AS Tournus Basket
71700 TOURNUS
/
07.66.13.79.14
En 1936 les évènements politiques, apportent des modifications considérables à la société : réduction du temps de travail, droit syndical, congés payés, développement du sport…etc.
Se créent alors les Clubs Léo Lagrange, la FSGT (fédération sportive et gymnique du travail)…etc.
A Tournus, l’ACT, l’Athlétic Club Tournusien, club de basket masculin, voit le jour dès cette année là. Son terrain de jeu se situait sur l’ancien champ de foire, c’est à dire à l’emplacement actuel du parking du Puits des 7 Fontaines, à l’entrée de la route de Plottes,
MM Présent et Duverne en étaient les créateurs et entraîneurs. Coco Besancenot en était un ardent supporter.
Sur cette photo, on remarque à gauche, les piquets qui servaient à attacher le bétail.
Derrière sur la gauche le bâtiment qui abrite aujourd’hui le magasin « le verger de l’abbaye »
Derrière sur la droite le bâtiment de l’actuel café « le boulodrome ».
Les basketteurs sous un de leurs paniers :
Debout : Petitlouis, Maurice Duverne, Jean Vorillon, Présent, René Delongvert, Roger Buatois, Cherpillot
Accroupis : Bourgeois, Brenot, Pierre Galuchot, André Guilloney
 
 
 
Le 5 de base dans une tenue épatante ! :
Cherpillot, Paul Large, Roger Buatois, René Delongvert, Jean Vorillon ( petit détail que ne révèle pas la photo mais que Paul Large nous confie : les chaussettes sont rayées vertes et blanches)
 
 
 
 
 
 
L’ACT accueillait les garçons de Minime à Senior.
En 1937, lors de son premier entraînement , Jean Delongvert , alors minime, a la surprise de retrouver son professeur du collège M. Buguet dans le rôle d’entraîneur ; deuxième surprise : les séances se terminent par le chant de l’International, poing levé …. L’ACT est résolument à gauche.
Puis, vers 1939-1940 tandis que les plus âgés partent à la guerre, les plus jeunes se regroupent sous la bannière de l’EST, l’Etoile Sportive Tournusienne, qui avait déjà pour sections l’athlétisme et la gymnastique.

Année 1941 : 3 Delongvert + 3 Taillandat + 2 copains = 1 équipe de garçons motivés

Debout : René Delongvert, Marcel Taillandat, Maurice Taillandat (cousin de Marcel), Paul Delongvert (frère de René)
Accroupi : André Taillandat (frère de Marcel), Jean Taillandier, Jean Delongvert (frère de René et Paul), « Lolo » Morel
 
 
La « Manu », c’est à dire La Manufacture des Métaux, dont l’usine Téfal est l’héritière, a très tôt soutenu le sport tournusien, par le prêt de terrain et le don de matériel.

Ainsi, la section basket de l’EST pratiquait sur un terrain tout près de la cité Pinochet (bâtiment où s’est installée récemment l’ANPE) avec le soutient de la Manu.
En 1942, le basket tournusien, changera à nouveau de groupe et fera dorénavant partie (enfin !) de l’AST. La Manu continuera durant plusieurs années à proposer à ses salariés et leurs enfants de jouer au basket « cité Pinochet », cela de façon corporative, pour les féminines comme pour les masculins. Les entraînements se feront régulièrement mais un seul match par an était joué, au cours de la coupe Piaton-Pechinet.
 
 
A partir de ~1950, ont aussi existé « les Coquelicots », équipe féminine de basket, qui pratiquait au Parc Chanay et dont Denis Buguet était l’entraîneur.

Cette équipe était constituée de filles qui avaient quitté l’AST, et auxquelles s’étaient jointes quelques nouvelles.

Certaines filles , licenciées aux Coquelicots, jouaient aussi dans l’équipe de « la Manu », entraînées également par Denis Buguet.

Pendant ces quelques années d’existence, il subsista néanmoins une équipe de féminines à l’AST, et les deux équipes eurent l’occasion de s’affronter.

Ce club des « Coquelicots », qui n’a aucun rapport avec celui du même nom de l’équipe féminine Tournusienne de rugby des années 80-90, sera finalement dissous en 1956 et la plupart des filles reprendront les couleurs de l’AST.