6.8 - "Le français sur objectif spécifique: ... "

Partagez la page :

 "Le français sur objectif spécifique :

de la programmation à l'enseignement "


le lundi 11 mars 2013

Ciep - "les métiers dans le monde" BELC 2013 - Paris

Mme Chantal Parpette,

professeure à l'université Lumière - Lyon 2

 

1 - Introduction.

Madame Chantal Parpette est Docteur en science du langage. Elle a enseigné le  français langue étrangère dans une école d'ingénieurs avant d'intégrer l'université Lyon 2 pour y enseigner la didactique du Fle.

Une partie de ses travaux portent sur les discours d'enseignement, qu'il s'agisse des cours magistraux à l'université ou des discours des enseignants en primaire ou collège. Ils s'intéressent également à la place de la parole des élèves dans la classe.

L'objectif du français sur objectif spécifique est d'offrir à des apprenants professionnels une formation linguistique la plus adaptée possible à leurs besoins, dans un temps limité. Cela suppose une démarche de formation qui intègre fortement programmation et enseignement, sur des thématiques et des situations souvent éloignées de ce que traitent habituellement les formations linguistiques généralistes.

C'est une démarche exigeante qui demande des conditions institutionnelles favorables. L'important est en effet que la démarche soit pensée à tous les niveaux - institution, responsable de formation et enseignant - pour qu'elle puisse efficacement être mise en oeuvre en fonction des conditions locales.



retour au sommaire

 

3 - Sous-champ didactique du FOS : l'ingénierie didactique

L'élevage d'ALPAGAS, par des austaliens (les éleveurs, pas les Lamas!), à Saint Chamond (42 - Loire, 60 Kms de Lyon), va servir de base au travail de découverte de l'ingénierie didactique du FOS.
Celle-ci comporte les points suivants :
1- travail de terrain,
au cœur de la démarche
2- programmation :
compétences à faire acquérir
3- compétences pédagogiques


Quelles sont les situations de

communication ?


- avec le monde vétérinaire, oralement en cas de maladie, par écrit pour

  prendre connaissance des normes sanitaires.
- Partie commerciale avec la clientèle pour vendre la laine (rarement les

  animaux!)

- et enfin, ce qui n'était pas attendu : la participation à des concours de

  beauté !


Ce ne sont pas les situations professionnelles qui doivent être listées, mais les situations de communication. Pour se faire, il faut prendre contact avec les personnes concernées et les suivre dans la réalisation de leurs tâches quotidiennes pour connaître les besoins linguistiques.

On ne peut pas inventer les discours, car souvent, on va se tromper. Il faut donc aller collecter les données sur place, avec des enregistrements et des prises de notes. On relèvera ainsi les documents utiles, comme pour avec nos éleveurs, une fiche d'inscription au concours de beauté pour alpagas !


(Ndrl: vous avez tous les resultats du concours mars 2013 ainsi que le reglement sur le site  de la société suisse des camélidés.)


retour au sommaire

 

5 - Différences FG / FOS

 

Français Général

FOS

1 – Objectif    large

1 – Objectif    précis

2 – Formation   à moyen ou

         long terme

2 – Formation   à court terme

                      (urgence)

3 – Diversité thématique et

        compétences

3 – Centration   sur certaines

         situations et compétences

4 – Contenus maitrisés par

         l’enseignant

4 – Contenus    nouveaux, à

         priori pas/peu maitrisés

5 – Travail  autonome de

         l’enseignant

5 – Contact avec les acteurs du

         milieu d'étude

6 – Matériel     disponible

6- Matériel     à élaborer

7 - Activités

didactiques

 

Le FOS n'a rien inventé dans le déroulement de la classe. Les activités didactiques sont identiques. C'est avant que se fait la différence.


retour au sommaire

 

6 - La collecte des données

Il y a deux types de données :
- les données existantes
- les données sollicitées
1- Les données existantes


Elles correspondent aux réalités dans lesquelles se trouvent les gens dans une situation donnée, à un moment donné, qui structurent les situations.
Elles peuvent être écrites et ne sont pas difficiles à trouver (photos d'alpagas ou fiche d'inscription au concours de beauté). 


Il peut également s'agir de film, qui nécessite des enregistrements de qualité, ce qui peut être plus délicat si on ne dispose pas d'une équipe entrainée.

C'est parfois plus compliqué :

- à réaliser

- mais aussi à saisir en raison d'un vécu partagé parfois très elliptique qui peut nous échapper, avec un fond de connaissances qui peut rester obscure quand on ne fait pas parti de ce vécu.

2 - Les données sollicitées


Elles correspondent aux explications. Il s'agit de faire expliciter les situations pour les reconextualiser face à un public qui en a besoin.

Non seulement ces données (sollicitées) viennent donner du sens aux données existantes, mais elles peuvent venir aussi les allèger, lorsque celles-ci sont trop lourdes et non exploitables (comme un cours de biochimie d'une heure et demie), en servant d'étape préparatoire. On peut ainsi demander par exemple de faire un résumé du cours en faisant ressortir les points essentiels.


Les données sollicitées peuvent donc :

- expliciter

- remplacer

- créer des étapes intermédiaires


retour au sommaire

SOMMAIRE de la PAGE :

1 - Introduction
 
2 - En FOS,
pas de balade linguistique.


3 -
Sous-champ didactique du FOS : l'ingénierie didactique

4 - Schéma de mise en oeuvre  d'un projet FOS

5 - Différences FG / FOS

6 - Collecte des données

7 - Stratégies institutionnelles
et question de faisabilité

8 - Conclusion
 
   


Vous pouvez cliquer sur les MOTS en bleu (liens internes)
pour vous rendre directement à la rubrique concernée.

 

2- En Fos, pas de balade linguistique,
il faut aller au plus vite là où il faut !

En FOS, la réflexion didactique est faite pour intervenir sur le terrain.

La plus grande partie des gens qui apprennent une langue étrangère sont inscrits dans un parcours pédagogique dans le cadre d'une "formation intellectuelle" au même titre que pour les autres disciplines, c'est à dire, dans un apprentissage sur le long terme, de type extensif. On apprend une langue  (dont le français) au même titre que les maths, pour re-modeler sa pensée. Il s'agit tout simplement des élèves des systèmes éducatifs (de tous les pays) qui apprennent le français comme langue étrangère pendant leur scolarité.

D'un autre côté, on se retrouve aussi face à des gens qui éprouvent brusquement un besoin en langue. C'est le cas par exemple des ressortissants d'un pays s'ouvrant au tourisme et dont le personnel hotelier, des offices de tourisme et autres se retournent vers les IF ou AF pour répondre à un nouveau besoin d'échanges avec leur clientèle. C'est aussi le cas, plus surprenant, de l'armée Brésilienne... qui envoie du personnel d'aide à Haïti, des étudiants chinois qui se trouvent brusquement en possibilité de faire des études en France alors que le français n'était pas une langue enseignée dans leur parcours antérieur, mais aussi des programmes de coopération de type médical, avec des médecins d'asie venant assurer dans les hôpitaux des fonctions de FFI (Faisant Fonction d'Interne), avec un niveau en français insuffisant. Or, dans ce cas, on n'a pas le droit de se tromper dans la communication avec les patients ou leur familles sans risquer de graves conséquences.
Dans tous ces cas, parmi d'autres, le crière principal est la situation d'urgence, urgence qui va de quelques mois à un an au maximum pour assurer une formation préliminaire indispensable.

En Fle, on a le temps de se promener dans la langue, en fonction des programmes, des enseignants, des lieux, avec des thématiques et un travail sur les compétences variables

En FOS, on n'a plus le temps de se promener dans la langue. On va juste traiter une partie de langue, à partir de situations de communications pertinentes. Nous irons donc nous promener plutôt sur le terrain pour une collecte de données.

Il va falloir énumérer les situations possibles, faire des hypothèses et les vérifier. C'est cette démarche qui justifie l'émergence de ce "sous-champ" dans la didactique du Fle.



retour au sommaire

 

4 - Schéma de mise en œuvre d'un projet FOS

1 Situation de communication

2 Analyse des besoins

(hypothèses)

3 Collecte de données

(des hypothèses à la réalité)

4 Traitement des données

(sélection, reconstitution, transformation)

5 Élaboration des activités d'enseignement

séances de formation (cours de français)


Par rapport au Fle, le FOS comporte donc systématiquement 4 étapes préliminaires indispensables. Ces étapes impliquent un travail de détective sur le terrain. En général, on est bien reçu et accueilli avec joie, sauf dans certaines coorporations plus difficilement "pénétrables", comme surtout "les cuisines". On n'entre pas facilement dans les cuisines, même dans une région réputée pour être gastronomique avec des grands chefs comme Bocuse (sans doute en raison du mythe de l'espionnage, justifiant une certaine pratique sociale).

Un gros travail de sélection des informations, documents et supports collectés doit souvent être opéré car ceux-ci ne sont pas nécessairement utilisables.

Le monde de l'édition offre dans certains domaines quelques matériels, mais plus on est sur une demande précise, moins il y a de documents exploitables.


retour au sommaire

 

7- Stratégies institutionnelles
et questions de faisabilités

Les institutions et directeurs pédagogiques doivent s'investir dans une démarche FOS. Pour cela, ils doivent se poser la question :
Pour quels publics et quels besoins travaille-t-on ? Pour combien de personnes ? Cette demande va-t-elle être reccurente ?
En cas de faible nombre de personnes avec une demande ponctuelle, il n'est pas possible d'amortir ou de faire supporter le coût total de l'investissement humain, matériel et financier au(x) clients(s).

En milieu non francophone, se pose aussi le problème d'accès aux données, d'où l'intérêt d'un partenariat avec des collègues en relation avec des étudiants en Master 1 ou 2. Ceux-ci sont très demandeurs de sujets de ce type et ont des possibilités en temps pour le faire.

Quels dispositifs de cours prévoir ?
En d'autres termes, quelle partie du cours réaliser en présentiel et quelle partie relayer à des plateformes ?

Cet enseignement est à envisager de façon idéal de manière mixte, et ceci pour deux raisons:
- la disponibilité des plateformes, en tout lieu, tout moment.
- la composition du groupe qui est souvent hétérogène avec une partie commune à faire en présentiel , les notions plus spécifiques pouvant être facilement effectuées sur la plateforme.
Qui est en mesure d'élaborer un programme de FOS ?
Ce n'est pas un prof seul car il faut mobiliser beaucoup de personnes. Le FOS est une question de bon sens, c'est très simple. Mais la réalisation est difficile.
C'est une démarche très exigeante, mais ce n'est pas non plus un tout ou rien. On peut y aller de façon progressive. On peut commencer avec des données sollicitées, c'est à dire des interviews, puis se rapprocher progressivement de la situation centrale. C'est un gros travail d'équipe et un partenariat qu'il est souhaitable de pouvoir développer.


retour au sommaire

Pour faire un commentaire sur cette page
CLIQUEZ sur la barre ci-dessous
- Cette conférence peut être utilement complétée par la consultation de la journée de travail concernant "la méthodologie de collecte des données en FOS" qui a eu lieu le 22/03/12 à l'université Lyon 2

- Voir aussi la page module FOS
 
 
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com