Au Tour d'Elles Nouvelle-Calédonie
Le Tour cycliste féminin de Nouvelle-Calédonie
 
 
 
 
 
 

Etape 1 : Samedi 15 octobre - Criétrium de l'Anse-Vata (Nouméa)

 
28 féminines ont participé à cette première étape composée de 20 minutes de course sur une boucle de 1,4 km ,suivies de 5 Tours.
Les points particuliers de cette épreuve :
- Les demi-tours
- Les relances
- Les conditions météorologiques (route mouillée et vent)
 
Cette 1ère étape est remportée par Poérava VanBastolaire.
Elle est suivie de la triathlète calédonienne Céline Hirzel.
C’est Maÿliss Bonnace qui prend la 3e place au sprint.
 

Etape 2 : Dimanche 16 octobre - Boulouparis-Ouatom-Boulouparis

 
25 coureuses étaient présentes sur cette deuxième épreuve qui avec ses 41 km fut pour de nombreuses participantes un record kilométrique.
Les points particuliers de cette épreuve :
- Un aller-retour (vent de face sur le retour)
- Passage de Camp brun, col de catégorie 1 (points de la Montagne aller et retour)
- De longues parties roulantes
Nouvelle victoire de la tahitienne, Poérava Van Bastolaire. Le podium est complété à la fin d’un sprint de 6 coureuses par Maÿliss Bonnace et Julie Gras.
Le maillot de la Montagne est remporté par Poérava mais sera porté par la seconde, Maÿliss, puisque la coureuse de Tahiti porte dores et déjà le maillot rose de Leader.
 

Etape 3 : Samedi 22 octobre - Dumbéa (Parc Fayard-boucles de Nondoué-col de Tonghoué)

Enjeu particulier pour les 26 coureuses présentes, s’agissant de la dernière étape pour les féminines comme pour leurs homologues masculins.
Un parcours de 37 km composé de 2 boucles de Nondoué, du col de Tonghoué et d'un retour au Parc Fayard par la route de la pépinière.
Les points particuliers de cette épreuve :
- Des faux plats dans les boucles de Nondoué
- Du vent de face avant l’arrivée sur le col
- La montée du col de Tonghoué avec des points de la Montagne à la clé
Un groupe de 7 féminines prit rapidement les devants et put gérer le retour du groupe des poursuivantes grâce aux ardoisiers à moto annonçant les temps d’écart.
Ce groupe de tête malgré plusieurs attaques arriva groupé en bas du col de Tonghoué, juge de paix de l’étape. Poérava Van Bastolaire prit les renes, suivie par Régine Saphores, qui donna du fil à retordre à la coureuse du Fenua. La 3e au sommet, Nathalie Viratelle, prendra la 2e place dans les derniers kilomètres.