© 2011 ASIP KARATE CLUB - 75015 PARIS 15EME ARRONDISSEMENT | Téléphone : 0145688810

Les racines de notre Ecole Wado Ryu

Le karaté tel que nous l’entendons, a pour origine Okinawa, une île située entre le sud du Japon et l’île de Taîwan dans l’archipel des Ryû-Kyû ; cet archipel a connu une histoire mouvementée : occupés successivement par les chinois puis par les japonais, les habitants d’Okinawa, l’île principale, ont développé une méthode de combat à mains nues inspirée du Kung-Fu. Transmis en secret jusqu’au 19ème siècle, cet art fut introduit en 1905 dans les écoles secondaires de l’île. C’est seulement en 1936 que les maîtres d’Okinawa décidèrent d’adopter le terme de Karaté. Le “ père “ du karaté moderne qui l’introduisit au Japon fut Gishin Funakoshi (photo ci-contre).
Wado-Ryû veut dire littéralement Ecole (Ryû) de la Voie (Dô) de la Paix (Wa) créée par le maître Hironori Othsuka (il était menkyi-Kaiden [maître] de Jû-Jutsu en 1921) dans les années 30. Il est une synthèse de Karaté d’Okinawa et de Jû-Jutsu. H. Othsuka rencontre Gishin Funakoshi en 1922, devient son assistant en 1925. En 1934 pour des raisons idéologiques que l’on pourrait résumer d’une phrase d’H. Othsuka : “ en défense et en attaque, l’utilisation du poids et des mouvements de votre adversaire joue le même rôle dans la défaite de ce dernier que votre poids et vos propres mouvements “. Il y a rupture entre les deux maîtres et Hironori Othsuka modifie les katas du Shôtôkan, élabore ses propres katas, reprend les noms anciens des katas d’Okinawa et effectue une sorte de “ retour aux sources “.
Jean-Michel Larget

L'art martial

Souvent considéré et pratiqué en tant que technique guerrière, l’enseignement et la pratique des arts martiaux étaient à leur origine tenus secrets. Chaque école, chaque style conservait jalousement ses techniques les plus efficaces, qui n’étaient transmises que de maîtres à disciples. Comme beaucoup de disciplines, l’enseignement du karaté en tant que Budo (voie de la protection) se concrétisa par l’adjonction du suffixe “ do “ qui exprimait ainsi qu’il n’était pas qu’une technique guerrière, mais également une voie d’épanouissement physique et spirituelle. La pratique martiale avec la maîtrise des gestes et de l’esprit est l’affaire de toute une vie durant laquelle le pratiquant se construit dans son art. Dans la pratique du karaté-do, vous retrouverez toutes les valeurs du Budo, symbolisées par le cheminement de l’homme (ou de la femme !) qui recherche au travers de son entraînement, de sa pratique, un perfectionnement qui lui est propre, allant vers la maîtrise de son corps, mais aussi l’élévation de son esprit. Quelle que soit l’origine de la discipline que vous pratiquerez au sein de votre club, c’est vers cette harmonie propre aux arts martiaux que vous irez.
Source F.F.K.A.D.A

Le karaté

La pratique du karaté est souvent associée à l’idée de combat, aux blessures et à la peur. Le karaté est à tort, synonyme de violence. Il ne s’agit pas de se défouler au moyen d’une pratique physique et brutale.
Le karaté est un sport complet. Le corps entier est sollicité harmonieusement et toutes les qualités sont développées : souplesse, puissance, coordination, précision, équilibre, mais cet art martial est en réalité bien plus qu’un simple sport. L’enseignement porte autant sur la maîtrise de l’esprit que sur la voie technique. Le karaté développera donc vos capacités physiques et mentales conjointement, grâce à des exercices appropriés.
Au cours de l’apprentissage, chacun d’entre nous est confronté à des difficultés qu’il faut surmonter. Ce travail personnel crée entre élèves complicité et entraide. Nous sommes adversaires, jamais ennemis. Le respect de l’autre est notre ligne de conduite. Le karaté vous permettra de vous découvrir, de vous remettre en question, de mieux connaître votre corps. C’est sans doute l’art martial le plus élaboré et le plus efficace de tous.
Funakoshi.jpg

kanji_angel
ce site a été créé sur www.quomodo.com