4.2 - Ateliers d'écriture

Ateliers d'écriture.

Extrait de: Le café pédagogique
Toute l'actualité pédagogique sur internet.


Cet article s'inscrit dans des démarches arcuellement souvent proposées pour aider les apprenants à mémoriser le lexique.
Vous pouvez le consulter dans son intégralité en cliquant ICI

Conditions d'une activité réussie

> Un exercice motivant, qui interesse les participants par son côté "nouveau" dans la classe;

> Les participants doivent pouvoir s'exprimer librement. Ils ont donc le droit de ne pas respecter les consignes;

> Les participants doivent avoir quelque chose à dire : beaucoup d'exercices puisent dans leurs souvenirs, leur vécu, leurs goûts;

> La forme et la structure du texte ne doivent pas poser de problème, d'où les imitations, les exemples et les déclancheurs;

> Il faut des mots pour écrire : la "chasse aux mots" s'avère souvent nécessaire. Les mots qui riment entre eux, les mots terminés par un son, les mots appris en classe, les mots cherchés dans un livre, le dictionnaire, etc.

L'atelier d'écriture
permet de déplacer l'objet de l'apprentissage : les apprenants n'écrivent plus pour apprendre la langue et être évalués par le professeur, passer un test ou un examen, mais pour prendre du plaisir. le plaisir est un moteur essentielle des apprentissages, source de motivation et de découverte de leur créativité, de leur imagination en langue étrangère, leur faisant prendre conscience que cette langue n'est pas seulement une matière scolaire mais aussi un vectuer de communication.


le principe est le suivant :

1 - Présenter des déclencheurs à IMITER, REPRODUIRE, PARODIER, MODIFIER (une liste, un poème, un texte ou une phrase) en se concentrant avant tout sur le lexique ou le contenu culture. Le modèle donne un exemple et simplifie la tâche.

2 - INVENTER, IMAGINER des métiers (laveur d'eau, déménageur de forêts), des proverbes, des titres de livres, des personnes (des écrivains, des peintres qui n'existent pas), des biographies...
Il s'agit de permettre d'écrire sans pour autant avoir les connaissances culturelles nécessaires.

3 - JOUER, CRÉER avec des contraintes et des jeux Oulipiens

4 - Faire lire les productions quand cela est possible

5 - Les erreurs ne sont pas corrigées sur l'instant. Elles peuvent l'être dans un second temps, soit collectivement, soit individuellement.

6 - Les retranscrire sur un blog spécifique de classe ou sur des blogs littéraires. Il est important que les participants voient que leur travail sort de classe.


OuLiPo :
OUvroir de
                LIttérature
                POtentielle,

co-fondé en 1960 par  :

Raymond Queneau et
François Le Lionnais

 

Imiter un proverbe...

... ou une citation permet :

> de produire une phrase avec un risque minimal d'erreur

> de s'approprier un élément culturel de la langue-cible (ou de sa propre langue)

 
" C'est en écrivant qu'on devient écriveron ",

Raymond Queneau,
Exercice de style, Gallimard, 1947
Vous pouvez laisser un commentaire sur cet ARTICLE.
CLIQUEZ ci-dessous " voir / ajouter un commentaire "
 
 
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com