Le Télégramme


Ploufragan

Basket-ball. Jérôme Delpeix et Annick Moisan sur le départ

18 juin 2012      

 

L'Amicale laïque basket-ball a tenu son assemblée générale, vendredi, à la salle des Mille-clubs, en présence de 40 adhérents. Faits marquants de cette soirée, les départs d'Annick Moisan, présidente: «Je souhaite prendre un peu de recul, je démissionne mais je tiens à rester au bureau», et de Jérôme Delpeix, entraîneur. «Le club pourra compter sur un nouveau salarié titulaire du brevet d'État premier degré, qui aura pour mission, entre autres, de permettre à chacun de prendre plaisir et de se perfectionner dans la pratique du basket-ball et d'intervenir au niveau des écoles», a souligné Pascale Mézières, secrétaire.

Les jeunes bénévoles à l'honneur

Avec un effectif composé de 143 licenciés, le club a engagé douze équipes qui ont évolué dans les championnats, des mini-poussins aux seniors garçons et filles. Ces dernières ont fini premières en D3 et montent en D2, en étant invaincues. En présence d'Éliane Bouguet, chargée des sports, cette réunion a permis de récompenser les jeunes qui, tout au long de la saison, ont entraîné une équipe. Il s'agit de Mévéna Brune, Manon Le Quéméner, Émilie Chevrot, Anne Montfort, Alban Crenn, Laura Salmon et Cécile Leconte.

Tournoi «un joueur, un ami»

La reprise des entraînements est prévue le 15 août et le 1er septembre sera consacré à une opération portes ouvertes, sur la base d'un tournoi «Un joueur, un ami». Une journée inédite.

PLOUFRAGAN
Basket-ball. Jonathan Rivet entraîneur-joueur
23 août 2012
 

 

 

Arrivé du Nord-Pas-de-Calais, Jonathan Rivet, âgé de 25ans, s'est engagé avec le club de l'Amicale laïque, section basket-ball, en tant que salarié. Titulaire du brevet d'État d'éducateur sportif (BEES), le néo-Ploufraganais a une expérience de quinze ans en tant que joueur et sept en tant qu'entraîneur.
 
Objectif: la montée
 
«Mon parcours a été essentiellement vécu dans le Nord, à Lille (59) précisément, où j'ai tout appris. Puis à Calais (62), où j'évoluais en nationale 3, et dernièrement en Belgique, où je suis resté deux ans. J'ai obtenu mon BEES il y a deux ans et j'ai eu aussi la possibilité de passer avec succès ma maîtrise en préparation physique et mentale», confie Jonathan Rivet, qui portera la double casquette entraîneur-joueur de l'équipe première senior. Pour elle, il vise la montée: «Il faut toujours mettre la barre au plus haut. L'objectif, c'est de monter en régional pour les seniors hommes. Pour l'équipe féminine, le but est qu'elle puisse retrouver la D1.»
1814848_12794984-basketball-20120819-b112d_298x224.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com