4 - FLE : la piste humanitaire

Partager :

Toutes les photos ainsi que le texte sont protégés par le droit d'auteur

FLE : la piste humanitaire

 

par :    Myriam M. (avril 2013)

Approche d'une ONG française

Depuis plusieurs mois, je suis en contact avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC), ONG française de développement. Une mission me sera affectée d’ici début 2014. Si je rêve de partir en Amérique latine, la destination n’est pas encore fixée pour le moment. Suspense donc.

 

L’idée a fait son chemin depuis plus d’une année. À l’époque, en pleine reconversion professionnelle, je décide de mettre entre parenthèses mon activité de journaliste. Plusieurs raisons m’incitent alors à jeter mon dévolu sur la pratique du Français langue étrangère. La passion de la langue de Molière, le volet pédagogique et le contexte géographique. En effet, je vis à Marseille, et au fil de mes reportages, j’ai côtoyé des communautés étrangères. C’est lors de ces moments-là qu’on prend réellement conscience de l’importance vitale d’une langue. Dans son pays d’accueil, la langue nationale est le vecteur clé de l’intégration…L’outil qui va donner quelque chance au public étranger de réussir sa vie socioprofessionnelle.

Je commence donc ma formation du Daefle en juillet dernier. Mais le souhait de vivre loin de la France ne me quitte pas. Dans la continuité, je démarche plusieurs ONG et une première approche s’effectue avec la DCC.

 

Expérience enrichissante

Chacun peut devenir volontaire, il n’y a pas de limite d’âge. L’Afrique reste actuellement la principale destination.


Via l’humanitaire, l’enseignement du Fle n’est pas sans avenir. Une mission de coopération peut être un réel tremplin à l’issue de la formation du Daefle. Il n’est pas négligeable d’afficher sur son CV une expérience professionnelle internationale. Pour ma part, cela ne contribue que pour une infime partie dans ma décision de m’impliquer dans cette démarche.


Certes, nous vivons dans un contexte de mondialisation où l’on apprend, parfois bien malgré nous, à collectionner les expériences professionnelles. Mais au-delà, le chemin initiatique me séduit bien davantage.


Le volontariat, c’est d’abord un engagement spirituel, une expérience de vie. Porter un regard autre, nouveau sur le monde qui nous entoure. J’avais envie, aujourd’hui, avec le temps qui passe, de m’investir différemment tout en réalisant un futur métier qui me passionne déjà : enseignante de Fle.

Volontariat

La DCC est la première ONG française de volontariat dans tous les domaines d’activité. L’enseignement tient une place de choix ; la pratique du Fle est présente. Dans les écoles, lycées ou universités, dans des organismes de formation, centres d’alphabétisation, on peut décrocher une mission d’enseignement, d’animation. On peut également opter pour la gestion de projet où l’on peut parfois rencontrer des initiatives autour de l’enseignement du Fle.

Les profils de poste sont bien souvent très intéressants, enrichissants, reflétant une dimension multiculturelle et humaine forte.


Quelques mots sur la DCC. Fondée en 1967, l’ONG catholique de développement  est membre fondateur de « France Volontaires ». Chaque année, plus de 500 volontaires sont mobilisés dans environ 60 pays. La DCC, agréée par l’Etat est reconnue d’utilité publique.


Elle propose ainsi un Volontariat de Solidarité International, dispositif d’envoi en mission d’un ou deux ans (chaque individu peut cumuler au maximum 6 ans de mission). Le statut du volontaire est spécifique et garanti par le Ministère des Affaire Etrangères.


Dans un premier temps, l’organisation impose au candidat de participer à deux sessions de formation : l’une, consacrée aux logiques interculturelles et l’autre, axée sur l’orientation et son projet de volontariat. Ces deux stages permettent de cerner la personnalité, les attentes, les motivations du candidat. En amont, la DCC est en contact étroit avec les partenaires locaux (Eglises du Sud et de l’Est ou acteurs associatifs reconnus par les épiscopats locaux). Dans un second temps, selon les postes proposés, l’ONG tisse un lien entre le partenaire demandeur et le futur volontaire, selon son profil socioprofessionnel notamment. Si un accord est trouvé, un contrat tripartite est alors conclu. Enfin, une troisième session intervient : c’est le stage de préparation au départ.

 

 

Infos pratiques


La DCC (Délégation Catholique pour la Coopération), 106 rue du Bac, 75345 Paris cedex 07, tél 01 45 65 96 65, site www.ladcc.org


Infos sur les conditions matérielles et le processus de recrutement : http://ladcc.org/pour-partir/le-volontariat-de-solidarite-international/


Statut du Volontaire de Solidarité Internationale (loi N° 2005-159 du 23/02/2005 et ses conditions financières par l’arrêté du 21/12/2005)

Quelques  CONSIGNES  de navigation
 
Cliquez sur "CONSIGNES" pour les lire


Vous pouvez "naviguer" comme vous le souhaitez en consultant les onglets à menu déroulant, en haut de page .

 Vous pouvez cependant  préférer une navigation plus linéaire en utilisant les boutons  "< page précédente"  ou  "page suivante >".


Mais, vous pouvez également  CHOISIR  parmi des listes suivantes :
dans l'onglet  " ESPACE Carrière " :
   - une des Pages-PAYS proposées par vos
     collègues,
  - ou encore une  Expérience professionnelle
    particulière,

dans l'onglet  " ESPACE Étudiant "  :  
  - une des Expériences d'apprentissages vécues
    par eux.

Mieux ancore, comme Myriam et bien d'autres l'ont fait au cours de leur formation, lors de différentes sessions antérieures, devenez "acteur"  et proposez vous-même un "billet", un témoignage, partagez vos "bons plans" et bougez.

Le parcours de Myriam est très intéressant et les informations qu'elle vous livre ne le sont pas moins. N'hésitez pas à laisser un commentaire avant de quitter cette page :)

ou laissez un message à  "vos ADMINS"
en cliquent sur  CONTACT  afin de proposer vous aussi un témoignage, quelque soit votre situation d'apprentissage ou professionnelle.


Pour fermer cette fenêtre, cliquer sur "CONSIGNES" en Haut de la note
Quelques  SUGGESTIONS  pour continuer.
 
Cliquez sur "SUGGESTIONS" pour visualiser  LES LIENS DIRECTS conseillés


Nous vous invitons à prendre connaissance de l'une des pages suivantes :

Brisbane : entre Nouvelle Zélande et Australie
  par Delphine
  
Partir enseigner au nord du MEXIQUE              par Consse
 
Un stage aux Pays-Bas,                                    par Eva


Mais vous pouvez consulter également :

Deux observations de classe...                 par Judith
   
Une riche expérience en associations      par Linda
 
Stage de formatrice FLE par EMT            par Linda
  
Traduire le monde                                    par Valérie

   
Le FLI : petit aparté d'Anne Alice ...         par Anne
  
Tranche de Vie                                        parStéph.


ou choisir dans les onglets à menu déroulant en haut de page une rubrique et un thème qui vous convient.

N'oubliez pas qu'avant de quitter cette page, si vous avez apprécié son contenu ainsi que les informations qu'elle vous apporte, vous pouvez non seulement en partager d'autres - et ainsi être utiles à vos collègues - mais aussi faire plaisir à son auteure en laissant, dans la boite de dialogue ci-dessus, un petit commentaire .


Pour fermer cette fenêtre cliquez sur " SUGGESTIONS " en haut de la note
 
 
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com