10 - La CORÉE du Sud


superbandera2-korea_south_hw.gif

La CORÉE du SUD et le FLE

   par  . Sandy R. .

( juin 2013)
fleurs.jpg
1- COMMENT  suis-je devenue professeur ?
   
2- Est-ce FACILE  de trouver un travail ?

    
3- Quels sont les CRITÈRES  de recrutement ?

4- La VIE est-elle DIFFICILE  en Corée ?

5- Quelle est la SITUATION  du Français ?
 
6- Y-a-t'il du RACISME  en Corée ?
    Est-ce DANGEREUX pour les femmes ?
 
7- Est-ce un PAYS dangereux ?

1 - Comment suis-je devenue professeur ?

Cela s’est fait un peu par hasard. J’ai rencontr é mon mari en France, il é tait cor é en. Ne trouvant pas de travail dans notre beau pays, il m’a proposé de venir habiter en Corée.  j'y suis allée plusieurs fois pour voir si je m'y plairais, puis nous nous sommes installés.

Les premiers jours ont été difficiles : à mon arrivée, je ne connaissais absolument aucun mot de coréen. J’ai donc commencé à étudier la langue pendant 3 mois, puis j’ai cherché du travail. Dans un premier temps, je n’ai rien trouvé !

Après mon mariage et grâce à mon nouveau statut, j’ai commencé à donner quelques cours dans des instituts. Mon mari m'a beaucoup aidée dans mes recherches et dès le debut, J’ai tout simplement adoré! 

Cependant, sans qualification dans l'enseignement, je ne me sentais pas bien, je voulais être reconnue dans mon travail en tant que VRAI prof de FLE et je souhaitais être plus efficace dans mon enseignement. Je ne suis donc inscrite à la formation DAEFLE. Ayant passé l'examen en décembre 2012, avant même les résultats, le Directeur de l'AF de Séoul  m'a accueillie au sein de son équipe de formateurs/enseignants, en me confiant deux classes.

Aujourd'hui je donne 27 heures de cours par semaine et je vais prochainement tenter de m'inscrire en 3e année de licence de FLE

2 - Est-ce facile de trouver un travail
comme prof. de FLE ?

La réponse est : Oui et non!

Il y a beaucoup d’instituts: Lemonde, Frenchschool, Labellefrance.. Ils sont tous privés et dépendent de l'Etat coréen. 

Mais :

- ils ne vous feront pas tous signer de contrat,

- ne vous autoriseront pas à prendre des vacances,

- ne vous paieront pas régulièrement ou vous paieront très mal!

Donc, si vous cherchez la qualité, non, ce n’est pas facile de trouver du travail en tant que professeur de FLE en Corée.

Et si vous voulez travailler à l'AF de Séoul, sachez que le directeur recoit plus de 62 lettres de motivation par jour ! Donc la concurrence est rude !

Mais il y a également d'autres Alliances dans le pays : Busan, Daejeon, gwanju, Indieou..

bouddha birthday.jpg
Plats coreens.jpg

3- Quels sont les critères de recrutement ?

De l’expérience ou un excellent CV!

Le directeur est franchement très ouvert et si vous faites preuve de motivation et d’implication, il vous donnera peut-être une chance de faire vos preuves.

En revanche, il n’y a pas assez d’étudiants en français, donc il ne peut pas prendre de stagiaires (il y a des mois où certains professeurs ne peuvent pas travailler).

5 - Quelle est la situation du français en Corée?

Pour être claire, je dirais tout simplement: " Mauvaise"!
Le nombres d'apprenants est malheureusement de plus en plus faible.
À mon avis, deux raisons essentielles sont en causes :

- les jeunes coréens donnent la priorité au Chinois ou au Japonais, pour des raisons de proximité géographique, mais aussi culturelle et économique.

- La politique promotionnelle de la langue et culture française dans le pays ne me parait pas suffisamment efficace et n'a pas d'impacte suffisant auprès des population.
      Bien que résidente dans le pays depuis trois ans maintenant, l'apprentissage d'une culture aussi différente que la culture Coréenne est une tâche agréable et très enrichissante mais qui demande beaucoup de temps.
       Grâce à mon mari d'une part, mais aussi désormais grâce à mes activités professionnelles à l'Alliance Française de Séoul, je découvre chaque jour de nouvelles caractéristiques culturelles parfois surprenantes pour moi qui suis française.


     Pour en savoir plus, je vous conseille de lire ce rapport, qui est vraiment très intéressant et qui explique bien mieux la situation du français en Corée : http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Coree2/han.pdf

4 - La vie est-elle difficile en Corée?


Pour moi non, mais pour un coréen ou un prof vivant seul oui. Le salaire de prof de Fle n'est pas fantastique (25 000w/heure)


Les restaurants sont nombreux, on y mange bien pour pas cher et ils sont ouverts à toute heure du jour et de la nuit! Attention, les plats sont souvent TRÈS épicés!


Concernant le prix du loyer, il peut être extrêmement élevé, il faut donc partir avec un bon pécule.


Pour ceux/celles qui souhaitent arriver dans le pays, le recours à une agence immobilière est souvent nécessaire, pour ne pas dire presque obligatoire.

La plupart du temps, le système du pas-de-porte (key money ou jonsei) s’applique : l’équivalent de deux ans de loyer est demandé à l’entrée dans le logement. En contre-partie, le locataire ne verse pas de loyer, ou un loyer réduit.

Les loyers sont élevés et il est plus facile de trouver un appartement vide que meublé.


Palais.jpg

6 - Est-ce qu’il y a du racisme en Corée ?
- Est-ce dangereux pour les femmes ?

Alors le racisme, oui, il y en a, même si ce n’est pas montr é clairement.

Il m'est arrivé d'être prise à partie et insultée sans raison valable depuis que je suis ici, en tant que simple étrangère au pays. Cela dit, il faut savoir relativiser et prendre de la distance. Ce sont en général des personnes d'un certain âge qui expriment un rejet vis à vis  des occidentaux en général. Des raisons historiques, politiques et économiques, des vécus que j'ignore en sont peut être la raison. Cependant, les "jeunes" sont beaucoup plus ouverts et tolérants à mon égard.

 

7 - Est-ce un pays dangereux ?


Absolument pas!

Oui, il y a la Cor é e du Nord à c ô t é , mais personne ne veut d'une guerre. La Corée du Sud est habituée aux menaces réthoriques proferées par son voisin. À mon humble avis, et c'est ce que tout le monde dit ici, il n'y aura plus jamais de guerre entre les deux pays.

 

Pour ce qui est de la sécurité dans les rues, il n'y a aucun problème. C'est même plus sûr qu'en France. Pour les femmes, évitez malgré tout le décolté, réservé aux "filles de la nuit".

Pour laisser un commentaire à Sandy
Toutes les photos et textes sont protégés par le droit d'auteur
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com