Anecoctes Abymiennes

 

Raoul MARIGNALE

Madame Marignale, maman de Raoul aimait bien que son fils pratique le sport cycliste. Mais un jour, elle entra dans une vive colère contre son rejeton qui venait de faire une énième bêtise. Là, avec un coutelas, elle coupa les deux roues du vélo de notre futur sprinter. Mais le papa très complice avec son fils, lui paya deux nouveaux pneus et des nouvelles chambres à air pour qu'il puisse s'adonner à sa passion et continuer à s'aligner dans des courses "Marrons" des environs Abymiens. Début 1967, papa se rendit avec Raoul à Pointe à Pitre pour lui signer sa toute première licence. Et quelques jours plus tard, notre champion était au départ de sa première épreuve réservée à la 2eme Catégorie...Le parcours : Pointe à Pitre - Abymes - Vernou - Sainte Rose - Deshaies et Lamentin où avait lieu l'arrivée. Raoul termina dans le ventre du peloton mais hyper heureux comme si c'était lui le vainqueur du jour. De retour sur son sol natal - Les Abymes - à ses amis il raconta sa course en y rajoutant un peu.

Christian CHICATE-MOIBERT

Mr et Mme Chicate-Moibert ne voulaient pas que leur fils pratique le sport cycliste, ceci malgré le riche palmarès de Germain, Tonton de Christian. Le couple Chicate avaient juré de ne signer aucune demande de licence tout en regardant de mauvais oeil leur fils faire des Aller / Retour à bicyclette sur la route de Chazeau. 1968, las d'attendre, Christian en parla à son ami Jean-Claude ELIE, et tous les deux trouvèrent une technique pour tricher à l'insu de Man Chicate. Alors en imitant la signature de la maman de Christian, et avec une minutieuse application Jean-Claude signa "Dame Chicate". Le Comité Régional de Cyclisme ne vit que du feu. Et, un après midi, après avoir caché, chez Jean-Claude, son vélo (cadeau de Tonton Germain) et tout son équipement, Christian s'aligna le lendemain à sa première course : Kermesse de Grande - Savane. Mais avant son retour à Chazeau, papa Chicate avait été mit au courant qu'un Chicate avait fini 4eme à Petit - Bourg. Pour Mr Chicate père, cela ne pouvait pas être son fils car il était sensé être à quelques pas chez Jean-Claude. A son retour à la maison, notre champion a été bien obligé d'avouer et face à son père, notre apprenti cycliste regarda longuement ses pieds. Mr Chicate-Moibert passa l'éponge en pensant que cette envie de sillonner les routes sur une bicyclette lui passerait.

img055.jpg
création de site internet avec : www.quomodo.com