Calendrier/Resultats - 21

Calendrier et Résultats - Championnat de France - BELASCAIN U21 - Poule 5

Date Domicile Score Visiteur Horaire N de match Lieu
05/10/2014 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 03-20 CS VIENNE RUGBY -U21 15:00 A1 Stade du Girerd - 117 rue du Stade - 38080 St MARCEL BEL ACCUEIL
12/10/2014 RC SEYSSINOIS -U21 17-07 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 A2  
02/11/2014 STADE OL CHAMBERY -U21 45-10 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 A3  
09/11/2014 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 08-12 RST CMR XV -U21 15:00 A4 Complexe sportif alamercery - av C. de Gaulle - 38290 LA VERPILLIERE
16/11/2014 RUGBY PAYS ST JEANNAIS -U21 14-12 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 A5  
30/11/2014 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 23-13 RC VALLONS DE LA TOUR -U21 15:00 A6 Stade du Girerd - 117 rue du Stade - 38080 St MARCEL BEL ACCUEIL
07/12/2014 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 26-07 RST SAL RCPO -U21 15:00 A7 Complexe sportif alamercery - av C. de Gaulle - 38290 LA VERPILLIERE
14/12/2014 SUD LYONNAIS 2 VALLEES -U21 40-05 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 A8  
11/01/2015 CS VIENNE RUGBY -U21 52-03 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 R1  
25/01/2015 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 07-17 RC SEYSSINOIS -U21 15:00 R2 Stade du Girerd - 117 rue du Stade - 38080 St MARCEL BEL ACCUEIL
15/02/2015 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 00-61 STADE OL CHAMBERY -U21 15:00 R3 Complexe sportif alamercery - av C. de Gaulle - 38290 LA VERPILLIERE
22/02/2015 RST CMR XV -U21 22-06 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 R4  
08/03/2015 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 17-12 RUGBY PAYS ST JEANNAIS -U21 15:00 R5 Stade du Girerd - 117 rue du Stade - 38080 St MARCEL BEL ACCUEIL
15/03/2015 RC VALLONS DE LA TOUR -U21   RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 R6  
22/03/2015 RST SAL RCPO -U21   RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21 15:00 R7  
05/04/2015 RST ASSMIDA - AVENIR XV -U21   SUD LYONNAIS 2 VALLEES -U21 15:00 R8 Stade du Girerd - 117 rue du Stade - 38080 St MARCEL BEL ACCUEIL
giftrophy_

Résumé du 3e match à Chambéry (02/11/2014)

Ce Dimanche, les Belascains disputaient leur troisième match de championnat. Le challenge de début de saison pour notre collectif était ardu puisque après Vienne et Seyssins, Chambéry était proposé à nos joueurs . 
Autant couper court au suspens, le score a largement été en notre défaveur, les Chambériens s'imposant sur un résultat sans appel de 45 à 10. 
Pourtant, à y regarder de plus près, les supporters et parents présents le long de la main courante auront vu une équipe courageuse défendre fièrement ses couleurs pendant une bonne heure avant de céder définitivement dans les vingt dernières minutes. Le premier quart d'heure nous vit d'ailleurs accrocher les locaux au score à 6/3, même si nous étions privés de ballons. Deux essais vinrent alourdir le score dans la deuxième moitié de la première période pour le porter à 21/3 à la pause. Au moment d'un premier bilan à mi-match, il fallait regretter le peu de ballons à jouer en notre faveur et la manière dont ceux que nous avions eu avaient été négociés. Nous retrouvions là nos errements de début de saison en rendant des ballons au pied et en commettant des fautes inutiles ou des mauvais choix de jeu. Mais notre défense restait vaillante et nous faisions preuve d'un bon esprit et d'un bel investissement dans le jeu. De quoi espérer tenir un peu mieux en seconde période.

La seconde période fut marquée par une belle entame de nos joueurs et suite à un beau mouvement collectif, Erwan Bolzan réussit à marquer en coin et ramena le score à des proportions plus équitables, 21 à 10. La suite, les vingt dernières minutes furent un peu plus dures pour nos couleurs. Entre la fatigue offrant des largesses défensives, les blessures et la qualité de nos adversaires du jour, le score enfla un peu démesurément pour terminer à 45 à 10 en faveur de Chambéry. La messe était dite et l'on pouvait rentrer au vestiaire la tête basse, un peu tristes et déçus de ce score ample. Ce match restera néanmoins dans les esprits car il aura montré ce que vaut le haut de tableau de la poule dans laquelle nous évoluons. A notre crédit, il faudra rajouter le fait que nous n'aurons jamais baissé les bras sur ces rencontres et cela nous servira pour plus tard.

En définitive, notre équipe n'est pas loin d'avoir joué trois des meilleures équipes de la poule et je pense pouvoir dire, sans manquer d'humilité, que nous n'avons jamais démérité et que nous avons même été souvent à la hauteur des débats proposés. Sans manquer de respect à nos futurs adversaires, les prochains matchs seront certainement plus équilibrés et l'opposition plus à notre niveau. Il faudra alors essayer de garder un esprit conquérant comme depuis le début de la compétition et surtout tout mettre en oeuvre pour retrouver le goût de la victoire et le plaisir dès Dimanche prochain à La Verpillière.

Franck Felix

5e journée : jour de derby à St Jean de Bournay

Ce Dimanche, l'équipe Belascains se déplaçait à Saint Jean de Bournay pour un derby qui s'annonçait ouvert entre deux équipes mal classées et qui se cherchent dans ce nouveau championnat au niveau étoffé.
La rencontre de ce Dimanche s'est soldée par une défaite 14 à 12, dans un match ouvert qui aurait pu tourner à l'avantage des deux équipes au final.
La partie a mal débuté pour nos joueurs, coupables de mauvais choix de jeu et de fébrilité, plus que de manque d'engagement. Deux hors-jeux nous ont rapidement coûté deux pénalités, ouvrant le score à 6/0. Nos manques récurrents en touche nous ont privé de ballons importants et ont permis à nos adversaires de nous imposer leur pression tout au long de la rencontre. Ce secteur sera à travailler très rapidement pour que nous puissions enfin rivaliser efficacement avec nos adversaires en ayant autant de ballons qu'eux à négocier sur ces phases de jeu.
Près de la demi-heure de jeu, nous avons ensuite encaissé un essai sur un ballon rendu aux adversaires leur offrant une belle occasion de relance. Deux placages manqués ont ensuite permis au porteur d'aller marquer derrière notre ligne, amenant le score à 11/0 en faveur des locaux.
Alors que la messe semblait déjà dite, Erwann Bolzan profita d'un ballon enfin allé jusqu'à l'aile et de choix judicieux du collectif pour marquer un essai juste avant la pause nous ramenant à 11/5. A la pause, l'espoir revenu, tout semblait encore possible.

La seconde mi-temps débuta très bien pour nous puisque Clément Menier profita rapidement d'un ballon tombé par nos adversaires pour aller marquer le second essai de la rencontre et nous faire enfin passer devant au score à 12/11 au bout d'une longue course. Le match semblait enfin avoir basculé en notre faveur. C'était sans compter cependant sur le courage de nos adversaires du jour qui se ressaisissaient et reprenaient l'avantage sur pénalité : 14/11. Il s'en suivait ensuite un gros temps fort de nos adversaires qui pilonnaient notre ligne. Nos joueurs résistaient vaillamment, ne pliaient pas et nous réussissions enfin à nous dégager après avoir passé de longues minutes près de notre ligne en infériorité numérique.
Nos problèmes en touche continuaient à nous mettre sous pression, nous privant de tous nos ballons. Les minutes s'écoulaient alors que le jeu restait équilibré entre deux équipes prêtes à l'emporter. Les trois dernières minutes étaient toutes à notre avantage mais nous n'arrivions pas à concrétiser sur les deux ultimes mêlées mal négociées. Les locaux faisaient bonne garde et sauvaient la rencontre pour l'emporter sur le fil. Le point de bonus défensif venait concrétiser nos efforts du jour bien amèrement après avoir tutoyé la victoire de peu.

La déception d'après-match de nos joueurs est à la hauteur des efforts fournis ce Dimanche. A l'heure du bilan, il reste dommage que notre touche ait été catastrophique. Probablement qu'avec tous les ballons laissés en route dans ce secteur de jeu, nous aurions pu faire basculer la rencontre. Dommage aussi de n'avoir, une nouvelle fois, glané que le bonus défensif à défaut de victoire. Ce groupe, comme depuis le début, continue son apprentissage, sa formation. Il gagne en maturité au fil des rencontres.
Il s'est dorénavant acquis, sur ce Dimanche, un esprit, une cohésion. Pour la première fois de la saison, nous avons enfin entendu les copains en tribune chanter et pousser l'équipe, partager l'après-match avec les titulaires du jour entre la déception de la défaite et la fierté d'avoir vécu une belle rencontre ensemble. Cela est un gage de cohésion pour l'avenir. A condition de l'emporter prochainement pour vaincre le mauvais sort qui s'acharne et récompenser définitivement le groupe.
--
Franck Félix

4e journée : match contre REEL XV à la Verpillière

En me remémorant ce matin la rencontre de ce Dimanche, je me souviens qu'à quelques secondes de la fin du match contre l'entente Chassieu/Meyzieu/Réel XV, nous perdions 12 à 8 seulement. Tout était encore possible. Nous avons alors eu une touche à jouer près de la ligne de nos adversaires mais nous l'avons mal négocié. Si nous avions eu ce ballon, ou même réussi à mieux négocier l'attaque précédente, nous aurions pu l'emporter. Mais en réalité, l'aurions-nous réellement méritée , cette victoire ? Aurions-nous pu lever les bras sans avoir à rougir de notre prestation ?
Pour le savoir, il aurait fallu vivre les 79 minutes précédentes du match et voir comment nous nous sommes rendu la tâche difficile tout au long de ce pluvieux après-midi automnal. Triste et gris comme notre jeu sans inspiration ou continuité du jour. Notre conquête défaillante, catastrophique en touche, ne nous a d'ailleurs jamais permis de nous mettre sur les bons rails, ne nous a jamais offert de bons ballons d'attaque. Bien sûr que les conditions du jour, sous la pluie, n'étaient pas celles des semaines précédentes. La météo du jour ayant réduit le jeu à trois bases simples : conquête, occupation, conservation. Cependant, cela valait pour les deux équipes, pas de fausses excuses. Pour gagner hier, il fallait en premier lieu une bonne conquête, de la solidité sur les points de rencontre et des joueurs vaillants, omniprésents pour proposer du combat partout. Mais aussi de la rigueur dans le jeu. C'est sûrement là que nous avons pêché. Au niveau de l'engagement en ne proposant pas toujours des soutiens efficaces pour avancer ensemble en continuité. Mais aussi au niveau de la rigueur avec trop de mauvais choix, de ballons tombés ou joués trop vite.
La partie a été un long chassé croisé entre les deux formations, prenant tour à tour le score. Un essai en trompe l'oeil nous ayant permis de croire un moment en la victoire. Il faudra cependant reconnaître que la domination fut à l'avantage des visiteurs la majeure partie du temps. Le score serré de la mi-temps permettait d'y croire encore malgré les errements et les mauvais choix de la première période. Hélas, les mêmes maux récurrents vinrent marquer la deuxième mi-temps. Notre ligne resta hermétique mais nos fautes permirent à nos adversaires de garder au pied le score en leur faveur. Nos réactions ne furent qu'épisodiques et trop peu continues pour menacer réellement nos adversaires.
En y réfléchissant après, peut-être avons-nous trop joué à la main, on nous le reprochera, alors qu'il fallait être simplistes et rigoureux pour y arriver. Oserais-je même dire qu'il aurait fallu être minimaliste ? Toujours est-il que la vérité du jeu est là. Pas de bons ballons en conquête, pas de lancements efficaces. Pas de rigueur et de conservation, pas de continuité. On pourrait ainsi continuer longtemps à en parler que cela ne remettrait pas le match sur les bons rails.
Je pense surtout qu'en premier lieu, nous avons raté notre match hier. Sur les points évoqués précédemment bien sûr. Mais aussi sur d'autres choses. Certainement que nous avons également beaucoup manqué de maturité, de l'envie de gagner aussi. Il nous faut encore apprendre à devenir compétiteurs avant d'être joueurs simplement. A savoir se resserrer quand les conditions sont difficiles, à avoir envie encore plus de gagner tous ensemble. Il nous faut apprendre à nous transcender, à aller chercher au fond de nous le petit plus qui fait la différence. Pour arriver à gagner cette dernière touche, à négocier ce dernier ballon qui nous fera gagner demain comme cela aurait pu arriver hier.
Nos joueurs souffrent en ce début de saison. Mais je pense que tout cela est une chose qui les tirera vers le haut par la suite, plus tard dans la saison. A condition de prendre la leçon de chaque chose que l'on vit. D'apprendre des défaites et d'être exigeant avec soi-même individuellement avant de tout réclamer du partenaire de jeu. En devenant une équipe, ensemble. N'oublions pas, pour finir, que nous sommes certainement la seule équipe de la poule à ne proposer que des joueurs 1ère année Belascains. Cela aussi, c'est une difficulté lorsque l'on rencontre des joueurs plus formés encore, plus aguerris. Mais cela peut aussi devenir une fierté, une réussite pour un peu que chacun y mette du sien. Et l'emporte ensemble, définitivement...

Franck Felix

Compte-rendu du match retour au CS VIenne (10/01/2015)

Ce week-end, l'équipe Belascains se déplaçait à Vienne pour le premier match retour de la compétition. 
L'objectif, après deux semaines de quasi-inactivité était d'essayer de reprendre des marques et de retrouver le rythme de la compétition. Entre les blessés et ceux qui n'ont pas donné de nouvelles, le challenge de reprendre contre le leader invaincu pouvait sembler ardu. Et le match le fut. Nos joueurs se sont lourdement incliné sur le score sans appel de 52 à 3 face à une équipe complète et bien organisée, à la hauteur de son classement. 
Nos joueurs se sont tout de même accroché autant que possible pendant la première mi-temps pour jouer au mieux les ballons en leur faveur. Mais les locaux, ayant mis la barre trop haut, étaient intraitables ce Samedi et n'ont même pas laissé de miettes à notre équipe. La seconde période, à sens unique, sembla d'ailleurs être de trop pour un groupe hors de forme.
A leur honneur, le mérite des présents de ce Samedi sera au moins d'avoir été là pendant que d'autres se sont éclipsé.

En guise de leçon de cette rencontre manquée, il va donc falloir, après cette trêve, se remettre à la tâche et retrouver un esprit positif, conquérant et vainqueur pour faire mieux que lors de la phase aller, objectif avoué de ces matchs retour. Alors que déjà se profilent à l'horizon Seyssins, contre lequel le groupe rêve d'une revanche après le court revers de l'aller et Chambéry synonyme de lourde défaite au goût amer...

Franck FELIX

Compte-rendu du match contre Givors (13/12/2014)

Ce week-end les Belascains de l'Entente se déplaçaient à Givors avec la ferme intention d'essayer de clôturer l'année 2014 en beauté par une troisième victoire d'affilée.
Le déplacement proposé à Givors semblait à la portée de cet objectif, Givors étant la lanterne rouge de la poule, n'ayant pas encore remporté de match cette saison. Le match pouvait sembler sur le papier facile à négocier mais cependant le respect de l'adversaire et l'humilité d'avant-match nous imposaient d'être méfiants et appliqués pour l'emporter. 

Le match s'est déroulé dans l'ensemble comme espéré puisque nous l'avons empoté 40 à 5 en marquant six essais contre un seul encaissé. Notre premier quart d'heure nous a vu appliquer les consignes imposées aux joueurs, à savoir proposer des temps de jeu multiples pour pousser nos adversaires à la faute ou essayer de les prendre en défaut à force de pression et de patience offensive. Nous avons ainsi pu scorer à deux reprises et prendre le large. Cela nous a ensuite desservi, permettant à nos adversaires, courageux au possible, de marquer un essai pour se rapprocher de nous. Cette période faible d'une dizaine de minutes ne nous aura vu encaisser qu'un seul essai mais aura eu le mérite de nous avertir de nous méfier de nos adversaires qui avaient décidé de s'accrocher à ce match coûte que coûte. Les dix dernières minutes de la première mi-temps nous ont ensuite permis de reprendre de nouveau le large par un troisième essai laissant entrevoir une issue favorable pour la victoire finale. 
L'objectif de la seconde période était donc de conserver cet avantage et surtout de mettre en place un peu plus le collectif, en liant les avants avec les trois-quarts sur les relances de jeu, en appliquant efficacement les bases mises en place en conquête à l’entraînement tout en restant appliqués en défense. Hors mis une période faible d'une dizaine de minutes, comme en première période, les objectifs ont été tenus. La deuxième mi-temps nous a permis de marquer trois nouveaux essais bien construits et de prendre définitivement le point de bonus offensif. Le but fixé avant la rencontre a donc été atteint et l'ensemble du groupe est à féliciter pour ce match. Une mention sera tout de même accordée à nos adversaires du jour, valeureux, qui n'ont jamais baissé les bras et ont réalisé un match courageux.

La phase des matchs allers se termine donc sur une bonne note et laisse augurer, avec le concours de tous, d'une phase retour plus prolifique encore que ce que furent ces rencontres allers. Cela passera par un investissement sans failles lors des entraînements, une grosse envie sur les matchs et de la régularité dans les performances de chacun. Et puis, il ne faudra pas oublier de rajouter ce petit soupçon d'affection, de camaraderie et de solidarité entre les joueurs qui fait les belles et grandes équipes et rend meilleur dans les moments difficiles. A ce prix, nous pourrons entrevoir de belles choses pour le retour des beaux jours au Printemps, tous ensemble..."

Bonne journée,
--
Franck Félix

Compte-rendu du match retour contre CMR XV (22/02/2015)

Ce Dimanche, les Belascains se déplaçaient à Pusignan pour y rencontrer l'équipe de Chassieu/Meyzieu/Reel XV. 
La semaine de travail de notre collectif ayant été un peu plus studieuse et plus suivie que les précédentes, nous avons pu travailler avec plus d'efficacité que précédemment. Ainsi, cela nous a amené à nous déplacer chez nos voisins de CMR XV avec un peu d'ambition. 
Avant la rencontre l'accent a été mis en priorité sur un objectif primordial, bien avant de penser au score : prendre du plaisir. Après la rencontre, malgré la défaite 22 à 6 sur un score bien plus négatif que ce que fut la teneur des débats, l'objectif a été atteint. Notre équipe a su Dimanche se retrouver sur plusieurs points. En premier lieu, nous avons déjà retrouvé une certaine solidarité collective, un esprit de groupe qui nous faisait défaut et là est la base, le ciment de notre sport. En cela, ce match est une réussite, une référence à garder à l'esprit pour la suite. 
Sur le plan du jeu, nous avons su malgré quelques absences encore, proposer un rugby des plus agréables, varier notre jeu et proposer un rugby intéressant et plein de vie. Il nous manque peut-être encore un peu de puissance pour arriver à franchir en attaque mais les prochains retours des blessés nous amèneront sûrement un peu plus de cette force nécessaire pour mettre à mal les défenses. Ce problème de franchissement et de continuité ensuite aura d'ailleurs été notre problème du jour. Nous avons joué, multiplié les temps de jeu mais pas assez réussi à franchir en avançant. Dommage. Mais le fait d'avoir des regrets est déjà une belle réussite, un gros point positif après les récentes déconvenues. Il reste à travailler sur ces thèmes et avec le même esprit positif, pour proposer une belle opposition à nos voisins de Saint Jean de Bournay dans 15 jours puis face à La Tour du Pin après pour redorer le blason et mettre en valeur les qualités naissantes de ce Dimanche. 
La mêlée a été excellente, la touche efficace et cette conquête retrouvée nous a sûrement fait du bien, donné des munitions pour jouer de bons ballons ensuite derrière. La défense a été solidaire et le groupe a su être positif sur la rencontre. 

Pour en finir, il arrive, au gré des matchs ou des entraînements, que le ton monte entre les joueurs et l'encadrement, que certaines fois l'ambiance soit plombée par ce que nous jugeons être de mauvais comportements. Cela est bien normal, c'est le lot de toutes les équipes, de temps à autre, de tous les groupes. Le but est de toujours essayer de demander un peu plus à chacun pour rendre le groupe meilleur et cela passe souvent par des remises en question individuelles ou des recadrages. D'ailleurs pour réussir de belles choses dans la vie, il vaut mieux s'entourer de gens un peu excessifs plutôt que trop lisses ou fades. En tous les cas, le message est passé ce Dimanche avec ce groupe. L'objectif du jour était de prendre du plaisir et ce fut le cas. Le seul énorme regret qui subsistera de cette belle journée sera de n'avoir finalement pu l'emporter dans un match où il y avait la place de le faire, incontestablement. Peut-être aurait-il déjà fallu lutter contre la pluie de pénalités dont fut victime notre équipe, face à un arbitrage résolument à sens unique. Les vainqueurs soutiendront que ce ne fut pas le cas, nous  insisterons de notre côté sur ce point. En tous les cas, le sentiment qui domine aujourd'hui est de la tristesse pour ce joli groupe de copains qui a réalisé ce Dimanche une bien belle prestation malgré la défaite et méritait plus. 

En attendant mieux dans 15 jours...

Bonne journée,
--
Franck Félix

Compte-rendu du match retour contre Seyssins (25/01/2015)

A l'entame des matchs retours, l'objectif fixé aux joueurs Belascains par l'encadrement pour cette deuxième partie de saison était d'essayer de faire mieux que lors des matchs allers. Premièrement afin de se donner un challenge sportif et secondement pour valider une progression que le collectif aurait vécu sur la saison. 
A ce jour, après deux rencontres retour et deux défaites non bonifiées comme lors de la phase aller, le challenge n'est pas encore tenu. Il faut dire que la fin d'année précédente et le début 2015 ont été un peu durs pour notre collectif. Avec quasiment 3 semaines sans jouer ni s'entraîner, entre la coupure imposée par les absences lors des fêtes de fin d'année et les aléas météorologiques rendant les terrains difficiles à utiliser, il aurait été difficile de faire mieux. Notre équipe, qui commençait à se trouver des repères, s'en est retrouvée affaiblie depuis cette pause forcée. 
Certains éléments ont également quitté le collectif ou l'ont un peu délaissé. Entre les défections des uns ou les absences récurrentes des autres, le groupe ne peut pas toujours compter sur tous ses membres pour se défendre et cela est dommage. Alors, malgré la difficulté de quelquefois, hommage doit être rendu à ceux qui continuent à jouer et à s'investir aux entraînements de manière régulière. Certains ne jouent pas toujours à leur poste et donnent de leur personne pour l'équipe. Et ce sacrifice pour le bien du groupe vaut toutes les qualités sportives du monde.

Ce week-end, l'équipe Belascains rencontrait donc celle de Seyssins, troisième du classement et la partie s'annonçait une nouvelle fois difficile. Nous avons pu compter sur le renfort de deux joueurs Seniors de l'Avenir XV venus enrichir le groupe de leur participation aux entraînements de la semaine et au match de ce Dimanche. Eux aussi se sont investis avec sérieux dans le groupe et ont participé courageusement au match.
La rencontre a été difficile face à ce troisième de poule. Nos adversaires du jour mieux organisés et surtout plus en place et prêts physiquement nous ont fait souffrir. Nos imprécisions dans le jeu, notre inefficacité en touche chronique revenue au premier plan et l'absence de buteur nous ont encore un peu compliqué la tâche. Au final, nous avons concédé trois essais et n'avons réussi à en marquer un, à force de courage. Nos joueurs n'ont pas baissé les bras mais la marche était encore aujourd'hui trop haute face à des joueurs plus aguerris physiquement et techniquement, mieux en place. Au final, le score a été de 17/7, le même score exactement qu'au match aller. Avec les mêmes regrets de n'avoir pu mieux faire. 

La période des voeux touche à sa fin, elle n'est pas encore terminée mais elle s'en approche. Aussi, je me permettrais de faire un voeu pour cette équipe. Celui d'espérer que nous retrouvions rapidement des couleurs par le retour des trois ou quatre joueurs sur qui l'on compte depuis quelques temps mais qui nous font faux bond depuis. La deuxième espérance est celle de retrouver de nouveau un groupe frais, envieux de jouer au rugby et de partager la fin de saison ensemble, concentrés sur l'équipe Belascains. On pourrait alors se prendre à rêver un peu et espérer réaliser une bonne deuxième partie de championnat, à la hauteur des espérances de l'encadrement. Ce groupe pourrait alors se prendre à rêver ensuite d'un bon parcours ensuite en Challenge Sud-Est, à la hauteur des vraies qualités de ce collectif...  

Bonne journée,
--
Franck Félix

Compte-rendu du match retour contre Chambéry (15/02/2015)

Les hasards du calendrier ont voulu que cette saison notre équipe Belascains rencontre en début de phase aller et retour les trois premiers du classement à la suite. Ainsi, nos joueurs ont eu la lourde tâche d'enchaîner trois rencontres de suite contre Chambéry, Vienne et Seyssins en ce début de phase retour. 
Autant dire que ces trois équipes sont largement au-dessus de la poule et que le suspens contre ces formations est proche du néant tant leur niveau de jeu est supérieur au nôtre. Mais ce niveau de jeu est formateur et il montre à nos joueurs ce vers quoi il faut tendre, l'objectif qu'il faut essayer d'atteindre au travers de ces difficiles rencontre. Cela nous montre à quel point le chemin est long pour arriver à de bons niveaux de jeu comme celui de ces équipes et l'objectif est de les imiter au niveau de l'exigence sportive. A défaut de rivaliser un jour avec eux peut-être, qui sait ?

Sur le plan comptable, le score aura été de 61/0 pour Chambéry au final. Le score, par sa froideur, révélera de lui-même la différence entre les deux équipes. D'un côté une équipe chambérienne pleine de qualités, concentrée et appliquée, organisée au possible, maître de son sujet. De l'autre, une équipe qui se cherche depuis quelques temps, dans le doute et hors de forme en raison de son manque d'application à l'entraînement récent. Malgré cela, à leur honneur, nos joueurs auront fait une bonne prestation durant les vingt premières minutes, s'accrochant en défense et s'impliquant dans le combat avec générosité. Certains auront tenu leur place à des postes auxquels on ne les attendait pas forcément et amené un peu de fraîcheur au groupe par leur positivité et leur envie. Mais en rugby, les surprises sont rares et le plus solide et le plus prêt physiquement l'emporte la plupart du temps. Il aura juste fallu attendre que la fatigue fasse son office pour que les chambériens déroulent définitivement. 

Dorénavant, l'ouragan est passé. Les trois premiers de la poule nous ont fait souffrir physiquement et sportivement. Affectivement aussi probablement. Il en est ainsi. Mais à compter de ce jour, il ne reste plus à jouer que des équipes d'un niveau égal au nôtre, des adversaires de valeur similaire. Maintenant, place est laissée au courage, au forceps, à l'envie et à la solidarité pour terminer avec panache et fierté une saison douloureuse par moments . 
Plus de sombres excuses ou de passes-droits, l'heure est maintenant au rugby et à la solidarité. La possibilité existe de faire une belle fin de saison, avant de déjà penser  ce que sera la prochaine pour les clubs et les acteurs de cette équipe. Je pense que ce groupe, ses encadrants et tous ceux qui les suivent ont désormais la possibilité d'aller se chercher une fin d'aventure à la hauteur des espérances de chacun en début de saison. A condition d'y mettre les ingrédients nécessaires à l'entraînement, avant, pendant et après. A compter de Mercredi." 

Bonne journée,
--
Franck Félix

Compte-rendu du match retour Assmida Avenir XV / SAL Saint Priest (22/03/2015)

Le match de ce Dimanche contre Saint-Priest avait lieu à Ozon, faute de disponibilité de terrain et en raison de l'entente en Moins de 21 entre Saint-Priest et Ozon. 
C'est un groupe Belascain une fois de plus remanié à cause des forfaits et absences de dernière minute qui se présentait donc au coup d'envoi. Remanié mais pas d'un niveau inférieur, bien au contraire. L'objectif de ce match étant bien sûr de renouer avec la victoire suite à la courte défaite de La Tour du Pin le week-end précédent. 

En premier lieu, nos joueurs auront appris ce Dimanche, s'ils en doutaient, que le rugby est d'abord un sport dans lequel le combat collectif et l'envie sont primordiaux. Aussi longtemps que durera ce jeu, la vaillance, l'envie et l'agressivité positive resteront des valeurs essentielles à la victoire, au-delà des valeurs intrinsèques de chacun mises bout à bout. Les dominantes techniques, tactiques et stratégiques comptent aussi bien évidemment mais les premières choses qu'il faut sont ces qualités "psychologiques" d'aptitude au combat que génèrent ce jeu. 
La majorité des observateurs conviendra que notre collectif avait largement les qualités individuelles pour s'imposer et que nos joueurs avaient certainement les moyens techniques de le faire, les compétences sportives pour s'imposer. Mais nos adversaires nous ont opposé une vaillance sans faille, une envie, une solidarité et une détermination qui ont su faire la différence. Ajouté à cela un brin d'agressivité, parfois limite, il n'en fallait pas plus pour faire déjouer notre collectif qui s'est mis à douter en reculant, après avoir pourtant ouvert le score par un essai à 5/0. Nos adversaires ont alors su rendre les points de rencontre plus âpres, plus rudes. Cette agressivité est leur force, ils ont su l'utiliser et nous faire reculer, douter. Et en cela, ils méritent leur victoire. A ce jeu d'échec, chacun avance ses pions et nous avons perdu sur ce plan. Les vingt dernières minutes de la première mi-temps ont été tout à l'avantage de nos adversaires après notre baisse de niveau. Deux essais concédés "avec amabilité" ont permis à nos adversaires de prendre le score à leur avantage pour mener 14/12 à la pause. 
La pause a permis aux coachs de remettre chacun devant ses responsabilités de joueur, de redemander à tous plus de férocité, de saine agressivité pour rivaliser enfin. Les quelques changement de la pause, après "négociations" avec les intéressés, ont redonné de nouvelles qualités à notre groupe. Cela s'est ressenti rapidement puisque nous avons dès lors réussi à marquer un essai et à recoller à 14/12. Il restait alors assez de temps pour reprendre le score et l'emporter mais, comme à La Tour du Pin, rien n'est venu et nous sommes venus mourir à deux petits points des locaux. Plein de regrets et confus de notre première période couarde qui nous aura coûté le match. Les quelques échauffourées de fin de match ou les insultes à l'un ou l'autre n'y auront rien changé. Pas plus que les mots déplacés à l'attention de certains membres de l'encadrement, relevant plus du dépit de l'instant que de la colère maîtrisée.

En définitive, il ne restera qu'un match à jouer en cette fin de saison. Dans quinze jours, contre Givors. Et encore, pas sûr que celui-ci se fasse faute de combattants à Givors. Il faut espérer que ce match aura cependant lieu. Cela permettrait de conclure une belle saison, un peu difficile par moments contre les grosses équipes, pleine de plaisir, de couleurs et de fierté dans les derbys contre les voisins isérois. Pleine aussi de défaites injustes ou méritées, de belles victoires prometteuses, de souvenirs. Mais surtout, garante d'une formation que ce niveau de jeu intéressant aura su donner aux joueurs et au plaisir que chacun aura pris au-delà des maux habituels de ces catégories où il n'est pas toujours facile de réunir tout le monde à l'entraînement. 
Et ensuite, que sera la saison prochaine pour ce groupe ? L'Avenir nous le dira bientôt..."

--
Franck Félix

Compte-rendu du match retour Vallons de la Tour (15/03/2015)

Ce Dimanche, l'Entente Belascains se déplaçait à la Tour du Pin pour y rencontrer nos voisins des Vallons de la Tour. L'objectif avoué avant la rencontre était de l'emporter puisque le match aller s'était soldé par la première victoire de la saison après l'une des rencontres les plus abouties de notre collectif sur la phase aller. 
Le match ne s'est pas totalement déroulé comme espéré puisque nous nous sommes inclinés au final sur un score de 15 à 10. Il a donc fallu se contenter du point de bonus là où nous aurions espéré les quatre points de la victoire, à notre portée.

Les premiers temps de jeu ont d'ailleurs été à notre avantage et nos adversaires, plus pénalisés que nous nous ont laissé de belles occasions de scorer dans les vingt premières minutes. Il n'aura manqué sur ce début qu'un buteur en réussite pour marquer quelques points au pied. Ceux qui se sont investis dans cette tâche n'auront pas trouvé de réussite en dépit de leur volonté. Personne ne leur en voudra dans le groupe, le seul regret sera de n'avoir pas réussi à engranger de l'avance sur ces occasions. Dommage car cela aurait pu nous permettre de prendre quelques longueur d'avance et d'obliger nos adversaires à courir après le score. Nous avons cependant montré de belles intentions sur ces vingt premières minutes et dominé les débats. 
Passé cette séquence, les débats se sont équilibré et nos adversaires ont réussi à marquer, prenant le score à leur avantage. Un essai bien amené sur un groupé efficace après une touche, une transformation et une pénalité. Il n'en fallait pas plus pour nous retrouver à 10 longueurs à l'approche de la pause : 10/0. Notre temps fort de fin de première période nous permit néanmoins de retrouver des couleurs grâce à un essai de filou de notre demi de mêlée pour mourir à 10/5 avant la pause, en regrettant les quelques maladresses et les passes de trop du premier acte.

La pause permit de remettre en place le collectif et de proposer une seconde période encore plus tournée vers le jeu et l'offensive. Cette seconde mi-temps fut donc marquée par la même envie de jouer mais aussi par les mêmes maux récurrents qui nous accompagnèrent durant l'après-midi. Notre maladresse et notre manque de patience. Nos adversaires, comme en première période profitèrent de l'un de nos rares moments d'inattention pour marquer en surnombre en bout de ligne. La transformation manquée, le score se retrouvait à 15/5 pour la Tour du Pin. 
Il s'en suivit une grosse domination des locaux face à laquelle notre défense fit front. Les débats repartirent en notre faveur sur le dernier quart d'heure et nous réussîmes à marquer un nouvel essai pour recoller tout près à 15/10. Les dernières minutes, toutes à notre avantage ne furent pas positives et le match se termina sur un ultime ballon enterré à 2 mètres de la ligne turripinoise. L'arbitre stoppa les débats sur cette action au grand dam de nos joueurs. Dommage, mais la chance était passée un peu plus tôt dans la rencontre, avant ce dernier ballon. Il aura, en définitive manqué de peu de choses pour arracher une seconde victoire face à une équipe à notre niveau qui se sera investie avec courage en défense, jouant elle aussi sa chance avec panache. Au final, cela offrit au observateurs une belle rencontre rythmée, engagé et plaisante. 
 
Il reste maintenant à souhaiter que les deux derniers matchs de championnat face à Saint-Priest Dimanche et Givors ensuite soient de ce calibre au moins au niveau de l'envie et de l'investissement des joueurs et la saison en matchs de poule sera déjà une belle réussite. Avec la même application à  l'entraînement que sur les matchs, toujours avec un esprit de jeu et d'envie, cela devrait payer..."

A bientôt,
--
Franck Félix

Compte-rendu du match retour à St Jean de Bournay (08/03/2015)

Le retour des températures printanières et des beaux jours a attiré la foule ce Dimanche au Stade du Girerd. Les visiteurs, Saint Jean de Bournay, se déplaçaient en voisin et ces matchs entre clubs proches ont toujours une saveur particulière pour chacun. Dans la semaine, les joueurs de chaque club se croisent souvent et se chambrent toujours avec un peu de sympathie et pour ces jours là, pas besoin de pression. Chacun sait être prêt au coup d'envoi, question de fierté. L'important restant toujours que le jeu et la fraternité d'après l'emportent sur une passion trop débordante. 

Au coup d'envoi, il faut bien reconnaître que l'avantage était en faveur des visiteurs. Leurs derniers résultats et leur classement faisaient pencher la balance pour eux. Pourtant, dès le début nos joueurs se sont investis efficacement dans la rencontre, portant plus souvent le ballon que des adversaires un peu lents à se mettre en place et régulièrement pénalisés. Cependant, entre une touche encore défaillante et d'autres pénalités jouées trop vite à la main, nous n'arrivions pas à prendre le score. Pire encore, les débats s'équilibraient à l'approche de la demi-heure de jeu permettant aux visiteurs de trouver enfin leurs marques et d'inscrire deux pénalités pour mener 6/0 à la pause. Les vingt premières minutes, de bon augure, laissaient toutefois entrevoir de meilleures possibilités, à condition de gommer les fautes de main et la touche défaillante.
L'organisation collective recadrée à la mi-temps, notre équipe retrouva des couleurs en début de seconde mi-temps. Comme en début de match, nous portions plus souvent le ballon mais nos adversaires arrivaient toujours à défendre efficacement et à ne pas prendre de points. Les minutes s'égrenaient et deux nouvelles occasions sur pénalité permettaient à nouveau au buteur efficace de Saint-Jean d'agrandir l'avance des visiteurs à 12/0 à 25 minutes de la fin pour presque clore le suspens. 
Nos joueurs avaient cependant décidé de perdre en jouant cet après-midi et ils réussirent, suite à un beau mouvement collectif à sauver l'honneur en ramenant le score à 12/5 à l'approche du dernier quart d'heure. Et puis, il y eut ce dernier quart d'heure plein d'envie, de révolte, de fierté et surtout de jeu à outrance. Notre équipe se lança avec envie dans ces dernières minutes et prit le match à son compte d'un coup. Un second essai vint conclure cette belle période nous ramenant à portée de nos adversaires 12/10. Et, alors qu'il ne restait plus que 5 minutes au chronomètre du stade, un dernier mouvement collectif fit chavirer de bonheur le stade, les joueurs et l'encadrement. Un troisième essai de belle facture encore permit à nos joueurs de prendre l'avantage pour la première fois de l'après-midi, avec le bonus offensif en prime. La transformation venait faire basculer définitivement le score en notre faveur à 17/12. 
Il restait 5 minutes à tenir. Celles-ci, nerveuses, brouillonnes, se déroulèrent près de notre ligne. Rien ne sortit de cette séquence entre fautes de mains répétées et mêlées à rejouer. A l'aller, ce furent nos joueurs qui poussèrent 5 minutes durant sans arriver à marquer. Là, le scénario fut à l'inverse. 

Au bout des cinq minutes les plus longues de la saison, l'arbitre délivra les joueurs de son dernier coup de sifflet. Chacun laissa exploser sa joie tout en respectant la tristesse des perdants. C'est sûrement cela la meilleure image de ce bel après-midi, la joie des vainqueurs dans le respect de l'adversaire battu et le bon esprit de tous. Comme il est commun de le dire, pour faire un beau match il faut deux belles équipes. Et ce fut le cas ce Dimanche, personne ne fermant le jeu et pratiquant dans un esprit irréprochable mais engagé. Au-delà des couleurs de chacun, des cultures ou des appartenances à un club ou l'autre, ce fut surtout une belle victoire d'un bien joli groupe sur ce match. C'est cela que chacun de nous vient chercher au fil de la saison. Du jeu, de l'envie, de la solidarité, une belle ambiance tout autour de la main courante et un bon niveau de jeu pour mettre en valeur la formation des clubs, le boulot des encadrants d'aujourd'hui ou de ceux d'avant. En cela déjà, ce fut un beau Dimanche. En dépit de ceux qui ne joueront jamais ici ou là-bas, peu importe. L'esprit de groupe a soufflé et les hommes ont partagé. L'essentiel est atteint...

Vivement Dimanche prochain...

Bonne journée,
--
Franck Félix

ce site a été créé sur www.quomodo.com