Accueil

06.10.2013
10 : 15 : 29

Une info à transmettre ?

Si vous souhaitez annoncer une compétition sur notre site, envoyez vos informations en joignant éventuellement des photographies, des affiches, des logos (formats GIF ou JPG). L'insertion est gratuite. N'oubliez pas d'envoyer aussi vos résultats après la compétition !
N'hésitez pas à nous soumettre des informations liées au Full Contact dans votre région
Comment devenir membre ?
Ecrivez-nous à full.news@yahoo.fr
PIEDS-POINGS
BOXE ANGLAISE

QUESTION : Qu'aimeriez-vous trouver sur le site de l'ACTU PIEDS-POINGS

  • + de vidéos
  • + d'articles
  • + de téléchargements
  • + d'infos
  • rien, ça va merci ...
  • L'actu de toutes les fédérations
  • Voter
    Résultats
    Plusieurs choix possibles
    L'INFO DU JOUR
    POUR TRANSMETTRE VOS INFOS, ARTICLES, ÉVÈNEMENTS WWW.ACTU-PIEDS-POINGS.COM EST SUR FACEBOOK
    Copyright © L'actu pieds-poings / Tout droits réservés / contactez-moi: full.news@yahoo.fr

    NADJIB MOHAMMEDI RESTE LE MAITRE


    La logique a été respectée hier soir à la salle Pierre Béregovoy de Vrigne-aux-Bois où Nadjib Mohammedi a détrôné Patrick Bois de son titre de champion de France des poids Mi Lourds. L'avant combat avait été marqué par la guerre des mots entre les deux camps et les déclarations intempestives du champion, finalement la montagne accouche d'une souris et Nadjib Mohammedi reste logiquement le maitre incontesté de la catégorie.
    Quelle satisfaction de voir une salle remplie comme un œuf, non la boxe n'est pas morte, elle peut encore mobiliser le public quand elle propose des oppositions passionnantes. Plus de deux mille personnes, des champions venus en nombre, Hassan N'Dam, Julien Marie Sainte et Mehdi Bouadla, Guillaume Frenois et Hassan Azaouagh, Jean Maurice Chanet et Robert Amaury et tant d'autres..Une affluence et une représentation dignes d'un championnat du Monde pour un championnat de France. Ajoutons à cela une organisation huilée et menée de main de maitre par Hamid Zaim et son équipe et tout était réuni pour que la soirée soit une réussite.
    Dés les premières secondes du combat on sent une tension extrême entre les deux boxeurs, Bois est livide et concentré, prêt à bondir pour se délivrer d'un trop plein d'énergie, accumulé depuis maintenant plusieurs mois. Le poulain d'Hamid Zaim sait qu'il doit imposer l'épreuve de force sitôt que le coup de gong initial aura retenti. En face, Mohammedi semble pressé lui aussi d'en découdre.

    Le gardannais tourne et jauge son rival, comme à son habitude sa garde est basse. Bois parvient à le toucher au visage avec son crochet gauche, une seconde fois lors des trois premières minutes, Bois Jr surprendra son challenger avec son crochet gauche. Mohammedi encaisse sans brocher ces deux coups larges, plus spectaculaires qu'efficaces. Ce sera le meilleur round de Patrick Bois. A la seconde reprise, le boxeur local réussit une droite de loin mais Mohammedi commence à trouver ses marques et sa distance.
    Dés lors, l'affrontement devient âpre mais le boxeur de Samuel Florimond fait étalage d'un sens aigu de l'esquive. Ses retraits du buste millimétrés sont de pures merveilles et frustrent terriblement Patrick Bois qui ne parvient plus à cadrer cette cible mouvante. Mohammedi monte en puissance au fil des rounds pour finalement s'installer en patron du ring. Malheureusement des gestes moins sport viendront entacher cette opposition de styles, Patrick Bois confondant vitesse et précipitation et usant des poignets et des coudes, Mohammedi répondant avec son épaule. Malgré tout, le match restera correct dans l'ensemble , très engagé et sans temps morts. Les deux champions admirablement bien préparés, se livrant sans retenue pour le plus grand plaisir d'un bruyant public. La vitesse d'exécution du challenger faisait la différence. Sans rechercher la puissance mais en s'appuyant sur son incomparable coup d’œil, Mohammedi anticipait les charges adverses pour remiser avec précision en courtes séries, il se détachait ainsi irrésistiblement au pointage.

    Au huitième Round, Mohammedi asseyait encore un peu plus son emprise sur les débats. Sa technique et ses pivots laissaient comme médusé un Bois qui ne pouvait qu'encaisser les coups imprévisibles du talentueux marseillais. Mohammedi était une fois à droite puis se plaçait immédiatement à gauche, le tout en délivrant des frappes sous des angles toujours plus variés. Patrick Bois ne renonçait pas, son envie était toujours présente mais ses crochets trouvaient le vide. Mohammedi accélérait et donnait une terrible combinaison où se mêlaient crochets des deux mains en haut puis en bas, ponctuée par un uppercut d'une grande pureté. Bois, pourtant fantastique encaisseur, paraissait alors en fâcheuse posture. Le sang sur son visage accentuant encore cette sensation de passation des pouvoirs, le titre était en train changer de mains...

    Mohammedi se faisait ouvrir l'arcade suite à un coup de tête au neuvième, coupure qui lui vaudra d'être recousu cette nuit. "Irondjib" gagnait encore les deux derniers rounds pour s'imposer à l'unanimité des trois juges: 98-93, 97-93 et un curieux 96-94. La marche était haute pour le jeune champion des Ardennes qui aura pu mesurer le travail lui restant à fournir, le temps joue en sa faveur puisqu'il n'a que 22 ans. Nadjib Mohammedi quant à lui, démontre qu'il est le maitre imbattable des poids Mi Lourds Français. Incontestablement, la France est désormais trop petite pour ce talentueux et perfectionniste champion, il mériterait d'évoluer enfin pour des titres internationaux de valeur à la hauteur de son talent, ne manque plus qu'un généreux mécène.." Je n'ai pas cherché à le mettre KO" nous a confié le nouveau champion de France, " je n'avais rien préparé de spécial, j'ai été surpris par ses irrégularités et par sa boxe frustre. J'ai été mieux au fur et à mesure des rounds mais je ne suis pas totalement satisfait de moi. On va réfléchir sur quelques aspects.." a t- il conclu. Patrick Bois avait du mal à accepter cette défaite qu'il estimait injuste: "Je pense que je méritais le match nul. Mais je vais revenir prendre ma ceinture, je suis prêt à aller chez lui à Marseille pour la récupérer. Je n'ai pas dit mon dernier mot!" a t-il déclaré.

    Au cours de cette réunion, un combattant a retenu l'attention, il s'agit du poids Super Wleter, Matiouze Royer (7-11-4, 3 KO). Opposé en six rounds à Jean Bernard Vandenbusshe (9-1-1, 3 KO) qui faisait sa rentrée après sa finale du tournoi de France perdue au mois de Juin devant Maxime Beaussire, Royer a montré un bien beau tempérament de battant.
    J.B. Vandenbusshe a réussi une belle entrée en action, sa mobilité et la variété de ses coups, lui permettaient de s'adjuger les deux premières reprises. M. Royer, boxeur opiniâtre et doté d'une excellente condition physique est ensuite parvenu à placer ses crochets des deux mains à la face du nordiste. Son pressing de tous les instants, allié à sa détermination, ont posé les plus grands problèmes à Vandenbusshe. Un choc de têtes provoquera un hématome sous l'oeil de M. Royer. Ce boxeur, bien meilleur que son palmarès ne le laisse penser ( Matiouze boxe quasiment toujours à l'extérieur) sera déclaré perdant. Un match nul , au minimum, eut plus reflété la physionomie des débats. Quoiqu'il soit Matiouze Royer fait figure de révélation dans cette soirée, assurément un boxeur à suivre.

    En poids Mi Lourds, le Saint Lois Gabriel Lecrosnier (15-22-2, 1 KO) et Laid Ait Chaouche (13-0, 5 KO) se sont une nouvelle fois rencontrés en six reprises. C'est L.Ait Chaouche qui s'est une nouvelle fois imposé aux points au terme d'un plaisant affrontement. Ait Chaouche a dominé techniquement les débats mais Lecrosnier a quelquefois répondu avec des séries des deux mains. Victoire logique du local.

    En poids Super Coq, le fantastique Ali Hallab (15-0-1, 9 KO), n' a pas eu à forcer son talent pour venir à bout du Hongrois Andras Varga (11-8-2, 3 KO). Quelques minutes pour prendre la température et retrouver les sensations puis une accélération au quatrième avec une série corps face et le brave Varga était logiquement stoppé par l'arbitre.

    En poids Moyens, Moulay Khalide Hajjy (2-0) qui livrait son second combat pro, a du batailler devant le coriace et physique Miroslav Mrlina (0-4). Plus varié dans sa boxe, Moulay Khalide Hajjy s'est logiquement imposé en quatre rounds.
    En lever de rideau de cette réunion, le jeune poids léger Michael Dehamnia (1-0, 1 KO) a fait des débuts en fanfare chez les professionnels en mettant hors de combat en moins de trente secondes Richard Voros (5-16, 1 KO). Un coup en bas et un compte de l'arbitre puis un nouveau coup en bas et c'est l'arbitre qui devra aider le pauvre Voros, plié en deux par la douleur, à rejoindre son coin.

    Michel Beuville, le 05 Octobre 2013    


     

    Anglaise
    Hassan N' Dam détrôné

    L'américain Peter Quillin (28-0) a battu aux points le franco-camerounais Hassan N'Dam (27-1), samedi 20 octobre au Barclays Center de Brooklyn, s’octroyant la couronne WBO des moyens. Le score, 115 à 107 pour les trois juges, ne reflète pas vraiment la physionomie du combat.
    Dans ce duel d’invaincus, Hassan N’Dam a fait preuve d’une excellente condition physique et d'un grand courage, ce qui lui a permis d’amener son adversaire jusqu’au 12e round pour la première fois de sa carrière. Mais il a également montré une nouvelle fois son manque de punch, malgré ses 17 victoires avant la limite, et surtout sa grande fragilité quand le combat se durcit, descendant 6 fois au tapis dont deux fois dans la dernière reprise.
    Ce sont ces knock-down qui expliquent le pointage car N'Dam est toujours resté dans le combat, prenant régulièrement son adversaire de vitesse et imposant un rythme élevé dans la deuxième partie.
    Le franco-camerounais, numéro 2 de la WBO, s’était vu décerner le titre des moyens sur tapis vert après la destitution du Russe Dimitry Pirog. Le nouveau champion, qui boxait à domicile, n’a pas montré de grandes capacités techniques. Enchaînant peu, le souffle court dès la mi-combat, il doit sa victoire à ses qualités de frappeur. Son bras avant a électrocuté N'Dam à plusieurs reprises, sur des uppercuts ou des crochets, et sa droite, qu'il a peu utilisé, est redoutable.
    Au cours de cette réunion suivie par un Mike Tyson très applaudi, Danny Garcia, champion WBC-WBA des super-légers, a battu Erik Morales par KO au 4e round et Devon Alexander a pris le titre IBF des mi-moyens au détriment de Randall Bailey.
    D'après N'Dam, le contrat passé avec Quillin prévoit une revanche. Le franco-camerounais, en tout cas, mérite une nouvelle chance.

    Silva (G) a essuyé une nouvelle défaite face à Franklin.

    MMA
    Werdum passe, Silva chute
    L'UFC 147 s'est joué samedi 23 juin au Brésil. Ci-dessous les principaux résultats.
    Silva vs Franklin:
    Le combat principal de cet UFC 147 avait comme un gout de nostalgie, car ces deux hommes s'étaient déjà affrontés a l'UFC 99 dans un combat titanesque qui fut remporté par Rich Franklin.
    Ce combat revanche a donné du spectacle aux fans, avec de belles combinaisons de coups, un courage sans relâche et un grand respect entre les deux hommes durant l'intégralité des 5 rounds.
    Malgré un engagement très fort de Wanderlei Silva, c'est Rich Franklin qui a su prendre l'avantage dans le combat et sort vainqueur une deuxième fois par décision unanime.

    Cezar Ferreira vs Sergio Moraes (Finale des poids Moyens du TUF Brazil):
    Les deux hommes se sont livrés une bataille sans merci qui fut largement dominée par Cezar Ferreira grâce a beaucoup de précision dans ses coups, qui remporte par décision unanime le titre TUF des poids Moyens, ainsi qu'un contrat a l'UFC.

    Godofredo de Oliveira vs Rony Mariano Bezerra (Finale poids plumes du TUF Brazil):
    La très grande rivalité qui régnait entre les deux hommes a donné un combat plutôt agressif et serré de bonne qualité qui fut remporté par décision unanime par Rony Mariano Bezerra.
    Rony remporte le titre du TUF poids plumes et un contrat a l'UFC ou il pourra nous démontrer prochainement son talent dans l'Octagon.

    Werdum Vs Russow :
    Encore une fois, Fabricio Werdum a prouvé que son travail en stand-up était payant en disposant de Mike Russow au premier round par TKO avec un magnifique uppercut tout en puissance.
    En fin de combat Fabricio Werdum n'a pas manqué de défier l'actuel champion Heavyweight Junior Dos Santos pour une revanche.
    RevolutionR

     


     

     

    CHAMPIONNAT D'EUROPE

    C ADET ET JUNIOR WAKO

    Deux Médaille d'Argent en Full Contact

    Gaetan DELACHER et Nicolas CARMONA

    Une prestation de qualité pour cette sélection 2013

    Bravo aux entraineurs nationaux ainsi qu'aux entraineurs de clubs pour l'exellence de ces résultats obtenus sans aucune aide de l'état

    ce site a été créé sur www.quomodo.com