AS Tournus Basket
71700 TOURNUS
/
07.66.13.79.14
Au fil des ans, et selon ses besoins, le club a recherché diverses possibilités de finances à travers les opportunités alors présentes.
Subventions municipales:
Dès la fin da guerre, la municipalité soutient le club et ne cessera jamais de le faire
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du 19 octobre 1944 :
M. Godet fait connaître qu’à la suite des événements récents, libération du territoire, la nouvelle municipalité rompant avec la tradition jusqu’ici suivie, décide de fournir elle-même les moyens financiers nécessaires au bon fonctionnement de la société et de ne pas avoir recours aux bons offices de donateurs bien disposés. Pour ne pas gêner ou retarder la constitution d’un nouveau bureau, étant donné la reprise très prochaine de l’activité sportive, les membres de l’ancien bureau directeur ont remis leur démission à M. le Maire de Tournus…/..
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du 6 décembre 1944 :
17 500f sont à partager entre les 4 sections de l’AST. Cette somme se répartit ainsi :
- 7 500f encaissement des cartes de membres d’honneur et honoraire présentées et effectuées à ce jour
- 10 000f première tranche votée par la municipalité d’un lot de 20000f …/…
Soit au total :
- Football 6 500f ,
- Basket 5 500f
- Athlétisme 2 500f ,
- Ping-pong 3 000f.
(Ceci est la première répartition de subvention municipale entre les différentes sections jamais faite. Il s’agit d’anciens francs ! Le montant des subventions, qui évoluent d’année en année et que l’on retrouve dans les comptes rendus de réunion de bureau, ne sont pas reportés ici, tant ils seraient peu parlants, les effectifs et l’inflation ayant connu des variations considérables. La répartition entre les diverses sections se passe toujours sans heurt)
Entrées
Dans les années 40 « les entrées » ont représenté une part importante du financement du club. Là encore les CR sont très riches de discussions, le Basket et le Foot se disputant régulièrement la distribution de ces entrées selon des répartitions qui ne faisaient pas l’unanimité.
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du 6 décembre 1944 :
Entrées au stade : il est décidé que tous les membres actifs devront payer leur entrée à un match n’intéressant pas leur section.
Pelouse : Décidé d’unifier les prix d’entrée au stade et fixer les taux suivants : adultes 10francs; enfants et militaires 5francs.
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du 8 octobre 1945 :
Il est décidé de maintenir le statut que sur les recettes au stade soit football 2/3 , Basket 1/3 , 10% de la recette nette allant à la caisse centrale.
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du 25 novembre 1946 :
M. Buguet demande qu’un pourcentage sur les recettes soit accordé à la section Basket quand celle-ci jouera au stade en même temps que le football ou le rugby, le pourcentage est fixé à 10 pour cent.
Le transfert du terrain de basket à l’emplacement de l’actuel plateau d’évolution est adopté, ceci permettra à la section basket d’avoir son public et contrôler ainsi ses recettes
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du 5 juillet 1949 :
Lettre de la section Basket au sujet du pourcentage à verser à cette section sur les recettes réalisées au stade. M. Dumont défend le point de vue du basket. MM. Gauthrot et Roubaud expliquent au nom de la section football la répartition des recettes notamment en ce qui concerne le match Cheminots de Paris – AST . Il est envisagé une réunion entre les bureaux des sections football et basket. Finalement après intervention de M. Faucillon il est décidé que le basket percevra sur les recettes réalisées par les sections football et rugby le pourcentage suivant :
Jusqu’à 10 000f de recette 15%
Au dessus de 10 000f 10%
 
Les sponsors

Présents dès le premier jour il reste des partenaires d’actualité
Extrait du compte rendu de la réunion du comité de direction ~dèc 1961
…/…montant des subventions reçu pour l’année en cours :
MMT : 80000f ou 800nf
Ets Bouvet : 1500f ou 15nf
…/…donne lecture des lettres envoyées aux autres industriels c’est à dire :
Ets Blot – Fonderie – Airborne – Bardin - Gilles – Bois industriels
Quelques particuliers ont laissé trace de leur don dans les registres:
Extrait du compte rendu de la réunion du comité de direction 30 mars 1962
M. le Président remercie tous ceux qui par leur effort financier apporte un précieux concours à l’AST ex : Mme Bay qui a donné 50nf à l’occasion du décès de son mari et les époux Vion-Eloy 20,10nf à l’occasion de leur mariage
On note aussi dans ce CR :
M. le Président demande s’il ne serait pas possible d’établir une liste de commerçants en leur demandant une aide. Les membres pensent qu’ils font déjà un effort en acceptant les cartes annuelles qu’on leur présente.
Manifestations extra-sportives

Destinées d’une part à resserrer les liens entre membres du club et d’autre part à gagner quelques argents, elles ont toujours existé (voir chapitre correspondant ).
Extrait du compte rendu de la réunion du comité de direction 28 septembre 1967
Il est décidé que les membres de l’AST bénéficieront d’une réduction sur le prix des entrées au bal du 11 mars.
Membre AST 100f couple 200f le couple s’entend homme et femme mariés.
Dans les années 80 elles sont devenues vitales, et bien que l’entraide soit de mise, elles sont alors organisées de façon individuelle par chaque section pour préserver les bénéfices obtenus. Notre club comme ses homologues, devant faire face à des charges de plus en plus importantes, développe encore un peu plus ces manifestations.


Les aides de l’état:
La mise en place d’un emploi-jeune en 2000 s’est accompagnée d’aides de l’état très importantes sans lesquelles cette embauche n’aurait pu se faire. Elles se cachent sous des noms bizarres :

FNDS : Fond National pour le Développement du Sport

AGEFOS : Association de Gestion de la Formation des Salariés

CNASEA : Centre National pour l’Aménagement des Structure des Exploitations Agricoles
(un peu étonnant, mais c’est bien cet organisme qui gère le financement des emplois jeunes ! )
 
Cartes de membre : Un autre moyen de financement que l’on imagine mal aujourd’hui :
Extrait du compte rendu de la réunion du Comité de Direction du18 décembre 1945
Cartes : Après divers échanges de vue, il est décidé :
1°) création d’un nouveau régime de cartes de Membre Bienfaiteur à 500 frs et de porter le prix des cartes des Membres d’Honneur et Membre Honoraire respectivement à 200frs et 50frs.
2°) les cartes saison 1945-1946 seront établies en se reportant à l’exercice précédent
3°) les cartes seront présentées par les membres les mieux introduits auprès des intéressés
4°) chaque collecteur versera le montant de ses encaissements à la caisse centrale qui répartira à chacune des sections proportionnellement à son activité.
Exemple de budget en 1946 ( il s’agit du budget global de l’AST …en anciens francs)
Subvention municipale: 80 000f
Complément de l'état: 4 000f
Manufacture MT: 50 000f
CE de la manufacture: 5 000f
Cartes: 10 300f
 
Exemple de budget en 1999 (il s’agit du budget de la seule section basket…en francs)
Subvention municipale: 17 000F
Aide de l'état: 1 500F
Sponsor: 1 500F
Cotisations : 27 800F
Bénéf des manif extra-sportives: 8 400F
 
 
Exemple de budget en 2002 (il s’agit du budget de la seule section basket…en euros)
Subvention municipale : 3 800€
Aide de l'état à l'emploi jeune : 17 000€
Autres aides de l'état : 3 300€
Sponsors : 200€
Cotisations : 3 500€
Bénéf des manif extra-sportives : 6 000€
Le comparatif est bien sûr difficile puisque les unités ne sont pas les mêmes, on peut néanmoins noter les variations importantes des « parts » de financement.