès de tous au socle commun de connaissances et de compétences qui implique la scolarisation de tous les élèves et la poursuite harmonieuse de leur scolarité. »


Missions des Casnav

3 types de missions sont dévolus aux Casnav:

   1- Être un pôle d'expertise

   2- Être une instance de coopération et de médiation

   3- Être un centre de ressources et de formation

Premiere mission d'un Casnav

1- Pôle d’expertise : « Le Casnav est responsable de la constitution et de l'actualisation d'un tableau de bord quantitatif et qualitatif, défini par le recteur dans un cadre national et regroupant les données sur l'état de la scolarisation des deux publics (effectifs, durée hebdomadaire des enseignements spécifiques et suivi de cohortes). Son expertise s'exerce en appui de l'enca- drement supérieur de l'académie, en étroite collaboration avec les services statistiques et les services de scolarité des départements (chargés de suivre les effectifs, les affectations). Il recense les moyens mobilisés au profit des élèves. De cette manière, il apporte sa contribution au pilotage, aux organisations et à l'évaluation des dispositifs académiques. Par la collaboration qu'il entretient avec les chefs d'établissement et les équipes de circonscription du premier degré, mais aussi avec les services académiques, avec les centres d'information et d'orientation et la mission générale d'insertion, le Casnav capitalise l'information nécessaire à l'élaboration et à la mise en œuvre de la politique et de la stratégie académiques en faveur de l'inclusion des élèves issus de familles itinérantes et des élèves allophones. Il est l'interlocuteur direct des acteurs de terrain sur toutes les questions liées à la scolarisation des élèves allophones et à celle des élèves issus de familles itinérantes. Le Casnav doit être clairement identifié dans l'académie. Par sa collaboration avec les partenaires de l'édu- cation nationale à tous les niveaux, il contribue à repérer les situations de non-scolarisation, à en analyser les causes et à rappeler autant que de besoin les procédures

Seconde mission d'un Casnav

note_000000067

2- Instance de coopération et de médiation : «  Comme interlocuteur privilégié des partenaires de l'éducation nationale, le Casnav est à même d'informer, de réguler les relations et de coopérer avec eux. Experts dans leur domaine, ils peuvent répondre à des demandes d'information, élaborer et animer des formations en partenariat auprès des acteurs qui œuvrent dans le même domaine. Comme instance académique, il assure une coopération active et permanente entre les services académiques départementaux, les communes et les services sociaux afin de lutter contre la non-scolarisation et l'absentéisme, et développe les actions de médiation auprès des familles afin de faire évoluer les comportements. À la demande du recteur, le Casnav peut représenter l'académie dans des instances partenariales : dans le cadre du programme régional d'intégration des populations immigrées (Pripi) et ses déclinaisons départementales (PDI), sur les plates-formes d'accueil, dans les commissions consultatives et les comités de gestion locaux relatifs à l'accueil et à l'habitat des gens du voyage, etc. Afin de mobiliser et de diffuser les ressources existantes, afin d'articuler l'intervention de partenaires institutionnels, le Casnav fait appel à des partenariats divers : le Centre international d'études pédagogiques pour la formation à la passation du Delf, le Scérén-CNDP et son département Ville-École-Intégration pour les publications et la mutualisation des ressources, les institutions universitaires pour des recherche-actions. »

Troisième mission d'un Casnav

3 - Centre de ressources et de formation  : « Le Casnav est un centre de ressources pour les personnels, les écoles et les établissements capables d'apporter leur appui technique, méthodologique et pédagogique. Il assure la formation des enseignants et met à leur disposition une documentation et des outils spécialisés. Il intervient également dans l'accompagnement des cadres en assurant l'information et la formation nécessaires à l'exercice du pilotage local des dispositifs. Le Casnav intervient dans la formation continue, dans le cadre du plan académique de formation et des plans départementaux. Il est un partenaire privilégié de la formation initiale des enseignants. Il prépare les enseignants des premier et second degrés à la certification complémentaire en français langue seconde. »


Carnet d’adresse des CASNAV : http://www2.cndp.fr/vei/ressources/carnet/casnav.htm

 


Retour au Sommaire de la page

Où trouver des Structures d'Accueil ?


Les établissements scolaires proposant un accueil des nouveaux arrivants  sur le site ONISEP.fr

 

Répartition à Paris des dispositifs CASNAV du 1er degré / 2012-2013

 

Répartition à Paris des dispositifs CASNAV du 2nd degré / 2012-2013

 
.
 

Témoignages des acteurs FLS

Témoignages de professeurs et responsables dans des structures d’enseignement aux nouveaux arrivants

Les Outils

EVALUATION :

Evaluation initiale des élèves nouvellement arrivés en France sans maîtrise suffisante de la langue française ou des apprentissages (académie Paris)


 

SCOLARISATION :


Guide pour la scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France à l'usage des formateurs CASNAV, chefs d’établissements, inspecteurs, conseillers pédagogiques, enseignants des dispositifs spécifiques CLIN-CLA et enseignants de terrain (édité par CASNAV Lille)


Guide pour l’accueil et la scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France sans maîtrise suffisante de la langue française ou des apprentissages non scolarisés antérieurement NSA (académie de Paris)

 

Fiches pédagogiques du Centre national de documentation pédagogique (CNDP)

Établir un Programme de Travail

Il n’existe pas à notre connaissance de référentiel propre au FLSCO. Notons toutefois quelques pistes :

Les définitions et les problématiques du FLE (français langue étrangère), du français langue seconde et du français langue de scolarisation sont définies par MF Mauriac- Vorsanger, Formatrice CASNAV (Paris, 2011)



 

Ses conseils sont les suivants :


1- Tenir compte de l’hétérogénéité du public : âge, parcours antérieurs de scolarisation, la proximité ou la distance linguistique et culturelle entre le pays d’origine et le pays d’accueil, les acquis en langue française écrite et orale à leur arrivée en France.


2- Travailler les 5 domaines (compétences?) de la langue : compréhension orale + production orale, compréhension écrite + production écrite, interaction orale + interaction écrite.

=> Dans un premier temps, priorité au langage oral qui s’inscrira dans le contexte scolaire. (L’élève doit rapidement comprendre ce qu’on lui

     demande, dire ce dont il a besoin, échanger avec l’enseignant et les autres élèves de la classe).

=> Dans un second temps, l’enseignement de l’écrit.

3- Travailler avec des méthodes FLE dans un premier temps, de manière ponctuelle et sans être exhaustif. N’utiliser que certains éléments, notamment les enregistrements de dialogues + l’initiation aux premiers actes de communication : se présenter, demander quelque chose à quelqu’un…


4- Travailler sur les actes de communication scolaire (cf Verdehlan, le français langue de scolarisation, 2002)


5- Travailler sur la langue des disciplines : syntaxe + lexique, s’interroger sur : comment parle-t-on en mathématiques, en sciences, en géographie, en EPS ?


6- Mettre en place des activités spécifiques concernant notamment : les consignes (formulation et mode de réalisation), les manuels (mise en page, sommaire, lexique, types d’écrits, illustrations, photos, tableaux à double entrée, listes, schémas….) »




Approfondir le sujet

- L’intégration scolaire des élèves issus de l’immigration: la question de l’évaluation de leurs compétences par Hélèna DELBECQ (thèse master - octobre 2008)

- Référentiel de compétences pour classe d’accueil de lycée professionnel par Sibylle HERNU (thèse master - décembre 2009)
 
- Ressources existantes utiles pour l'enseignement du FLSCO répertoriées par le CASNAV de Lille.

- "Mineurs isolés étrangers" (MIE) : par  Catherine Grandsard  (Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis), Directrice adjointe du Centre Georges Devereux, résumé de la présentation le19 décembre 2012 à l'université Paris Ouest Nanterre sur les évidences invisibles (sur ce site).
Pour faire un commentaire sur cette page
CLIQUEZ sur "commenter" ci dessous
Quelques  CONSIGNES  de navigation ( FLI/FLS/FLSco )
 
Cliquez sur "CONSIGNES" pour les lire


Vous pouvez "naviguer" comme vous le souhaitez en consultant les onglets à menu déroulant, en
haut de page .

Vous préférez une navigation plus linéaire ?
Vous pouvez le faire, en utilisant les boutons directionnels, situés en haut et bas de chaque page :
      
 "< page précédente"  ou  "page suivante >".

Mais sachez que vous pouvez également choisir des listes de rubriques les thèmes ou sujets qui vous conviennet. Par exemple, puisque vous êtes dans la rubrique FLI/FLS/FLSCO, vous pouvez sans doute trouver de l'intérêt en consultant :
  La liste de la rubrique FLI/FLS/FLSco : pour y retrouver les pages plus spécifiquement relatives à ce sujet
  
•  La liste de l'onglet  " ESPACE Étudiant "  :  pour y chercher des informations pratiques pour la formation, que ce soit pour l'examen final ou des témoignages d'Expériences d'apprentissages vécues par vos collègues.
Pour de nombreuses pages, nous vous proposons des "SUGGESTIONS pour continuer", en fonction de la page que vous consultez. Elles comprennent des liens directs, afin de faciliter votre navigation.

N'oubliez pas toutefois que vous pouvez "acteur" dans l'élaboration de cet outil et qu'avant de quitter une page, vous pouvez laisser dans la boite de dialogue une information, une appréciation ou tout autre commentaire qui pourra toujours être utile aux autres, leurs faisant peut-être percevoir quelque chose qu'ils n'avaient pas imaginé auparavant.

Vous pouvez aussi laissez un message à  "vos ADMINS"
en cliquent sur  CONTACT  afin de proposer vous aussi un témoignage, quelque soit votre situation d'apprentissage ou professionnelle.


Pour fermer cette fenêtre, cliquer sur "CONSIGNES" en Haut de la note
Quelques  SUGGESTIONS  pour continuer.
 
Cliquez sur "SUGGESTIONS" pour visualiser  LES LIENS DIRECTS conseillés


Dans cette rubrique vous pouvez également prendre connaissance des pages suivantes :
 
Ouvrir l'école aux parents pour ...                       par Linda
    
ASL : ateliers socio-linguistiques                        par Linda
       
Le FLI : petit aparté d'Anne Alice ...                    par Anne
-A.
    
FLI : décrets et référentiels                              par "Collectif"
     
La page de RESSOUCES FLI                           par "Collectif"


Mais vous pouvez consulter
également :
    
•  " Une riche expérience en association"              par Linda
  
•  Un stage de formatrice FLE en EMT
               par Linda
 
Deux observations de classe...                       par Judith
    
Observatrice bénévole pour comprendre ...     par Consse
   
La piste humanitaire                                       par Myriam

   
Traduire le monde                                         par Valérie

 
Quand l'audace permet de dépasser...          par Consse
 
Tranche de vie                                              par Stéph.
  

Des cours particuliers en Asie                      par Sylvie


ou choisir dans les onglets à menu déroulant en haut de page une rubrique et un thème qui vous convient, que ce soit dans le dossier PAYS, formation continue ou une autre rubrique.


N'oubliez pas non plus que si vous avez apprécié la démarche de Linda et le contenu de sa page, très riche en informations diverses, avant de quitter cette page, vous pouvez laisser un commentaire dans la boite de dialogue ci-dessus.


Pour fermer cette fenêtre cliquez sur " SUGGESTIONS " en haut de la note
 
 
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com