Samedi 1er mai

samedi 1er mai

Un 100 km était planifié par l’ACN le 1er mai pour ce dernier week-end confiné. C’est dans une certaine fraîcheur matinale, autour de 6°C, que 8 membres se sont élancés, en deux groupes de 4 pour respecter les règles en vigueur. Participaient Régis, Jean-Louis, Denis, Maurice, Jean, Claude et les deux Philippe. Après une petite boucle dans le marais pour s’échauffer et se réchauffer, direction la Gâtine via Saint Maxire. Le thermomètre grimpant un peu, les conditions deviennent agréables, ensoleillées et peu ventées, contrairement aux jours précédents. Après Saint Maxire, les côtes s’enchaînent, le parcours totalisant 950 m de dénivelé positif. Une pause casse-croûte devant le beau plan d’eau de Verruyes -en tout cas pour le second groupe de cyclistes- et c’est reparti. Les routes empruntées sont plaisantes, tranquilles mais globalement assez roulantes. Finalement, les règles du confinement nous auront permis de découvrir près de Niort des routes très intéressantes et de changer un peu nos habitudes. Ce circuit du 1er mai les exploite bien. Après Saint Lin, le parcours est encore vallonné jusqu’à Augé, puis devient nettement plus roulant et descendant jusqu’à Niort que le second groupe atteint vers 13h, le premier ayant passé la ligne d'arrivée à 12h40.

Cette sortie a aussi été l’occasion pour Philippe d’effectuer un petit comparatif entre 2 GPS : le Garmin Edge 200 du club (d’ailleurs à disposition) et le Bryton Rider 420 . Tous les deux sont en mode guidage ; l’affichage de la trace est un peu plus net sur le Garmin, d’autant que le pointeur de position sur le Bryton se balade souvent à 1 ou 2 mm de la trace. Les 2 GPS réagissent exactement au même moment pour afficher les changements de direction, impossible de les distinguer dans cette fonction essentielle de l’appareil. Les boutons du Bryton sont plus faciles à manipuler avec des gants et en mode compteur, le plus grand écran du Bryton est plus agréable.
En mode préparation, il est plus immédiat de charger un itinéraire dans le Garmin, il suffit de copier le fichier dans le bon répertoire ; sur le Bryton il faut coupler avec l’application Bryton Active installée sur le smartphone. C’est finalement là à mon avis le principal critère de choix : phobiques du smartphone, fuyez le Bryton, les autres apprécieront la richesse de l’application pour configurer et échanger les données avec le GPS.
En tout cas, deux appareils qui permettent de profiter pleinement de la route.
Philippe B.
ce site a été créé sur www.quomodo.com