REGLEMENT F5B

MOTOPLANEUR ELECTRIQUE F5B 7 ELEMENTS RADIOCOMMANDE

(Catégorie nationale)

1. Définition

a) Définition

Cette compétition pour motoplaneurs électriques radiocommandés comprend deux épreuves:

1. Une épreuve de distance

2. Une épreuve de durée et de précision d'atterrissage

Ces deux épreuves seront effectuées au cours du même vol. Deux vols au minimum et un maximum  de 8 vols seront réalisés. Si plus de 3 vols sont effectués, le résultat le plus bas de chaque  compétiteur sera supprimé.

b) Caractéristiques du modèle

Surface minimale .......................................................................... 20 dm²

Charge alaire FAI maximum ......................................................... 75 g/dm²

Type des éléments de batterie ..................................................... Lithium Polymère

Nombre maximum d’éléments en série ........................................ 2

(les cellules en parallèle ne sont pas autorisées)

Poids maximum du pack de batterie ............................................ 300 g

Poids minimum du pack de batterie ............................................. 200 g

L’énergie est limitée par un système électronique qui coupe le moteur (max 800 Watt-min).

2. Aire d'évolution et organisation

Deux plans verticaux, parallèles, imaginaires, distant de 150 m, déterminent les points de virage et sont  appelés base A et base B. Une ligne de sécurité est établie perpendiculairement à ces deux plans. Les  dispositifs optiques utilisés pour déterminer le franchissement des bases A et B sont placés à une  distance de 5 m de cette ligne de sécurité.

Pour l'atterrissage, l'organisateur doit tracer trois cercles concentriques de respectivement 30, 20 et 10 m  de diamètre, situés sur le terrain, à un endroit où il n'y a pas de risque de collision avec d'autres modèles  en train de faire l'épreuve de distance.

3. Calcul des points

a) Pour chaque vol, le nombre de points total de chacun des concurrents est obtenu en additionnant les  points obtenus dans les épreuves A et B.

b) Le résultat individuel de chaque manche est un rapport à 1000 au prorata du meilleur résultat de la  manche.

Points manche = 1000 multipliés par le score individuel et divisé par le score du meilleur sur la

manche.

Ce résultat est édité avec une décimale.

c) En cas d’ex æquo, le meilleur score individuel sera pris en compte.

Réf N° 350 Applicable au 1er janvier 2011 Page 6

4. Lancement

a) Avant le lancement, le pilote doit indiquer à son chronométreur la façon dont il commande son ou ses  moteurs à partir de son émetteur (marche, arrêt, inversé).

b) le départ se fera à moins de 10 mètres de la Base "A".

c) Le modèle sera lancé à la main par le pilote ou son aide, sans l'aide d'aucun dispositif de lancement.

Le modèle ne devra pas être lancé d'une hauteur plus grande que celle que n'atteint normalement le  lanceur.

5. Epreuve de distance

a) Cette épreuve doit être réalisée en 200 secondes à partir du moment où le modèle est lancé.

Le moment du lâcher est pris en compte par un chronométreur.

Cette épreuve doit être effectuée en deux montées minimum, moteur en marche. Nombre de montées  limité à 10. Aucun point ne sera accordé pour des bases effectuées à partir de 11 montées ou +. Le  pilote décide du temps qu'il utilise pour chaque montée, et pour le plané.

b) L'arrêt et la mise en marche du moteur doit être annoncée aux chronométreurs.

c) Quand le modèle franchit pour la première fois en plané (moteur coupé) la Base "A" en direction de la  Base "B", le chronométreur commence à compter les bases (une base correspond à un trajet de la  Base "A" vers la Base "B" ou l'inverse).

d) La remise en route du moteur entraîne l'arrêt du comptage des bases, tout comme l'expiration des 200  secondes.

e) Le chronométreur annonce au pilote quand son modèle franchit la Base "A" et un juge avec un  drapeau (ou un système sonore) signale le franchissement de la Base "B". L'absence de signal  indiquera que le modèle n'a pas franchi correctement la base. Le système utilisé pour vérifier le  franchissement des plans verticaux des Bases "A" et "B" devra garantir le parallélisme de ces plans.

Durant le comptage des bases, le modèle doit évoluer du côté du plan de sécurité où est située la  porte. Le franchissement, par quelque partie que ce soit du modèle entraîne l'annulation de cette  épreuve (0 point pour le vol complet, distance et durée).

f) Le pilote, ses aides et son chef d’équipe doivent rester à la Base "A" jusqu'à la fin de l'épreuve de  distance.

Hormis le juge de base, personne ne doit être en base B et donner un quelconque signal.

g) Chaque base réalisée donnera 10 points. Si le modèle ne réussit pas à effectuer au moins une base  après l'une ou l'autre de ses deux premières montées, 30 points seront déduits de son score dans  cette épreuve.

h) Après les 200 secondes de l’épreuve de distance, signalées par un système sonore, commence  immédiatement l’épreuve de durée.

6. Epreuve de durée et de précision d'atterrissage

a) Cette épreuve a une durée limitée à 600 secondes à partir du signal sonore de fin d’épreuve de  distance (voir en 5.5.4.5.h.).

b) Le pilote peut allumer et couper son moteur aussi souvent et aussi longtemps qu'il le veut.

c) Le chronométreur du temps plané (1) déclenche son chronomètre chaque fois que le moteur est  coupé. Le chronométrage du temps plané est arrêté dès que le moteur est remis en marche ou  lorsque le modèle s'immobilise après l'atterrissage. Le pilote doit annoncer la mise en route et l'arrêt  de son moteur par les mots "ON" et "OFF".

d) Les temps planés sont additionnés et un point sera accordé pour chaque seconde entière de temps  plané.

e) Un point sera retiré pour chaque seconde entière de vol au-delà des 600 secondes.

f) Des points supplémentaires seront accordés pour l'atterrissage :

- 10 points si le modèle s'immobilise dans le cercle de 30 m de diamètre

- 20 points si le modèle s'immobilise dans le cercle de 20 m de diamètre

- 30 points si le modèle s'immobilise dans le cercle de 10 m de diamètre.

Les distances sont mesurées du centre des cercles au nez du modèle.

g) Aucun point d'atterrissage ne sera accordé si l'atterrissage a lieu plus de 630 secondes après le début  de l'épreuve (voir 5.5.4.6.a.).

Réf N° 350 Applicable au 1er janvier 2011 Page 7

7. Terrain de vol

Les compétitions se dérouleront sur un terrain sensiblement horizontal ayant une probabilité

raisonnablement faible d'effet de pente ou d'onde.

SCHEMA DE L'EVOLUTION D'UN F5B