16 rue Charpentier, 92340 Bourg La Reine
07.88.53.27.07
ASBR FOOTBALL

Histoire de la section


La section football de l'Association Sportive de Bourg La Reineest issue de la fusion de trois clubs : l'ASPTT de Bourg La Reine, le Club Sportif de Bourg La Reine et l'Union de Bourg La Reine Sceaux.
Cette fusion a eu lieu en juin 1977.
La section football est l'une des sections les plus importantes en effectif de l'Association sportive de Bourg La Reine (club omnisports) qui en compte 25 à ce jour.

La section dans les années 80 par Alain Duru

Kamel BOUZIDI

Kamel BOUZIDI a exercé son art comme gardien de but dans son équipe du MSPB de BATNA (Algérie), équipe à laquelle il est resté très attaché même après son arrivée en France.

Puis Kamel s'est investi comme entraîneur, pendant une vingtaine d'années au sein de l'ASBR. Disparu trop tôt, l'ASBR tenait à lui rendre hommage en dédiant chaque année un tournoi à son nom.

Pour savoir qui était Kamel BOUZIDI: son lien



François BRISSON

François Brisson débute le football, à l'âge de dix ans, à l'AS Bourg La Reine (jusqu'en 1975), club de la ville où ses parents ont emménagés peu de temps après la naissance des jumeaux François et Gilles. Alors qu'il est en classe de première, il réussit le concours d'entrée au centre de formation du Paris Saint-Germain. Il fait ses débuts en équipe professionnelle le 21 décembre 1975 lors d'un match au Parc des Princes qui se conclut sur la défaite, trois buts à deux, des parisiens sur le Stade de Reims.

François Brisson est un footballeur international puis entraîneur français né le 9 avril 1958 à Saintes. Il évolue au poste d'attaquant du milieu des années 1970 au début des années 1990. Son frère jumeau, Gilles, est également footballeur.

Il est formé au Paris Saint-Germain puis évolue notamment au Stade lavallois, au RC Lens et au Lille OSC. Il compte deux sélections en équipe de France et remporte avec l'équipe de France olympique le tournoi de football des jeux olympiques de 1984

Il devient ensuite entraineur et dirige le Montauban FC, le RC Lens et le Nîmes Olympique. Il occupe actuellement un poste au sein de l'équipe recrutement de l'Olympique de Marseille.

Joël QUINIOU

Joël Quiniou débute dans le football comme joueur dans leséquipes de jeunes de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine), avant de choisir l'arbitrage : « Plutôt que de faire banquette en juniors, j'ai choisi de m'orienter vers l'arbitrage. C'est d'ailleurs un conseil que je donne aux jeunes joueurs.
Il commence sa carrière d'arbitre en première division à partir de 1979. Meilleur arbitre français à la fin des années 1980, Joël Quiniou officie lors de trois Coupes du monde (Mexique, Italie, Etats-Unis).
Ainsi, il détient le record du nombre de matches arbitrés lors de cette compétition : 8 rencontres en 1986 (Uruguay-Ecosse), 1990 (Italie-Tchécoslovaquie, Brésil-Argentine et Italie-Angleterre) et 1994 (Suède-Russie, Allemagne-Corée-du-Sud, Brésil-États-Unis et Bulgarie-Italie).
Il détient également un autre record plus insolite, celui du carton rouge sorti le plus rapidement lors d'un match de Coupe du monde : pendant le match Uruguay-Écosse en 1986, il expulse le joueur uruguayen José Batista au bout de 56 secondes de jeu. Joël Quiniou expliquera sa décision de la manière suivante : « Je ne pouvais pas accepter qu'un joueur rentre sur le terrain pour détruire un adversaire ».
Outre de nombreux matches internationaux comme la finale de la supercoupe de l'UEFA en 1989, la finale de la Coupe de l'UEFA en 1991 ou la finale de la Coupe intercontinentale en 1993, il arbitre trois finales de Coupe de France en 1986, 1989 et 1991.
Durant la Coupe du monde 1998, il organise la prise en charge des arbitres choisis par la FIFA.