Au Tour d'Elles Nouvelle-Calédonie
Le Tour cycliste féminin de Nouvelle-Calédonie
 
 
 
 
 
 

Tout un programme !

C'est tout un programme qui s'est déroulé pour les 32 participantes du 1er Tour cycliste féminin de Nouvelle-Calédonie :
 
> un apéro rencontre en septembre pour découvrir le projet dans une ambiance détendue,
 
> Des entrainements vélo pour rouler en peloton, prendre confiance,
 
> Des entraînements hors vélo à l'occasion de séances PPG ou de séance de Yoga,
 
> La course sur 3 étapes, les 15, 16 et 22 octobre 2016,
 
> L'apéro-débriefing pour échanger sur le bilan de cette 1ère édition.
 

La 1ère édition du Tour cycliste féminin de Nouvelle-Calédonie

Pour cette 1ère édition du Tour cycliste féminin de Nouvelle-Calédonie, 32 coureuses se sont lancées dans l'aventure.
 
Une quinzaine de bénévoles a répondu présent pour encadrer les étapes de la course en toute sécurité.
 
Le Tour cycliste féminin a vu la venue de cyclistes habituées au VTT ou à rouler seules et qui ont pris plaisir à rouler en groupe.
 
Nous avons pu accueillir la meilleure coureuse cycliste de Tahiti, Poérava Van Bastolaire.
 
La venue de la coureuse du Fenua a eu un effet très positif même si son niveau était supérieur à celui des calédoniennes. Elle n’a pas hésité a partagé son expérience et ses conseils avec les coureuses calédoniennes. De plus, le partage sur son compte Facebook, celui de la fédération tahitienne de cyclisme et l’article dans la dépêche tahitienne a donné envie aux cyclistes et triathlètes tahitiennes de créer un événement similaire.
 
Sans surprise, c’est la tahitienne Poérava Van Bastolaire qui remporte le classement général en étant leader sur les 3 épreuves. Le podium sera complété par Maÿliss Bonnace et Julie Gras, toutes deux âgées de moins de 18 ans.
 
La coureuse de Polynésie emporte aussi dans ses valises le maillot de la Montagne rose à pois rouges. Elle sera suivie de Maÿliss Bonnace et Régine Saphores.
 
 

Les entraînements vélo

Quatre entrainements vélo ont eu lieu pour préparer spécifiquement l’épreuve de la Ronde des Dames- Au Tour d'Elles.
 
Le 17 Septembre : sur la Promenade Pierre Vernier.
Objectif : réglage du vélo et rouler en peloton
 
Le 24 Septembre : à la piste de Tina.
Objectif : Rouler en peloton et relance
 
Le 02 Octobre : à Dumbéa.
Objectif : Reconnaissance du parcours de l'étape 3
 
Le 09 octobre : à Dumbéa.
Objectif : Reconnaissance du parcours de l'étape 3

Le profil des participantes

32 féminines d’une moyenne d’âge de 35 ans (de 16 à 61 ans) :
- 21 coureuses ont participé à 3 étapes,
- 6 coureuses à 2 étapes,
- 5 coureuses à une seule étape.
 
- 47 % étaient licenciées triathlon
- 22 % étaient licenciées cyclisme
- 18 % étaient licenciées cyclisme et triathlon
- 12 % n’étaient ni licenciées cyclisme, ni triathlon
 

Réunion de préparation

Une réunion de préparation a été organisée lors d'un apéro au Fronton Basque le 22 septembre pour réunir les féminines intéressées.
 
Cela a permis de lancer les inscriptions, informer sur l’événement, répondre aux questions, adapter la future organisation et montrer que tous les niveaux étaient présents.
 
Cela a également permis de commencer à faire connaissance et créer un engouement pour la course.
 

Les entraînements annexes

Deux séances de PPG (Préparation Physique Générale) chez notre partenaire Oxalis, Hôtel le Hilton. Objectif : préparation physique et cohésion de groupe.
- le 04 octobre
- le 11 octobre
 
Une séance de Yoga a été proposée par une participante, professeur de Yoga entre les deux week-ends du Tour pour garder un lien entre toutes dans une activité non épuisante et nouvelle pour la plupart.
- le 18 octobre

Débriefing et bilan

Un questionnaire de bilan a été envoyé aux coureuses et aux bénévoles pour identifier les points positifs et les points à améliorer ainsi que les souhaits des participantes pour les prochaines éditions.
 
Un apéro-débriefing à la Fiesta le 16 novembre a permis de faire le bilan avec les coureuses et les bénévoles.

Les 3 points forts :
> une bonne ambiance
> la cohésion et l’entraide entre les filles
> l’accessibilité et la diversité des épreuves.
 
100 % des féminines sont partantes pour plus de 3 étapes l’année prochaine.
 
Un intérêt se dégage également pour des étapes dans l'ensemble de la grande terre et des îles.
 
Le souhait a été exprimé en nombre de participer au cours de la saison 2017 à des entrainements, des stages et des compétitions communes.
 
L'idée d'une tenue cycliste "Au Tour d’Elles" intéresse également.
 
Le collectif travaille donc à la réalisation de ces voeux pour 2017 et accueillera volontiers tous les volontaires motivés dans ce projet.