3.2 - Des dictons et proverbes en ligne

Du Problème des "Proverbes et Dictons en ligne"

Nous sommes nombreux à voyager, entre les mailles du filet internet, à la recherche d'informations utiles pour nos classes ou tout simplement pour notre culture personnelle. Parmi les nombreuses possibilités, les réseaux sociaux offrent des pages, des notifications en pagaille, encombrant plus ou moins à termes nos messageries, du moins la mienne, cela est certain.

On classe, on thésaurise ou on supprime ! On consulte, on s'interroge ou on ignore!
Tout dépend de l'humeur du jour, des occupations annexes ou de la saison, dans le sens large du terme.

Ce matin, le 14 janvier 2013, j'avais quelques problème urgents à regler, mais suffisamment de temps devant moi pour m'adonner à quelques reflexions.

Notification: "Alliance Française Paris Ile-de-France qui a publié: Proverbe de la semaine : Il vaut mieux voir un voleur dans son grenier qu'un laboureur en chemise en janvier".

Mais quelle en est la signification exacte ?
Au premier abord, cela parait curieux !

Les premiers commentaires ne manquent d'ailleurs pas de formuler une demande d'éclairsissements.

Quelques sites pour retrouver la signification
d'une expression, dicton ou proverbe

- Expressio.fr : les expressions françaises décortiquées

- Table des expressions :
blog pour aimer une langue populaire, créative, qui s'invente chaque jour. Verte, savoureuse, vulgaire ou malséante, élégante ou déjantée, affectée ou provocante, la langue française nous intéresse dans tous ses états.

- Les expressions.com : pour retrouver toutes les expressions, leur signification et origine.

- Le cAncre: Réseau de sites culturels, analyse des expressions, abreviations, sigles et acronymes

Qu'à cela ne tienne, CHERCHONS donc !
Du moins, essayons...

Tout l’intérêt des dictons et proverbes est d’essayer d’en retrouver l’origine et la signification exacte. En effet, un message DÉPOURVU de SENS, SANS CONTEXTE, est-il un message utile ? Je crois pouvoir répondre : NON !

 

N’étant point un linguiste distingué et ne disposant pas d’une quelconque « bible » concernant les expressions et dictons de la langue française, il ne me restait donc plus que la solution d’entamer une recherche internet, à l'aides dès quelques liens et sites répertoriés dans la BND.
Mais force est de constater que ce «dicton» se retrouve sur plusieurs sites, sans explication non plus ! Ceci est quelque peu consternant ! À quoi peuvent donc servir des sites qui "balancent" des expressions sans en élucider le SENS ?

Quelques pistes !

Pourtant, ne lâchons pas prise. Une attitude positive est toujours profitable.

En comparant plusieurs dictons retrouvés sur ces sites de mécréants, nous pouvons tenter de retrouver un sens au dicton ci-dessus présenté.

 

1- Dictons avec une construction du même ordre :

 

- En janvier, mieux vaudrait voir le loup dans les champs, qu’homme en chemise, labourant.

- En janvier, mieux vaut voir le loup près du fumier, qu’un paysan les bras nus travailler.

 

2- Dictons plus explicites concernant le « beau temps » en janvier.

 

- Mieux vaut chien enragé, que chaud soleil en janvier.

- Mieux vaut un voleur dans son grenier que du beau temps dès le mois de Janvier.

 

- Beaux jours de janvier, trompent l’homme de février.

- Beaux jours en janvier, mauvais temps en février.

 

- Gardes toi du mois de janvier comme d'un voleur au grenier.

- Gardes toi du printemps de janvier !

 

- D’un beau mois de janvier, prions Dieu de nous garder.

- Des fleurs en janvier on ne remplit point le panier.

 

3- Dictons rappelant que le froid et la neige en janvier sont indispensables pour une bonne récolte.

 

- Froid et neige en janvier emplissent granges et greniers.

- Un mois de janvier sans gelée, n’amène jamais une bonne année.

 

- Hiver rude et tardif rend le pommier productif.

- Si janvier ne prend son manteau, malheur aux bois, aux moissons, aux coteaux.

 


Alors ? Ceci peut-il aider à dégager un SENS et un CONTEXTE précis pour ce message ?

 

Questionnement pour déterminer le cadre énonciatif...


1- Qui ou à qui est (était) utile ce proverbe?

À des citadins? des banquiers? des vacanciers? des policiers? des pêcheurs de sardines? des paysans? autres?


2- À quelle époque a-t-il pu apparaître?

De nos jours ? Dans les années 40 ? Au néolithique? Au moyen âge ? Au XVIè siècle? À la Révolution ? Autre ?


3- ?

À la cours du roi Louis XIV ? À Charleville Mézières ? À Tahiti? Dans les campagnes françaises? Autre ?


4- Pourquoi ?

 

5- À votre avis, ce dicton a-t-il un SENS aujourd'hui et pourquoi ?

 

Bien! Voilà des questions que nous pourrions poser à nos apprenants, sous cette forme ou dans une autre, peu importe, mais également à nous mêmes!


Mais LA QUESTION essentielle demeure:


En quoi trouvez vous vous utile d'instaurer la pratique un proverbe semainier sans plus d'explication que sa simple formulation pure et simple?


Question subsidiaire:

Quelle est à votre avis mon humeur du jour ?

Voir aussi :

Les expressions idiomatiques

sur TV5 monde

POUR RÉAGIR à cette page, CLIQUEZ ICI!
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com