Bernard...1er de la dynastie des DOUSSAINT

 

Scolarisé à Anse-Bertrand de 1960 à 1963, Bernard faisait tous les jours avec des amis et sa soeur
le trajet aller / retour de Campêche à Anse-Bertrand. A chaque fois c'était de véritables courses, et
comme le dit Bernard, sa sœur n'est jamais arrivée en dernière position.
Campêche à toujours été le nombril du cyclisme Guadeloupéen, et dans cette section du Nord de la Grande Terre les courses réservées aux non-licenciés faisaient parties de la vie quotidienne et des
coutumes.
Etant l'ainé et chouchou de Mme DOUSSAINT mère, il n'était pas question que Bernard pense, un seul
instant, à pratiquer le sport cycliste. Mais...Un Dimanche, départ d'une de ces fameuses courses
devant chez les DELTA, sans l'aval de sa maman voilà Bernard sans chaussures qui s'aligne au départ   avec le vieux vélo de son père, machine où il fallait faire du rétro - pédalage pour freiner. Ils sont 11 au départ, sa maman l'aperçoit dans ce maigre peloton et l'interpelle mais il fait la sourde oreille. Avec ses orteils calés aux pédales, cette course avait un itinéraire fait de va et vient, et à chaque passage devant la maison familiale c'était toujours des engueulades toujours de plus en plus fort de sa maman. Rien n'y fit, le futur champion prit le risque de continuer et en fut vainqueur. Mais il fallait rentrer à la maison où l'attendait son comité d'accueil - Maman et un bâton - Quelle raclée !
Mais Bernard était hyper content d'avoir gagné les 100 Francs pour sa victoire car pour lui, cette somme représentait 5 journées dans les champs à attacher les piles de cannes.
Les trois Dimanches suivants, c'était un jeu du chat et de la souris et à chaque fois, il arrivait à
détourner l'attention de sa maman et rebelote remportait l'épreuve et la traditionnelle raclée.
Un jour, Mr Vernant DORANGES (papa d'Hector) vint voir Mme DOUSSAINT, enleva sa chemise et se
coucha par terre "Man DOUSSAINT, bats moi à la place de Bernard mais s'il te plaît, laisses le pratiquer
son sport. A Campêche, nous sommes forts à bicyclette et ton fils est très doué"
Maman DOUSSAINT était bien obligée de sourire et perdit l'envie d'interdire à son ainé de faire du vélo.
Bien après, des coureurs déjà chevronnés comme Enogat GOTHON et Mathîew DICKSON entendirent
des commentaires sur un certain Bernard DOUSSAINT, se rendirent à Campêche au départ d'une course
"Marron". Bernard gagna haut la main après les avoir semés, mais avec une vraie bicyclette et des
chaussures de cycliste...Nous étions en 1964    
création de site internet avec : www.quomodo.com