7.2 - Expolangues Paris 2014 : du 5 au 8/02/14

Partagez la page :

" Expolangues Paris 2014 "

Langues, Cultures, Echanges

32e édition du salon.

   

Paris expo porte de Versailles - pavillon 4.1
du 5 (journée professionnelle) au 8 février 2014

Expolangues est un salon de rencontres de différents acteurs "du marché des langues" et en l'occurrence du FLE, organisé par "l'étudiant",
Bien que très marqué commercialement, il s'agit d'un événement que nous considérons effectivement comme quasi-incontournable car il permet de rencontrer et de prendre contact avec énormément de personnes différentes, permettant des échanges variés et offrant de multiples perspectives.
Comme DAEFLEistes, nous étions un peu plus nombreux cette année à nous être donné rendez-vous sur place. Quelques poignées de mains ont été "ratées" mais nous avons pu nous réunir à plusieurs reprises, que ce soit pour des conférences ou bien des petits repas partagés, y compris au restaurant.
Globalement, nous avons cependant été un peu déçus par cette 32e édition, à laquelle faisaient défaut de très nombreux acteurs institutionnels, contrairement à l'an dernier. Est-ce l'effet de la crise et des restrictions budgetaires ? Y-a-t-il une perte de dynamisme dans le milieu du FLE ? Ou avons nous une vision différente depuis un an ? Il paraitrait que les prix pratiqués pour exposer sont beaucoup trop élevés.
Toujours est-il aussi que les thèmes abordés en conférences nous ont  parus aussi beaucoup moins interessants et percutants que l'an dernier. Il n'en demeure pas moins que certains restent fondamentaux et nous essayons de vous en rapporter quelques uns.
Sachez toutefois garder un ESPRIT CRITIQUE et lire avec recul ce que nous avançons, y compris cet "avertissement".

 

PRESENTATION DE QUELQUES EXPOSANTS


* LANGUE ET CULTURES FRANCAISES ET FRANCOPHONES

Edition d’un magazine pour les francophiles francophones du monde entier Magazine numérique et papier: Lcff


* Sur le stand de la DGLFLF, nous avons eu le plaisir de rencontrer et découvrir des associations défendant des concepts important :

- l’ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DE L’INTER-

  COMPREHENSION DES LANGUES (APIC) apic-langues.eu

- l’EDiLiC edilic.org

- LINGALOG lingalog.net

- MIRIADI miriadi.net

- GALANET galanet.eu

Citation d’Alain Rey :

« Je suis absolument affolé quand je vois des Français, des Italiens et des Espagnols, trois langues romanes, qui se croient obligés, ou qui se sentent obligés, ou qui peut-être sont obligés, ça dépend des cas, de parler anglais pour se comprendre. C’est un paradoxe et c’est une sorte de perte de personnalité. Les scientifiques le savent très bien parce que quand on est obligé de s’exprimer dans une langue étrangère, on perd une partie de son pouvoir quant au contenu de ce qu’on transmet. »

France Inter, le dimanche 19 janvier 2014, 13h52

Émission « 3D »


* Le SRÉRÉN (CNDP-CRDP) change de nom. Vous pourrez trouver maintenant toutes vos ressources pédagogique auprès de CANOPÉ pour plus d’informations, visitez leur site : reseau-canope.fr

Vous pouvez consulter aussi Expolangues 2013

2 - Place et usage des certifications de FLE
en France(DILF, DELF, DALF et TCF)

• Typologie des publics :
1. Étudiants étrangers : TCF pour demande d'admission
                                   préalable en université par exemple
2. Migrants :
    DILF1 (±A1) dans le cadre du Contrat d'Accueil   
                                                     d'Intégration (CAI)
ou DELF pro : compétences transversales (Ex : se présenter dans une réunion à caractère professionnel)
+ TCF : spécifique au Québec, pour déposer un dossier d'immigration

3. Demandeurs de naturalisation : TCF ANF (Accès
    à la Nationalité Française)
4. Enfants nouvellement arrivés : DELF PRIM
   
(A1-A2)
5. Adolescents scolarisés : DELF scolaire

• Typologie des centres d'examens en France :
1. TCF : dans les centres universitaires, écoles d'architecture, grandes écoles, centres de langue et de formation
2. DELF-DALF : CASNAV2, rectorats, DSDEN3, centres universitaires, centres de langue et de formation
3. DILF : centre de formations, de langue et de formateurs, centres universitaires, UPR4/ULE5 (concernent les centres pénitentiaires)
• Procédures de passation et de gestion :

1. La demande d'agrément :
- pour le TCF : entre le centre de passation et le CIEP (convention pendant 7 ans)
- pour le DILF : dossier à déposer auprès du CIEP
- pour le DELF-DALF : ce sont les rectorats qui décident de valider un centre ou non pour ces examens.
2. Les documents et outils de gestion :
- pour le TCF : plateforme de gestion fournie par le CIEP

3. Les calendriers :
- 7 sessions de DELF-DALF publiées tous les 6 mois
- 3 sessions de DELF scolaire
- 2 sessions de DELF PRIM
- 1 session de DELF PRO
1 DILF : Diplôme Initial de Langue Française
2 CASNAV : Le Casnav est une structure d'expertise auprès du recteur et des directeurs académiques sur le dossier des élèves allophones nouvellement arrivés en France et des élèves issus de familles itinérantes et de voyageurs.
(source : education.gouv.fr)
3 DSDEN : Direction des Services Départementaux de l'Éducation Nationale française (source : legifrance.gouv,fr
4 UPR : Unité Pédagogique Régionale en milieu pénitentiaire (source : education.gouv.fr)
5 ULE : Unitl Locale d'Enseignement en milieu pénitentiaire (source : education.gouv.fr)
4. Les épreuves
????????????????? (Où sont mes notes???)
Ah oui ! Mais c'est parce que je connais de l'intérieur ! Donc je l'illustrerai par ma propre expérience de cette année

5. Les conditions de passation :
Cela a à voir avec la philosophie du CIEP dont le mot d'ordre est :
Standardisation = faire passer l'examen dans les mêmes conditions partout

6. Les corrections :
Bureau des diplômes : corrections décentralisées, confiées aux centres d'examens.
L'habilitation en tant que correcteur est validée depuis janvier 2014 pour une durée de 5 ans !
Statut de formateur d'examinateur-correcteur :
Pour info, stage de formateur académique du 14 au 28 avril 2014 prochains !!! (pour pouvoir être formateur où que ce soit)
Il faut pour cela avoir une habilitation d'examinateur en cours de validité, dans un centre d'examens en cours de validité

7. Les résultats : sont communiqués par les centres d'examens après réunion du jury au CIEP


retour au sommaire

 

4- la place de la littérature en classe de FLE

Titre de la conférence: "Les Matinales de la collection F"

Sous titre: "Séminaire didactique autour de la littérature en classe"

Présenté par :A.-R. Wilmet-Delbart, université de Bruxelles, S. Hammani et F. Saenen, université de Liège

Problématique soulevée: Comment tenir compte de la particularité et de la sensibilité des publics d’apprenants avec les choix de texte, d’auteur et d’œuvres littéraires ?


Pour introduire cette deuxième conférence des Matinales de la collection F, M. Vigner, son directeur, a souligné la pérennité de la littérature, a contrario des autres supports, proposés notamment dans les manuels de FLE et le texte publicitaire qui sont souvent éphémères. Anne-Rosine Wilmet-Delbart a, quant à elle, précisé que le texte littéraire offre des modèles et qu’il reste une dimension essentielle de la culture.


En classe de FLE, que peut attendre le professeur

de l’introduction de la littérature ?


Le grec et le latin ont été enseignés via le texte. Avec l’introduction de la linguistique, la littérature a été balayée. Et dans les années 60-70, il y a eu l’apparition de textes simplifiés. Le texte authentique a réapparu dans les années 80. Le CECR ne présente que très brièvement l’introduction de la littérature.


Après cette brève introduction, les conférenciers ont présenté leur ouvrage publié récemment : La littérature en classe de FLE. Dans lequel, ils ont tout d’abord établi un état des lieux de l’enseignement de la littérature en FLE. Puis, ils ont fait le point sur les différentes conceptions des apprenants et des professeurs. Et, ils se sont interrogés sur la place des littératures d’expression française (dont celles relevant des francophonies). Enfin, ils proposent des choix possibles en matière de parcours de lecture, selon les publics, les niveaux (CECR) et les pays intéressés.


Au cours de cette présentation, nous avons été amené.e.s à effectuer un remue-méninge et nous avons échangé sur nos approches quant à l’introduction de la littérature en cours et nos textes préférés.


Je vous reporte ci-dessous les références mentionnées :

* Les grandes familles, Maurice Druon

* Le déjeuner du matin, Jacques Prévert

* Barbara, Jacques Prévert

* Les choses, George Perec (pour enseigner

   notamment le conditionnel)

* Le petit prince, Antoine de St Exupéry

* Les misérables, Victor Hugo (pour enseigner

   notamment le passé)

* Demain dès l’aube, Victor Hugo

* Exercices de style, Raymond Queneau

* L’auteur Erik Orsenna a également été mentionné

Toutefois, la langue maternelle française des auteurs cités (par le public de l’assistance à majorité française) ne doit en aucun cas, bien sûr, minimiser les apports des auteurs de langue française d’adoption. En effet, les écrivains étrangers nourrissent les littératures francophones pour notre plaisir et celui de nos apprenants qui peuvent ainsi constater le chemin parcouru et découvrir d’éventuels modèles. Même si nos apprenants ne sont pas forcément tous des Vassilis Alexakis en herbe comme le,précisaient les conférencières des éditions Didier soulignant ainsi la richesse des littératures francophones (plus loin un compte rendu de cette conférence est rédigé). Sur le même sujet, j’ai dégoté cet article.


Si vous souhaitez, en savoir plus sur cet ouvrage nouvellement publié et les perspectives adoptées par ses auteur.e.s, je vous invite à visualiser le powerpoint de cette conférence. Quant à moi, je souhaite juste remercier ces conférenciers qui, au-delà de la pertinence de leurs propos et leur sympathie, ont apporté ce petit côté d’air frais belge sur cette rive gauche parisienne.



le POWERPOINT II <-- Cliquez pour le visualiser dans le "Cloud"
(La littérature en FLE)        (50 Go sur MEGA, gratuits et utiles)


retour au sommaire

 

6 - GRAMMAIRE Contrastive par J.C. BEACCO

L’Apéritif chez Clé International

Présentation de l’ouvrage : GRAMMAIRE CONTRASTIVE, J.C. BEACCO


La grammaire se porte bien, même après 20 ans de méthodes communicatives. Les activités grammaticales sont là et elles feront partie du paysage encore pendant longtemps. Les méthodes communicatives n’ont pas banni les exercices de grammaire. Les habitus et les habitudes posent certaines contraintes dont il est difficile de passer outre.


On sait que la grammaire intériorisée est importante, chaque locuteur «connait » la langue qu’il emploie. Il sait que le langage s’articule autour de régularités. M. Beacco a alors cité son homologue Henri Besse et son concept de la conceptualisation (1974) (malgré les activités audiovisuelles de l’époque). Donc à partir du corpus à analyser, les apprenants verbalisent leur intuition partagée. L’exemple donné par M. Beacco fut relatif aux pronoms qui et que, les apprenants à la fin de la conceptualisation formulent que les pronoms qui et que remplacent il et le.


La conceptualisation est difficile, elle se pratique sans filet. La conceptualisation n’est pas rassurante et très peu pratiquée. L’enseignant doit formuler un discours grammatical de qualité par lequel il transpose ses connaissances. Il doit présenter les formes traditionnelles dans une terminologie simple. Le discours de l’enseignant doit être compris et accessible aux apprenants. Et il faut, bien sûr, que le discours soit acceptable scientifiquement. Mais il faut reconnaitre que la grammaire n’est pas forcément accessible.


Comment transposer les discours savants, scientifiques, de manière opérationnelle ?

M. Beacco formula ainsi la réponse : « A partir de ce que les enseignants savent faire ». En effet, les enseignants sont tout à fait en mesure d’inventer des règles, notamment les enseignants non-natifs au contact de leurs apprenants. Ils ont une expertise de leur public. En suivant les inventaires des fautes récurrentes pour une langue donnée, les enseignants ont pris en compte les difficultés rencontrées par leur public.

Il y a une expérience globale et qui est traditionnelle. La grammaire contrastive se base sur cette expérience, cette analyse.

La qualité du discours grammatical peut être à nouveau légitimée. La contextualisation fait partie intégrante de ce discours grammatical. Retour vers une tradition, en effet, les premières méthodes de Guy Capelle étaient différentes selon le public anglophone, hispanophone, etc.

Les exercices ne sont quant à eux nullement un moyen d’évaluer, punir, occuper, ou un quelconque pensum. Les exercices sont un moment de mémorisation. Les exercices écrits permettent la réflexion. La solution expliquée rejoigne une justification épilinguistique.

La réintroduction de cette méthode contrastive valorise au sein de la communauté de pratique l’espace où l’on peut agir.

Ainsi le discours grammatical doit être adaptable et réaliste.

On ne va pas imaginer comment faire de la grammaire, mais on va s’assurer du contenu.



retour au sommaire

 

9 - Les littératures francophones

Titre de la conférence: Les littératures francophones, un support d’interactivité en FLE. Prenez plaisir à lire en français avec la collection « Mondes en VF »

Présenté par : Myriam Louviot Directrice de la collection « Mondes en VF »

Organisée par : Les Editions Didier


Vous souhaitez introduire la littérature francophone en classe de FLE ?

Vous voulez mener un atelier d’écriture ?


Mondesenvf.com répond à ces deux problématiques avec des suggestions intelligentes et bien pensées. Mondesenvf.com conçoit une belle dynamique autour de la littérature avec des auteurs de grand talent. Prochainement, en mars, le site connaitra une refonte et mieux encore de nouveaux livres seront publiés. Aussi n’hésitez pas à le visiter aujourd’hui et le mois prochain pour découvrir de nouvelles ressources.



retour au sommaire

1 - L'expression orale au cours de langues vivantes grâce au théâtre au 2d degré

12h15-13h15 :
Du peu que j'ai pu noter (sans être grandement emballé, par ailleurs on avait parfois du mal à entendre), la méthode est inspirée du modèle anglais/anglophone des « Drama Activities », soit un moyen
pédagogique et non une fin en soi.

Elle se base sur les techniques en principe utilisées par les comédiens :
– la voix
– le langage du corps
– la concentration
– l'imaginaire
– la mémorisation
– l'improvisation
– la relation à l'autre
– l'occupation de l'espace
Tout cela mis donc au service de la communication orale en classe de langue.

Organisation :

– Réflexion pédagogique : ???????????? (rien noté)
– Questions pratiques : pas de table, pas de notes, les élèves vont devoir utiliser d'autres outils.

Ex : vue d'une classe en situation : les élèves sont debout et mobiles, le corps est mis en avant dans l'espace
– Mise en pratique :
– échauffement
– improvisation, création de scènes
– le geste, vecteur de l'apprentissage
– la musique de la langue
– le texte, support de l'activité
Qu'est-ce que parler une langue ? Une langue, c'est changer de corps.
En début de cours, il est conseillé de travailler les résonateurs, vocaliser. Soit appréhender par le corps la musicalité de la langue.
La répétition est aussi un appui pour cela, car la répétition ancre.

Un site conseillé pour plus d'informations :
http://www.emilangues.education.fr

----------------------------
NDRL : Ouaip ! je suis très dubitatif. Les activités théâtrles en classe de FLE ont un interêt certain, mais doivent être non seulement parfaitement intégrées aux séquences pédagogiques, commencées et être prévues en amont dès le premier cours par des exercices de dynamisation dont la durée n'excède pas 5 à 10 mn et refaites au cours des séquences suivantes de façon variée.  L'improvisation ne s'improvise pas !



retour au sommaire

 

3- Les pratiques d'écriture en classe de FLE

Titre de la conférence: "Les Matinales de la collection F"
Sous titre: "Séminaire didactique autour des pratiques d'écriture"
Présenté par :Marie-Odile Hidden, université de Bordeaux
Problématique soulevée: Comment aborder la question de la correction et de l'évaluation des travaux des apprenants?
Comment intégrer le nouveau rapport à l'écrit via les nouvelles technologies?

Lors de ces Matinales, M. Vigner, le directeur de la collection F des éditions Hachette,  a présenté Marie-Odile Hidden auteure de l'ouvrage : "Pratiques d'écriture - Apprendre à rédiger en langue étrangère".

Aujourd'hui, a souligné M. Vigner, nous sommes actuellement sujets à des transformations invisibles qui pour vitrine nous offre le numérique, et avec l'actionnel, nous devons revenir au détail => comment écrire et nous centrer en l'occurrence sur la production écrite.

L'ouvrage de Mme Hidden a une approche plurielle. En effet, les différentes manières d'écrire et d'enseigner à différents publics sont abordées. 

Au cours de cette conférence, j'ai eu le plaisir de voir ou revoir (je ne me rappelle plus si cette notion a été abordée au cours de notre formation): la révision collaborative en classe de FLE, le "peer feedback" durant laquelle chaque texte est corrigé par un petit groupe d'apprenants. L'auteur du texte à réviser ne fait pas partie du groupe de correction (il participe, en autres, à la révision d'une autre production). Le professeur, quant à lui, doit préparer et accompagner les "peer feedback".

Je pense que cet ouvrage est un excellent support pour ceux d'entre nous qui comptent parmi leurs apprenants des ERASMUS ou futurs ERASMUS. En effet, il aborde toute sorte de productions écrites telles que la rédaction des écrits universitaires, la prise de notes, etc.  
Les correcteurs orthographiques et plusieurs outils astucieux du web sont également présentés.

En conclusion, l'auteure a précisé que la production écrite n'est pas une tâche aisée. Mais cela s'apprend. L'enseignant accompagne ses apprenants pas à pas et au cours de cet l'apprentissage, l'apprenant prend part activement à la révision et peut voir ses compétences s'améliorer. Bien sûr, cela nécessite un accompagnement de la part du professeur et une dynamique de travail positive qu'ici à la BND nous connaissons bien, n'est-ce-pas? :-)
A la fin de cette conférence, j'ai eu le plaisir de pouvoir rencontrer Mme Hidden qui a eu la gentillesse de m'adresser le powerpoint de cette présentation. Aussi, je vous invite à le visionner, je suis persuadée que vous en apprendrez bien davantage.

le POWERPOINT I<-- Cliquez pour le télécharger dans le "Cloud"
                                                (50 Go sur MEGA, gratuits et utiles)


retour au sommaire

 

5 - Des documents authentiques
aux "corpus"

Titre de la conférence:Des documents authentiques aux « corpus »

                                       Démarches pour l’apprentissage des langues

                                               Collection « Langues et Didactique »

Présenté par :Alex Boulton, université de Lorraine, Henry Tyne, université de Perpignan

Organisée par : Les Éditions Didier


M. Beacco qui la veille présentait une nouvelle publication chez Clé International (vous trouverez ici-même son CR) introduisit également cette conférence présentant l’ouvrage Des documents authentiques aux « corpus ». Alex Boulton et Henry Tyne, ses auteurs, animèrent pour notre plaisir cette présentation. Et, je ne saurais vous communiquer combien ce moment partagé fut récréatif et intéressant. :-D

Au cours de cette petite heure, les auteurs nous ont convaincus de la pertinence d’exploiter un corpus en vue de l’apprentissage des langues à partir de documents authentiques.


Mais, pourquoi ne pas donner tout simplement

les règles de grammaire?

Ce serait quand même plus simple, plus rapide.


Oui, mais l’assimilation sur du long terme, tout comme le développement de la capacité à rechercher et comprendre par soi-même ne seront pas favoriser. Apprenons donc à apprendre.

La recherche d’informations est un acte authentique, aussi les auteurs recommandent d’accompagner nos apprenants dans une approche authentique à partir de documents authentiques. Vous aurez noté la répétition du mot authentique. Et bien c’est autour de cette approche que les auteurs ont conduit leur démarche. La recherche d’informations est une pratique courante pour les enseignants mais aussi pour les apprenants. En effet, qui n’a pas pratiqué ce que l’on appelle les « Google fights » en effectuant une recherche par exemple orthographique sur notre moteur de recherche préféré ?

AutHentique ou AutEntique. Combien d’occurrences pour chaque orthographe ?

Mon amie Murielle m’avait déjà suggéré de souligner cette démarche aux apprenants. Oui pourquoi pas la formuler ? Je n’étais, personnellement, pas très convaincue… Mais il faut reconnaitre que grâce aux TIC, la recherche d’information fait partie de notre quotidien et l’apprentissage sur corpus s’est développé, il est même venu à s’imposer en tant que véritable nouvelle approche didactique des langues et en tant que paradigme de recherche (dixit le résumé sur la brochure).

On parle de « data-driven-learning ». La règle n’est pas, du moins dans un premier temps, énoncée, et la recherche de REGULARITE est privilégiée. Il est demander à l’apprenant de CONSTATER, COMPARER, COMPRENDRE. Le corpus correspond à une BASE DE DONNEES. Les apprenants ont accès à des mots en contexte et ils doivent extraire donc les REGULARITES en se concentrant sur la FREQUENCE.

Les bases de données citées furent les suivantes : -Google (images), les corpus BYU (BNC, COCA, Corpus del Espanol), Lexiqum, LexTutor (Concordance), GoogleFight, AntConc...

L’usage des concordanciers fut vivement conseillé.

Lors de cette présentation, j’ai pensé à mon amie Hélène qui pointe sans cesse l’alignement dans le corpus qui accompagne ainsi la réflexion de l’apprenant.

Vous souhaitez avoir des exemples concrets et en savoir plus sur cet ouvrage, vous trouverez ci-joint le diaporama aimablement adressé par Alex Boulton.
Et, si vous souhaitez en connaitre plus sur les documents authentiques et l’exploitation de corpus et bien, vous trouverez aussi le bon de commande de l’ouvrage.
 

le POWERPOINT<-- Cliquez pour le télécharger dans le "Cloud"
                                                (50 Go sur MEGA, gratuits et utiles)

Le BON de COMMANDE du livre de Alex BOULTON & Henry TYNE
Des documents authentiques aux corpus
Démarches pour l'apprentissage des langues


retour au sommaire

 

7- Mise en place d'un cours hybride en FLE

Titre de la conférence :  Mise en place d’un cours hybride en FLE,
                                                                le cours « Cl@sse+ »

Présenté par :                          Lucat Pruet et Tony Tricot

Organisée par :                      AFPIF


Un cours hybride est un cours dispensé en partie en présentiel et en partie à distance grâce aux TIC.

Le cours en question s’articule autour de 4 séances par semaine, 2 dans les locaux de l’AFPIF et 2 autres où les apprenants seront connectés à distance. Le professeur encadre et corrige à distance leurs productions, interactions et/ou réflexion. Cet encadrement est très chronophage, mais il répond à une demande des apprenants. Il concilie l’usage des TICE et l’apprentissage du FLE.

Les outils suivants sont utilisés : Vocaroo, Chamilo et hot potatoes.
Leur présentation sur Prezi



retour au sommaire

 

8 - Grammaire aux PUG

Titre de la conférence:       La grammaire aux PUG,

                                             une tradition de best-sellers

Présenté par :  Marie-Laure Chalaron et Isabelle Gruca directrice de la

                         collection FLE

Organisée par :   PUG

 

L’ouvrage Comprendre la Grammaire s’adresse aux étudiants de master FLE et enseignants qui désirent poursuivre leur réflexion dans le domaine. A la fois ouvrage de mise à niveau grammaticale et de réflexion didactique, il constitue le socle de tous les ouvrages pédagogiques de grammaire (dixit la brochure du salon). En ce qui me concerne, j’ai retenu que : la grammaire fait partie de la didactique plus que la pédagogie. Il y a différentes approches en didactique. L’analyse du corpus et la prise en compte des lacunes des apprenants sont fondamentaux. Et il faut adopter un enseignement spiralaire à adopter en fonction des langues et des cultures d’origine.



retour au sommaire

Vous pouvez réagir à cette page !
laisser un commentaire ICI!
 
 
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com