3.2 - Exercice de PHONÉTIQUE appliquée


Lien vers :    La page PHONÉTIQUE
 
 EN BONUS,

 " LA RECETTE ".

à découvrir   En bas de page.
 
        ☝
                  ( Cliquez )

Exercice de phonétique appliquée


à un cours de Français Langue Etrangère

     

ou

  

" Ce qu’il faut faire... ou ne pas faire"


par   Sylvain S.   ( mars 2013 )

1ère partie

Je fais actuellement du soutien de français à Madrid auprès d’un enfant de 10 ans de nationalité espagnole, scolarisé dans une école française. Il a auparavant vécu 3 ans en France. Il communique parfaitement en français. Nous corrigeons ensemble une épreuve de conjugaison qu’il vient d’avoir en classe (niveau CM2).



Voici l’épreuve :  

 

Objectif :    Conjuguer au présent de l'indicatif

Consigne : Chasser l'intrus de chaque ligne en le barrant

                       (NB: nous ne nous intéresserons qu'à la première ligne)

Indice :       Penser aux groupes de conjugaison

 

Aboutir Accomplir Éblouir Fuir Guérir

 

                                  Quel verbe « chasseriez »-vous de cet ensemble ?

 

Enigme : L’enfant a fait juste en barrant le verbe adéquat et pourtant, son

                raisonnement était faux.


Pourquoi ?


_____________________________________________________

Vous pouvez laisser
une 1ère réponse ICI

1ère partie : 1ère Réponse !

Pour voir la première solution proposée initialement  par SILVANO,

 Cliquez ICI.



Le verbe-intrus est effectivement Fuir , verbe du 3ème groupe parmi une suite de verbes du 2nd groupe, comme beaucoup d'entre vous l'auront trouvé.

 

Ce n'est pourtant pas pour cette raison que l'enfant a correctement barré ce verbe, mais parce que, pour lui, il s'agissait du seul infinitif monosyllabique, bien que cela paraisse tiré par les cheveux, mais c'est parfois par là qu'il faut commencer pour suivre le raisonnement d'un apprenant.

 

Cet enfant considérait en vérité Fuir comme un verbe du 2nd groupe au même titre que les autres. S’il avait bien intégré l’ Indice concernant les groupes de verbes , en vérité, il était convaincu que tous les verbes de cette suite étaient du 2nd groupe, Fuir inclus.


Pourquoi ?

 

Effectivement, certains d’entre vous auront déjà émis l'hypothèse, cela a à voir avec ses origines espagnoles.

 

Comment cela se passe-t-il ?

 

Avec l'enfant, nous reconjugons ensemble Fuir au Présent de l'indicatif.

Il me dit:

Nous fui ss ons

Vous fui ss ez

Je le fais reprendre en lui faisant prononcer la conjugaison correcte :

Nous fuyons

Vous fuyez

 

Immédiatement, je perçois qu'il a un mal fou à gérer l'enchaînement vocalique [ɥij]/[ɥijɛ].

Le phonème vocalique [i] entouré de deux phonèmes semi-consonantiques [ɥ] [j], en tant qu'hispanophone à la base, c'est trop pour lui.


Un phonème semi-consonantique seul, il gère très bien, pas de problème sur:

Je fuis [ʒəfɥi]

 

Mais dès qu'il s'agit de

fuyons  [fɥijɔ̃]

fuyez    [fɥijɛ]


Le [ɥ] se transforme en l'autre semi-vocalique [w] existante en espagnol :

Fouiyons  [fwijɔ̃]

Fouiyez    [fwijɛ]


Ainsi l’enfant respecte-t-il la grammaire française, mais en déformant la prononciation et cela l'oblige à un effort très fatigant, c’est pourquoi, par confort, il préfère transformer le tout en fui ss ons/fui ss ez...

Et faire donc passer le verbe Fuir du 3ème groupe au 2nd groupe!!!!


Logique, non ?


Ou comment une transgression phonétique se transforme en déformation grammaticale !



Pour fermer cette fenêtre, cliquez sur "Cliquez ICI" situé en  HAUT de la NOTE.

2nd partie: réalisation d'une fiche de correction phonétique

J'ai donc voulu mettre en pratique mes acquis du cours de phonétique du CNED, mais nous allons voir que, dans la rapidité de l’instant, je n’ai pas fait le bon diagnostic.

                                             Voir : 1ère  Fiche de correction phonétique  proposée

Je me suis en effet, par erreur, focalisé sur le phonème consonantique [f] comme contexte phonématique facilitant, en délaisant totalement d’autres consonnes aiguës « universelles », car c’était en fait l’acuité qu’il aurait fallu travailler d’après mon diagnostic (il faut du A+), or [f] est A- !

Je me suis attaché à la labialité et la tension, influencé sans doute par la présence d’un enchaînement semi-vocalique introduit par le phonème [f] : 

[fɥijɔ̃]

[fɥijɛ]

[f] étant très labial (L+) et tendu (T+), je me suis imaginé sans avoir le temps de conceptualiser plus (ça se joue à la minute près), que l’enfant avait besoin de labialiser plus et de provoquer plus de tension pour parvenir à enchaîner correctement la suite de phonèmes semi-consonnantiques.


Nous avons donc fait comme suit, sous prétexte de jouer à la langue de feu (aussi plus facile à faire passer ainsi avec un enfant) :

Fefouis [fəfwi]

Fufouis [fyfwi]

Filfouit [filfwi]

Foufoui [fufwi]

Foufoui plusieurs fois

foufouifon [fufwifɔ̃]

foufouifè [fufwifɛ]

foufuifon [fufɥifɔ̃]

foufuifè [fufɥifɛ]

foufuiyon [fufɥijɔ̃]

foufuiyè [fufɥijɛ]

nous fuyons [nufɥijɔ̃]

vous fuyez [vufɥijɛ]

 

On a répété ainsi quelques fois et à la fin il savait dire correctement et de manière décontractée "fuyons/fuyez" et désormais il savait que "fuir" était un verbe du 3ème groupe et non pas du second.


Mais je me rends bien compte aujourd’hui à quel point ces exercices sont laborieux, ayant eu sur le coup un impact positif sur le sujet, sans doute plus par effet de surprise et parce qu’il s’agit d’un enfant, plus "malléable" pour une correction phonétique, que par viabilité du traitement prescrit.


Je n’ai réalisé que par la suite, en voulant créer une fiche de correction phonétique pour illustrer mon histoire, que mon diagnostic était à côté de la plaque et mon contexte phonématique pour le traitement… Pas du tout facilitant !!!


____________________________________________________

3ème partie : la bonne fiche de correction
( ou de l'intérêt de pouvoir consulter le tutorat du Cned/AF ! )

Heureusement, pour récupérer "le droit chemin", j’ai pu compter sur les conseils "d'un de nos anciens" dans la formation, qui m’a renvoyé, ni plus ni moins, vers Véronique Mazarguil-Kizirian, responsable du module Phonétique et méthodologie de la prononciation pour lui exposer mon problème et mes doutes.


Mes doutes résidant dans le fait que, bien que la correction phonétique se fonde sur un traitement faux, la correction a bien ciblé ce qui était de l’ordre du repérage, l’enfant n’ayant plus jamais commis la faute "fuissons" ni la déformation "fouiyons" par la suite (j’ai vérifié plusieurs fois).

 

Erreur dans le diagnostic donc ?

 

J’ai donc contacté Véronique Mazarguil-Kizirian via le tutorat en ligne du forum du Cned, en lui relatant toute l’histoire en détails et en lui faisant part de mes doutes.

 

 Voici ce que cette personne m’a répondu :.






Ce qui fait la différence entre ces semi-consonnes, c’est surtout l’acuité.


                                                 [ ɥ ] est A+ L+ T-, [w] est A- L+ T-


Le contexte facilitant phonématique que vous avez proposé [f] était faux puisque cette consonne est A-. Il faut A+, on replacera le son [ ɥ ] dans des syllabes contenant des consonnes aiguës [k], [t], [s] que l’on fera répéter sur une intonation montante.


Oui, c’est la conclusion à laquelle je suis arrivé moi-même après coup en rédigeant la fiche de correction phonétique.


Mais apparemment la prononciation du "ué" n'était pas une difficulté pour cet enfant qui arrive à dire "je fuis" et "tu fuis" correctement.


Le contexte facilitant [f] à ce moment-là avait peu d'importance (n'était ni gênant ni facilitant) car l'enfant arrive à prononcer le son "ué" par ailleurs. Il arrive à prononcer également de manière séparée le son [j] et vous avez donc très bien diagnostiqué que la difficulté résultait de la juxtaposition des deux semi-voyelles, de leur succession. C'est donc que l'erreur n'est pas une erreur phonétique mais une erreur de "distribution"


(voir cours à ce sujet pages 127 et 128 ).


 Il faut donc séparer les deux syllabes et les faire prononcer bien distinctement "fuy" puis "yons" ou "yez" puis peu à peu tenter un rapprochement entre les deux, les faire dire successivement lentement puis de plus en plus vite.


Je ne sais pas pourquoi l'enfant a réussi un peu par hasard à bien prononcer en fin de compte, je pense que les enfants sont plus souples que les adultes et que c'est pour cette raison qu'il y est arrivé, mais si vous devez corriger un adulte qui a la même difficulté, je vous conseille de procéder comme je vous le suggère.



Pour fermer cette fenêtre, cliquez sur "Voici ce que ..." en HAUT DE NOTE



.
 

J’ai donc à la suite de cet éclairage (auquel franchement je n’avais vraiment pas pensé) créé une nouvelle fiche de correction phonétique,


mais de distribution cette fois.


Voir :   Fiche de correction phonétique d’une erreur de distribution


_____________________________________________


            Retour à "l'énigme"                                            Sylvain

Vous pouvez laisser un commentaire ICI
LA PAGE de SYLVAIN

Fiche de correction phonétique (1ère proposition)

1.   Repérage


L’enfant prononce fouiyons  [fwijɔ̃]   au lieu de   fuyons  [fɥijɔ̃]

                             fouiyez    [fwijɛ]   au lieu de   fuyez     [fɥijɛ]

                                              [wij]      au lieu de                [ɥij]

                                              [w]        au lieu de                [ɥ]



2.    Diagnostic


Traits caractéristiques du son fautif [w] et du son recherché:


              [w]  : - grave (A-)                             [ɥ]  : - aigu (A+)

                      - relâché (T-)                                       - relâché (T-)

                      - très labial (L++)                                - labial (L+)


Trait qui différencie [w] et [ɥ] :

[w] est grave et très labial, alors que [ɥ] est aigu et un peu moins labial.

Traits à renforcer : l’acuité (il faut A+)


3. Traitement


Contextes facilitants à utiliser :

- phonématiques : consonnes aiguës

- prosodiques : intonation montante, position accentuée.

Il faut replacer le son [ɥ] dans 2 ou 3 syllabes contenant des consonnes aiguës « universelles » : [s], [t][k], [f] FAUX !!! que l’on fera répéter sur une intonation montante (comme une question), en produisant le code gestuel correspondant au caractère aigu :


Syllabe 1 : [sɥis] 

Syllabe 2 : [tɥit] 

Syllabe 3 : [kɥik] 

Syllabe 4 : [fɥif]  FAUX !!!

Puis, revenir au contexte de départ :      } + code gestuel A+

éventuellement : [sɥisɔ̃]    

éventuellement : [tɥitɔ̃] 

éventuellement : [kɥikɔ̃] 

éventuellement : [fɥifɔ̃]  FAUX !!!!

mot d’origine : [fɥijɔ̃]



Fiche de correction phonétique
d’une erreur de distribution

1.   Repérage


L’enfant prononce fouiyons  [fwijɔ̃]   au lieu de   fuyons  [fɥijɔ̃]

                             fouiyez    [fwijɛ]   au lieu de   fuyez     [fɥijɛ]

                                              [wij]    au lieu de                  [ɥij]

                                              [w]      au lieu de                  [ɥ]



2.    Diagnostic


Il s’agit d’une erreur de distribution. La proximité de [f], A-, avant l’enchaînement semi-vocalique [ɥij]  tend à faire prononcer [ɥ] A-, soit [w] 

(Car Traits caractéristiques du son fautif [w] et du son recherché [ɥ]  :


           [w]  : - grave (A-)                                    [ɥ]  : - aigu (A+)

                   - relâché (T-)                                            - relâché (T-)

                   - très labial (L++)                                     - labial (L+)


Trait qui différencie [w] et [ɥ] :

[w] est grave et très labial, alors que [ɥ] est aigu et un peu moins labial.

Traits à renforcer : l’acuité (il faut A+)

 


3. Traitement


Il faut décomposer le mot et faire répéter :

-yons    [jɔ̃]

-yez      [jɛ]

-iyons   [ijɔ̃]

-iyez     [ijɛ]

-uiyons [ɥijɔ̃]

-uiyez   [ɥijɛ]

Fuyons  [fɥijɔ̃]

Fuyez    [fɥijɛ]

 

Vous pouvez laisser un commentaire
FICHE de correction
d'une ERREUR de DISTRIBUTION

Mémorisation des tableaux

Voici un exemple de démarche de mémorisation des tableaux des relations vocaliques et consonantiques par Florence P; (session juillet 2013-juin 2014).
LIRE la RECETTE ci-conte avant
Télécharger
      EN BONUS,
    
 " La RECETTE des RELATIONS PHONÉTIQUES ".
      
Pour ouvrir ou fermer cette note, cliquez ci-dessus sur le titre




Connaitre "sur le bout des doigts" les tableaux des relations vocaliques et consonantiques est un minimum très utile, non seulement pour l'examen, mais également pour la pratique quotidienne, comme nous permet de le souligner ici l'expérience de Silvano.
  
Bien entendu, il s'agit aussi de bien maitriser d'autres tableaux et notions essentielles pour une bonne pratique. Cependant, acquérir des automatismes pour certains d'entre-eux permet de soulager la mémoire, laissant alors une place plus grande aux autres informations.

Voici le recette utilisée par nombre d'entre-nous. Au
regard des tableaux sus-cités, elle nous a permis de soulager , peu ou prou avec brio, nos mémoires,  .


La RECETTE des RELATIONS PHONÉTIQUES

1- Apprendre une première fois en lisant et reproduisant, sans regarder l'original, autant de fois que nécessaire, jusqu'à obtention d'une reproduction aisée et coulante (une bonne pâte, en quelque sorte !).
  
2- Les 7 jours suivants
, au moment de se laver les dents, reproduire les tableaux une seule fois sur un bout de papier quelconque, sur le rebord de l'évier.

3- Vérifier à l'aide des tableaux collés sur la glace de la salle de bain (mais cachés - sur une feuille retournée sur elle-même avec un petit bout de scotch par exemple).
En cas d'erreur, revenez à la première étape.

4- les semaines suivantes, réalisez toujours un brossage quotidien et adéquat de vos dents, mais, inopinément, faites une reproduction hebdomadaire en temps limité (1 à 2 minutes maximum pour le faire) des dits tableaux et vérifiez.

5- Vous pouvez ensuite passer à un rythme bi-mensuel
    (Il convient cependant de continuer à se laver régulièrement les dents)
.

6- Si vous parvenez à reproduire ces deux premiers tableaux en moins d'une minute 27 secondes, sur un morceau de PQ rose de préférence, tout en vous brossant les dents (3 minutes minimum, faut-il le rappeler?),

vous êtes PRÊT(E)S.


Il ya certes d'autres moyens pour les retenir avec des phrases relevant de moyens mnémotechniques, mais sources d'erreurs plus importantes, de confusion et de plus grande perte de temps. Vous pouvez néanmoins avoir un avis différent .

Vous trouvererez des exemples variés à la rubrique des FICHES SYTHETIQUES située dans l' ESPACE Étudiants ", au niveau de la sous-rubrique PHONETIQUE, si vous le souhaitez (cliquez sur le lien "FICHES SYNHÉTIQUES", c'est plus simple).

Vous trouverez ci-contre un exemple de démarche appiquant cette recette et contractant les deux tableaux de relations vocaliques et consonantiques proposé par Florence P. sur fichier PDF à télécharger (gratuitement).



Pour fermer cette fenêtre, cliquez sur son titre en haut de la note

Quelques  CONSIGNES  de navigation
 
Cliquez sur "CONSIGNES" pour les lire


Vous pouvez "naviguer" comme vous le souhaitez en consultant les onglets à menu déroulant, en
haut de page .

Si vous préférez une navigation plus linéaire, faites le donc en utilisant les boutons  "< page précédente"  ou  "page suivante >".

Mais, vous pouvez également CHOISIR dans des listes des thèmes ou sujets qui vous conviennent plus particulièrement. Par exemple, vous pouvez avoir accès à :
dans l'onglet  " ESPACE Carrière " :
   - une des Pages-PAYS proposées par vos
     collègues,
  - ou encore une  Expérience professionnelle
    particulière,

dans l'onglet  " ESPACE Étudiant "  :  
  - une des Expériences d'apprentissages vécues
    par eux.

Mieux encore, comme Sylvain et bien d'autres l'ont fait au cours de leur formation, lors de différentes sessions antérieures, vous pouvez devenir "acteur" et proposer vous-même des informations, un témoignage et bougez.

Avant de quitter cette page, vous pouvez demander des informations complémentaires, en fournir, ou tout simplement, faire part, à Sylvain et vos autres collègues, de votre impression en laissant un message dans le boite de dialogue ci-dessus.

Vous pouvez également laissez un message à  "vos ADMINS"
en cliquant sur  CONTACT,afin de proposer ce que bon vous semble, et ce, quelque soit votre situation d'apprentissage
 ou professionnelle.



Pour fermer cette fenêtre, cliquer sur "CONSIGNES" en Haut de la note
Quelques SUGGESTIONS  pour continuer.
 
Cliquez sur "SUGGESTIONS" pour visualiser  LES LIENS DIRECTS conseillés


Nous pouvons vous inviter à consulter La page PHONÉTIQUE, dans l'ESPACE Modules Communs.

Nous préférons vous proposer l'une des nombreuses pages de Sylvain, dans notre BND commune :

DELF 2014 : Willkommen wieder in Deutschland

Le FOSc :Français sur Objectif Scénique

Expolangues 2014

Mais vous les avez peut-être déjà vues et vous avez sans doute mieux à faire. Toutefois, nous vous proposons de prendre connaissance de l'une des pages suivantes :

Brisbane : entre Nouvelle Zélande et Australie
  par Delphine

Partir enseigner au nord du MEXIQUE               par Consse

Un stage aux Pays-Bas,                                     par Eva

Deux observations de classe...                          par Judith
  
Une riche expérience en associations              par Linda
 
La piste humanitaire                                         par Myriam


Traduire le monde                                            par Valérie


Le FLI : petit aparté d'Anne Alice ...                  par Anne

ou encore de choisir dans un menu déroulant en haut de page une rubrique ou un thème qui vous convient mieux

N'oubliez pas néanmoins qu'un message, une information, un témoignage, aussi bref soient-ils, peuvent être très utiles aux autres.

Avant de quitter cette page, n'hésitez pas à laisser un petit message dans la boite de dialogue ci-dessus.

Sylvain se fera un plaisir de vous répondre.


Pour fermer cette fenêtre cliquez sur " SUGGESTIONS " en haut de la note
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com